Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Thermoplastie bronchique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Thermoplastie bronchique    Jeu 25 Oct - 0:10

Thermoplastie bronchique : nouvelle technique thermique pour le traitement de l’asthme ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La
thermoplastie bronchique est effectuée à l’aide du système Alair®, qui
comprend un cathéter à usage unique et un générateur qui délivre une
énergie par radiofréquences.
Photo avec la permission d’Asthmatx, Inc.
Une
technique expérimentale, appelée thermoplastie bronchique, pourrait
aider les adultes atteints d’asthme grave dont les symptômes sont mal
maîtrisés par le traitement médicamenteux classique.


La
thermoplastie bronchique pourrait réduire l’hyperréactivité des voies
aériennes, c’est-à-dire leur tendance à se rétrécir rapidement et
excessivement chez les personnes atteintes d’asthme.
L’intervention
Un
tube souple appelé bronchoscope est inséré dans les voies aériennes par
la bouche ou le nez. Le cathéter Alair est ensuite introduit dans le
bronchoscope. Son extrémité se déploie et quatre électrodes entrent en
contact avec la paroi bronchique.
Ces électrodes délivrent alors une énergie par radiofréquences émises
par le générateur Alair pour chauffer le muscle lisse de la paroi
bronchique. La chaleur réduit la quantité de tissu musculaire lisse, ce
qui peut diminuer la capacité des voies aériennes de se rétrécir et
causer des symptômes d’asthme. L’intervention peut être effectuée sous
anesthésie générale,
mais les patients reçoivent habituellement un sédatif intraveineux et
restent conscients pendant toute l’intervention, qui dure moins d’une
heure. Il faut habituellement effectuer trois séances à un minimum de
trois semaines d’intervalle pour traiter toutes les voies aériennes
accessibles dans les deux poumons
Patients susceptibles de bénéficier de la technique
L’asthme
touche plus de deux millions de Canadiens et est une cause
d’hospitalisation courante. De 1998 à 2001, près de 80 000 personnes
(surtout de jeunes enfants et des personnes âgées) ont été hospitalisées
en raison d’un trouble lié à l’asthme. En 2001, près de 300 Canadiens
sont morts des complications de l’asthme
État actuel
Le
système Alair®, fabriqué par Asthmatx, Inc. (Mountain View,
Californie), n’est homologué par aucun organisme de réglementation. Au
Canada et aux États-Unis, le dispositif n’est utilisé que dans le cadre
d’un essai en cours.
Coût
Le coût du système Alair est inconnu.
Données probantes
Une
meilleure maîtrise de l’asthme a été observée au cours d’un essai
contrôlé randomisé mené auprès de 112 adultes atteints d’asthme modéré
ou grave traités par thermoplastie bronchique et recevant aussi un
traitement médicamenteux en comparaison à ceux ne recevant qu’un
traitement médicamenteux.
Après 12 mois, il y avait eu environ 10 exacerbations légères de moins
par patient dans le groupe traité en comparaison au groupe témoin. On a
aussi signalé des améliorations significatives par rapport au départ du
pourcentage de jours sans symptômes (40,7 en comparaison à 17,1, p =
0,005), du débit expiratoire maximal le matin (39,3 L/min en comparaison
à 8,5 L/min, p = 0,003) et du nombre de prises d’un médicament de
secours (-8,9 en comparaison à -1,2, p = 0,04). Toutefois, le nombre
d’exacerbations graves au cours de l’étude n’a pas varié
significativement entre les deux groupes non plus que les changements de
l’hyperréactivité ou du volume expiratoire maximal par seconde. Les
effets indésirables, surtout l’aggravation des symptômes de l’asthme,
ont été plus fréquents dans le groupe ayant reçu la thermoplastie
bronchique immédiatement après le traitement, mais leur fréquence a été
semblable à celle observée dans le groupe témoin après la période de
traitement.
Une étude multicentrique est en cours pour comparer
la thermoplastie bronchique au traitement classique chez des patients
atteints d’asthme des points de vue de l’innocuité et de l’efficacité à
long terme
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Thermoplastie bronchique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies :: Asthme-Divers-
Sauter vers: