Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?   Mar 1 Nov - 22:03

La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?

La méthode Buteyko est une technique mise au point pour contrôler l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et certains autres troubles respiratoires. Elle consiste essentiellement à moins respirer. Aussi étonnant que cela puisse paraître, « trop respirer » pourrait causer des problèmes de santé.

La technique a été élaborée en Russie au cours des années 1950 par le Dr Konstantin Pavlovich Buteyko (1923-2003). Ce médecin observa au cours de sa pratique que plusieurs asthmatiques avaient un rythme respiratoire dysfonctionnel. Au repos, ils respiraient plus rapidement et plus profondément que la moyenne des gens et, pendant une crise, ils cherchaient à inspirer encore davantage, ce qui semblait aggraver leur état plutôt que de l’améliorer. Le Dr Buteyko suggéra donc à certains de ses patients de réduire la fréquence et le volume de leur respiration. Leurs symptômes d’asthme et d’hyperventilation diminuèrent considérablement, de même que leur consommation de médicaments. Le médecin russe créa alors une méthode pour enseigner aux asthmatiques à respirer mieux et moins.

Une étude britannique1 a confirmé que plusieurs asthmatiques ont un rythme respiratoire dysfonctionnel et qu’ils peuvent bénéficier d’exercices respiratoires appropriés. Des études ont également confirmé l’efficacité de la méthode contre l’asthme (voir Applications thérapeutiques). Toutefois, la théorie explicative du Dr Buteyko n’est pas reconnue par la science. Au moins une étude en contredit les principes2 et, selon une autre3, la méthode serait inefficace lorsque des allergènes sont à l’origine des crises d’asthme.

L'asthme selon le DButeyko

L’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est habituellement considéré comme une inflammation pulmonaire dont la cause est inconnue. Selon le Dr Buteyko, il s’agit plutôt d’un trouble de la respiration dont les symptômes peuvent être réduits en corrigeant le patron respiratoire. Suivant sa théorie, une hyperventilation chronique serait à l’origine de l’asthme et de diverses autres maladies, pas seulement respiratoires4. Buteyko ne parle pas d’hyperventilation grave, mais plutôt d’hyperventilation sournoise et inconsciente, ou de respiration excessive (overbreathing).

Un individu en bonne santé respire de 3 à 5 litres d’air à la minute. Le rythme respiratoire d’un asthmatique est de l’ordre de 5 à 10 litres par minute. Selon le Dr Buteyko, les asthmatiques respirent trop. Cette hyperventilation ne serait pas assez grave pour entraîner des étourdissements ou des pertes de conscience, mais entraînerait une expulsion exagérée de gaz carbonique (CO2), et conséquemment un déficit de CO2 dans les poumons, le sang et les organes.

Un mécanisme de défense


Selon le Dr Buteyko, les crises d’asthme sont un mécanisme de défense visant à contrebalancer le manque de CO2 dans l’organisme. On sait qu’un tel manque provoque l’apparition de spasmes dans les muscles lisses des bronches, des intestins et du système circulatoire. De plus, une quantité minimale de CO2 est nécessaire pour que l’hémoglobine - qui transporte l’oxygène dans le sang et le transfère aux cellules - fasse son travail adéquatement.

Ainsi, s’il manque de CO2, les cellules se trouvent rapidement en pénurie d’oxygène. Elles envoient donc un signal au centre respiratoire du cerveau qui donne aussitôt la commande de respirer davantage. Le cercle vicieux s’installe donc : la personne souffrant d’asthme respire de plus en plus profondément et rapidement pour obtenir plus d’oxygène, mais perd de plus en plus de gaz carbonique, inhibant l’assimilation de l’oxygène, ce qui la porte à respirer plus profondément... D’où la conclusion du Dr Buteyko que l’asthme serait la conséquence d’un déficit de CO2 provoqué par une hyperventilation chronique.

La sécurité avant tout


La méthode Buteyko ne prétend pas guérir l’asthme. Les exercices de contrôle de la respiration ont pour but de diminuer la fréquence des crises et de réduire la médication. Mais les thérapeutes ne recommandent pas à leurs clients de se débarrasser de leurs médicaments, la sécurité étant une de leurs préoccupations majeures. Les adeptes de la méthode doivent continuer à transporter avec eux, en tout temps, leurs bronchodilateurs et à prendre les médicaments prescrits par leur médecin.

En cas de crise, les spécialistes en Buteyko encouragent leurs clients à faire les exercices de respiration. Si les symptômes ne diminuent pas, ils doivent prendre sans délai leurs médicaments et si l’attaque est grave se rendre rapidement à l’urgence.

Un exercice type de la méthode Buteyko





1. Prise du pouls initial. S'asseoir confortablement, le dos droit, dans un endroit calme. Prendre son pouls pendant 15 secondes, multiplier le résultat par 4 et le noter. Cela sert simplement à « monitorer » les effets de la pratique des exercices de respiration.



2. Pause de contrôle. Inspirer tranquillement (par le nez et non par la bouche) pendant 2 secondes, puis expirer pendant 3 secondes. Retenir ensuite sa respiration, en se pinçant le nez et en comptant les secondes. Lorsqu'on a l'impression de manquer d'air (il ne faut pas attendre de suffoquer!), noter la durée de la pause de contrôle. Cet exercice donne une évaluation de l'état d'hyperventilation. Selon le Dr Buteyko, un individu ayant une respiration normale devrait pouvoir tenir une telle pause pendant plus de 40 secondes.



3. Respiration très superficielle. Se tenir le dos droit, ralentir sa respiration en relâchant les muscles du thorax et en contrôlant son souffle par l'abdomen. Respirer ainsi durant 5 minutes en étant attentif à maintenir une respiration très fluide. Au bout de quelques séances, cette façon de respirer peut s'intégrer à la vie quotidienne : au travail, au volant de la voiture, en lisant, etc.



4. Pause de contrôle. Refaire une pause de contrôle et noter sa durée. Elle devrait être plus longue que celle observée à l'étape 2. Au bout de quelques séances, elle devrait encore s'allonger.



5. Prise du pouls final. Prendre son pouls et le noter. Il devrait être plus bas que celui observé à l'étape 1. Au bout de quelques séances, il devrait aussi être plus lent dès l'étape initiale.



6. Observation de la condition physique. Observer sa condition physique, en se demandant si on ressent une chaleur dans le corps, si on se sent plus calme, etc. L'effet de la respiration superficielle doit être calmant. Si ce n'est pas le cas, l'exercice est probablement fait de manière trop poussée.







Applications thérapeutiques de la méthode Buteyko


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contribuer au traitement de l’asthme. Une revue systématique visant à évaluer l’efficacité de la méthode Buteyko chez des asthmatiques a été publiée en 20055. Les auteurs n’ont trouvé que 4 essais cliniques aléatoires évaluant la méthode Buteyko. Ces études font état d’une diminution des symptômes d'asthme6 et du volume d’air respiré par minute7, d’une amélioration de la qualité de vie8 et d’une réduction de la consommation de médicaments6-9. Cependant, comparativement aux groupes témoins, aucun effet significatif n’a été observé en ce qui concerne l’hyperréactivité bronchique6 et les fonctions pulmonaires (volume expiratoire maximal en 1 seconde et débit expiratoire de pointe)6-9. Les auteurs ont conclu qu’on ne pouvait se prononcer avec certitude sur l’efficacité de la méthode Buteyko étant donné le petit nombre d’études. De plus, des études devraient documenter les bases physiologiques sur lesquelles s’appuie cette méthode10.

Depuis cette revue de la littérature scientifique, une seule étude clinique aléatoire a été recensée. Les résultats vont dans le même sens que les précédents. En 2008, une équipe de chercheurs canadiens a comparé l’efficacité de la méthode Buteyko à celle d’un programme de physiothérapie auprès de 119 adultes11. Les participants, divisés au hasard en 2 groupes, ont appris soit la technique Buteyko soit des exercices de physiothérapie. Ils devaient ensuite pratiquer leurs exercices quotidiennement. Après 6 mois, les participants des 2 groupes ont montré une amélioration similaire de leur contrôle de l’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (de 40 % initialement à 79 % pour le Buteyko, et de 44 % à 72 % pour le groupe physiothérapie). De plus, les participants du groupe Buteyko ont diminué significativement leur prise de médicaments (corticostéroïdes).

Autres troubles respiratoires


Selon les spécialistes de la méthode Buteyko, divers problèmes de santé pourraient être causés par une hyperventilation chronique et être atténués par cette méthode. Le Dr Buteyko prétendait aussi que sa méthode pouvait être utile à tous ceux qui utilisent intensément leur souffle, que ce soit les chanteurs, les sportifs ou les femmes au moment de l'accouchement. Aucune de ces assertions n'a cependant fait l'objet d’études scientifiques publiées à ce jour.

La méthode Buteyko en pratique

La méthode est enseignée en 5 séances quotidiennes successives d’une durée de 1 h 30 à 2 h. En plus de l'information théorique, on y apprend comment contrôler sa respiration en toutes circonstances : en parlant, en marchant, en mangeant, en faisant de l’exercice et même en dormant (avec un ruban adhésif microporeux sur la bouche pour respirer par le nez durant la nuit). Les cours sont offerts aux enfants dès l’âge de 3 ans.

Il faut être déterminé...


La méthode n’est pas recommandée à ceux qui, par manque de temps ou pour toute autre raison, ne pourraient pratiquer quotidiennement les exercices. Les thérapeutes recommandent de faire les exercices 3 fois par jour pendant le mois qui suit le cours : 40 minutes chaque fois pour les adultes, 15 minutes pour les enfants. La fréquence des exercices diminue progressivement par la suite. En général, après 3 mois, les adultes effectuent les exercices 1 fois par jour pendant 15 minutes, et les enfants pendant 5 minutes. Les exercices peuvent être intégrés dans la routine quotidienne en regardant la télévision, dans la voiture ou en lisant.

Apprendre la méthode


Il y a très peu d’enseignants dans les pays francophones. Pour ceux qui voudraient s’initier à la technique sans assister à un cours ou qui vivent dans une région où il n’y a pas de thérapeute, il est possible de commander une cassette audio ou vidéo qui explique la méthode. Une étude australienne12 a conclu que les vidéos d’exercices étaient utiles aux asthmatiques pour réduire leurs symptômes. Peter Kolb, un ingénieur biomédical d'Australie, qui a un des sites Web les plus complets et les plus objectifs sur le sujet, a comparé différents documents et suggère le livre et la cassette (téléchargeable en MP3) de James Hooper13. Pour ceux qui ont de la difficulté à comprendre l’accent australien, il est possible d’apprendre les exercices à l’aide de certains ouvrages (voir Livres, etc.).

Le Buteyko Institute of Breathing and Health Inc (BIBH), en Australie, représente les thérapeutes qui enseignent la méthode Buteyko à travers le monde. Cette association à but non lucratif a des membres dans une douzaine de pays. Elle a élaboré des critères d’enseignement de la méthode ainsi qu’un code d’éthique. L’adhésion à l’association n’est toutefois pas exigée pour enseigner les exercices. De nombreux thérapeutes qui ont suivi la formation ailleurs qu’en Australie, notamment en Europe et aux États-Unis, n’en font pas partie.

Formation en méthode Buteyko


En général, la formation dure 9 mois, dont 8 mois de cours par correspondance et 1 mois intensif avec un superviseur accrédité. Les thérapeutes apprennent à aider les participants durant les exercices. Ils étudient également la physiologie de l’appareil respiratoire, le rôle des médicaments et l’effet de la posture sur la respiration.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?   Jeu 3 Nov - 16:20

personne connait?
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?   Jeu 3 Nov - 16:27

marie45310 a écrit:
personne connait?
NON
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?   Dim 20 Nov - 12:07

Gesret et Buteyko
Deux méthodes "douces" efficaces contre l’asthme
Attention remise en cause des traitements mais ça fait réfléchir un BPCO comme moi.
Asthme : bilan de l'impasse thérapeutique
On en parle sur ce lien:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
J'ai cherché cette méthode GESRET et BUTEYKO sur le site Charlatans.info, rien trouvé.
Mais [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Méthode Gesret : Le point d'arrêt de la vraie crise d'asthme   Dim 20 Nov - 15:50

Méthode Gesret : Le point d'arrêt de la vraie crise d'asthme
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Citation :
Nous allons aborder le problèmes du point d’arrêt de la crise d’asthme, découvert il y a bien plus de 10 ans maintenant.

Je suis totalement écœuré par l’attitude de la médecine et de celle des urgentistes, SAMU, pompiers, secouristes qui ne se sont JAMAIS INTÉRESSÉS à ce point capable d’arrêter immédiatement une DÉTRESSE RESPIRATOIRE, avec ongles et lèvres bleues (sic, expérimenté).

J’ai récemment montré ce point à Montréal, à un patron de l’urgentisme, qui m’a dit « nous allons l’expérimenter ». Par courrier, cet homme m’avait dit « si c’est vrai ce que vous avancez, vous méritez un prix Nobel de médecine », mais je veux que vous me fassiez une démonstration pour me démontrer que ce que vous avancez est vrai.

Nous lui avons donc fait, avec Stéphane, une belle démonstration, sur une personne asthmatique, arrivée en pleine crise et sortie avec un gain de 37% sur l’ensemble des analyses effectuées par une inhalothérapeute avec sa spirométrie informatisée.

Ce professionnel a confirmé par la suite qu’en milieu urgentiste le point démontrait son efficacité. Alors, il a voulu me faire participer au congrès de pneumologie de Montréal, écrit aux responsables, puis mis le pied sur le frein quasi aussitôt concernant son « aide ».

Il fallait que ce soit moi qui présente un dossier d’intervention et si les responsables le jugeaient intéressant, peut être que je pourrais réaliser une petite présentation de mon travail … dans un atelier un peu à part … avec quelques médecins intéressés.

Je serais payé environ 400 dollars canadiens pour cela, me laissant plusieurs milliers de dollars à sortir de ma poche pour payer mon voyage du Paraguay / Argentine / Chili / Toronto / Montréal et les frais d’hôtel et de restaurant.

Coluche aurait dit « enfoirés » et j’aurais applaudi des deux mains.

Un de leurs confrères leur adresse un courrier enflammé, disant qu’il avait vu de ses yeux les résultats obtenus, etc.

Et ces gens n’en ont strictement rien à fiche, surtout que ce sont des labos pharmaceutiques qui financent leur congrès.

Source Citation [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: BPCO ET METHODE GESRET   Dim 20 Nov - 17:21

Un témoignage, du mieux en trois séances.BPCO [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il y a d'autres posts qui viennent en tapant bpco dans la recherche.

Il n'est pas impossible que je tente l'expérience moi aussi. A suivre...
Je n'ai pas posté ce sujet à part mais cette méthode Gesret ne me laisse pas indifférent.
Là non plus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
je vais explorer cette piste vu qu'on est cortisonés par tous les bouts et quotidiennement (je fais exception depuis avril 2010 arrêt presque complet)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La méthode Buteyko : qu’est-ce que c’est?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies :: Asthme-Divers-
Sauter vers: