Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Diagnostic et traitement des exacerbations d’origine infectieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Diagnostic et traitement des exacerbations d’origine infectieuse   Lun 3 Sep - 8:59

Diagnostic et traitement des exacerbations d’origine infectieuse

Par Bouchra LAMIA
D'après Rohde G, Miravitlles M, Communication orale


L’étiologie de l’exacerbation aigue de BPCO (EA-BPCO) est bactérienne dans 30 % des cas, virale dans 23 % des cas, bactérienne et virale dans 25 % des cas (figure 1) [Celli BR et al. Eur Respir J 2007]. Les bactéries les plus fréquemment incriminées sont H influenzae, S Pneumoniae, M catarrhalis. Les signes et symptômes tels que la toux, les expectorations, les crachats purulents, la congestion nasale, la rhinorrhée, l’asthénie, l’anorexie, les myalgies ne permettent pas d’orienter préférentiellement vers une origine virale ou bactérienne (Boixeda et al. Int J Chron Obstruct Pulmon Dis. 2012;7:327-35).

[img]



Le caractère purulent des expectorations n’exclue pas une origine virale. Au plan biologique, des niveaux élevés de procalcitonine ne distinguent pas les EA-BPCO d’origine virale ou bactérienne (Soler et al. Eur Respir J 2012, sous presse). Un marqueur biologique en cours d’évaluation est l’Interferon-inducible protein 10 (IP-10). D’après les critères d’Anthonisen publiés en 1987, l’augmentation de la dyspnée, du volume des expectorations et de la purulence des crachats pouvait justifier la prescription d’une antibiothérapie. Dans cette étude, le VEMS1 moyen des patients était de 34 % Les données plus récentes de l’étude de Miravitlles (Eur Respir J 2012;39:1354-60) insistent sur l ‘appréciation en priorité de la couleur des crachats pour une origine bactérienne et la prescription d’une antibiothérapie (figure 2).


L’étude MAESTRAL (Wilson R et al Eur Respir J 2012;40:17-27) étude randomisée ayant inclus 1 492 patients dans 30 pays a évalué l’efficacité de la moxifloxacine (400 mg pendant 5 jours) versus amoxicilline + acide clavulanique (875 mg /125 mg pendant 7 jours). Le critère de jugement principal était l’échec clinique du traitement. Dans cette étude, la moxifloxacine était aussi efficace que l’amoxicilline + acide clavulanique
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Diagnostic et traitement des exacerbations d’origine infectieuse   Lun 3 Sep - 15:14

Amoxicilline c est le meilleur antibiotique, enfin pour mon cas
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Diagnostic et traitement des exacerbations d’origine infectieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: