Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

  Les repas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Les repas   Mer 23 Jan - 22:34

Les repas
Courses et repas
5 conseils s'il ne mange plus assez de viande

Vous avez constaté que votre proche mange de moins en moins en de viande ? Les protéines sont essentielles pour la santé, tout particulièrement celle des personnes âgées. Comment réagir par rapport à cette nouvelle situation ?
C'est un fait, les protéines doivent faire partie intégrante de l'alimentation de votre parent âgé. Les recommandations sont d'1 gramme de protéine par kilo et par jour. Une nécessité difficile à concilier avec une tendance souvent observée chez les seniors : le refus de la viande. 5 conseils pour éviter les conflits :

Réduire ce bloc Comprendre son rejet de la viande

Il est possible que votre proche n'ait plus envie de viande par lassitude voire par écœurement. Mais il peut exister d'autres raisons. Posez-vous d'abord des questions simples :

- Depuis combien de temps avez-vous constaté ce rejet ? Prends-t-il un nouveau traitement depuis peu ?

- Son rejet ne concerne que la viande ou toutes les formes de protéines (œufs, fromage…) ? Trouvez des réponses ci-dessous.

- Est-il un peu déprimé ? Pensez à son plaisir.

- Souffre-t-il d'un problème dentaire qui l'empêche de mastiquer correctement ? Il faut peut-être adapter la texture de son alimentation.

Réduire ce bloc Connaître les autres sources de protéines

Si son rejet ne concerne que la viande, vous pouvez agir. Les protéines se trouvent dans beaucoup d'aliments et en concentration forte dans les œufs, le poisson, le soja, les céréales (blé, avoine, seigle…), le lait et les produits laitiers : fromage, beurre, crème fraîche, yaourts, … Un repère : 100 g de viande ou poisson, 2 œufs, ½ litre de lait, 4 yaourts, 70 g d'emmental contiennent 18 à 20 g de protéines.

Réduire ce bloc Ruser

Certains stratagèmes vous permettront d'introduire des protéines dans son alimentation, sans même qu'il ne s'en aperçoive. Ils consistent à« dissimuler » les apports protéinés dans des recettes appétissantes. Voici quelques idées simples à mettre en œuvre :

- Proposez-lui des sardines en conserve ou du poisson fumé simple à mastiquer.

- Agrémentez les spaghettis d'une bolognaise avec 70-80 gr de viande hachée : elle sera masquée par le goût de la tomate. Attention ne mettez pas trop de pâtes au début car s'il ne terminait pas son plat, l'apport protéiné serait insuffisant.

- Accompagnez le riz et les pâtes d'une quantité conséquente de beurre, de fromage ou de crème entière,

- Mélangez un œuf dans la purée avant de la servir

- Mettez du fromage râpé, du lait entier, voire de la viande hachée dans un gratin de légumes.

- Préparez-lui des crêpes au blé complet, les crêpes avec le lait et les œufs apportent des protéines même si votre proche les mange sucrées

- Encouragez-le à consommer des céréales (maïs soufflé ou müesli) au petit-déjeuner.

Réduire ce bloc Profiter des encas

Si votre proche aime grignoter entre les repas, ne l'en privez pas. Profitez de cet encas pour lui fournir des protéines. Plus les apports seront espacés dans la journée, meilleure sera l'assimilation. Proposez-lui un yaourt à 11 heures et un fromage blanc 30% à 16 heures avec la confiture de son choix!

Réduire ce bloc Penser à son plaisir

Se nourrir doit rester un plaisir. Les plats que vous préparez à votre proche seront mieux acceptés s'ils sont appétissants.

- Faites attention à la présentation visuelle, si vous optez pour la viande mixée, ne la mélangez pas forcément aux autres aliments : une bouillie marron ne lui fera sans doute pas envie.

- Pensez à ce qu'il aimait manger quand il était plus jeune, et adaptez ses plats préférés aux nouvelles contraintes nutritionnelles.

- Si votre proche aime une marque en particulier, ne lui changez pas ses habitudes sans raison, gardez la même.

- Par ailleurs, n'oubliez pas qu'un repas est toujours plus agréable quand il est partagé. Tenez-lui compagnie et passez du temps avec lui lors des repas.

Si votre proche perd ou prend du poids de façon soudaine, n'hésitez pas à en parler à son médecin traitant qui lui prescrira des compléments alimentaires spécifiques.

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Les repas   Mer 23 Jan - 22:38

Une bonne nutrition pour les personnes souffrant de BPCO
Une bonne nutrition aide à rester en santé. Votre poids et les aliments que vous mangez directement liés à la quantité d'énergie que vous avez. Mais l'essoufflement pendant les repas peut vous empêcher d'obtenir les nutriments dont votre corps a besoin. Un professionnel de la santé diététiste ou d'autres peuvent travailler avec vous pour mettre en place un plan de repas sain qui comprend les aliments que vous aimez.

Qu'est-ce que vous devriez manger
Essayez de maintenir une alimentation équilibrée qui comprend une variété de ces aliments:

Protéines comme la viande, les haricots et les produits du soja, contribue à construire la masse musculaire.
Les produits laitiers comme le lait, le fromage et le yogourt, aide à garder les os et des dents solides. La production laitière est également riche en protéines.

Fruits et légumes vous donner les vitamines dont vous avez besoin pour rester en santé.

Pains et féculents (glucides) vous aider à soutenir l'énergie. Glucides qui sont également riches en fibres, tels que pains de grains entiers, peuvent avoir des effets plus durables que les glucides d'autres.

Fluides vous garder hydraté. Fluides potable peut aussi mucus. C'est bon à boire 6-8 verres d'eau par jour (sauf indication contraire de votre fournisseur de soins de santé).

Si vous rencontrez des problèmes pour manger
L'estomac se trouve juste sous le diaphragme (un muscle qui vous aide à respirer). Un estomac plein, il est difficile pour le diaphragme de se déplacer vers le bas. Cela peut rendre la respiration plus difficile, entraînant un essoufflement pendant et après les repas. Ces conseils peuvent vous aider:

•Mangez de plus petits repas tout au long de la journée. De cette façon, votre estomac ne soit pas aussi complète et vos poumons ont plus d'espace pour se développer.

•Mâchez lentement avec votre bouche fermée. Cela vous aide à éviter d'avaler de l'air.

•Essayez d'éviter ou de limiter les aliments qui provoquent des gaz. Gaz fait gonfler l'estomac et appuyez sur le diaphragme. Ces aliments peuvent inclure des oignons et des choux. Pas tous les aliments ont les mêmes effets sur tous les peuples. Gardez la trace de ceux qui causent des problèmes pour vous.
Vitamines et suppléments
Si vous n'obtenez pas assez de vitamines et autres nutriments, vous pouvez être dit de les prendre sous forme de pilule. Supplément de boissons peuvent également vous aider à obtenir les nutriments dont vous avez besoin sans trop plein. Assurez-vous de parler à votre professionnel de la santé avant d'essayer tout les vitamines over-the-counter ou des suppléments.

Si vous avez des reflux acide
Un grand nombre de personnes atteintes de maladies pulmonaires chroniques ont des problèmes avec le reflux acide. Cela peut causer des symptômes comme la toux, des brûlures d'estomac , et d'estomac. Voici quelques choses que vous pouvez faire:

•Limitez les aliments qui augmentent l'acide dans l'estomac. Il s'agit notamment des aliments épicés, les boissons caféinées, et l'alcool.

•Évitez à plat pour 2 heures après avoir mangé. La nuit, vous caler sur les oreillers.

•Parlez-en à votre médecin ou un diététicien sur l'élaboration d'un régime spécial pour éviter le reflux acide. Également demander à votre médecin sur les médicaments qui peuvent aider
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
La vache qui tache
membre v
membre v
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 07/06/1956
Age : 61
Localisation : Val d'Oise
Humeur : fantasque

MessageSujet: Re: Les repas   Sam 2 Fév - 14:59

Citation :
Des menus à la carte à l’hôpital de Suresnes
Le centre hospitalier Foch propose à certains patients de composer leur plateau. Objectif : voir si l’alimentation plaisir fait guérir plus vite.
Adeline Daboval | Publié le 02.02.2013, 04h05

Troquer sa viande bouillie-purée contre des nuggets, de la pizza ou un hamburger, c’est désormais possible à l’hôpital. Le centre hospitalier Foch de Suresnes expérimente depuis un an des choix de menus différents en oncologie et en pneumologie.

« Dans ces services, beaucoup de patients sont soignés pour des pathologies lourdes, avec de grands risques de dénutrition, explique le docteur Florence Bouilloud, présidente du comité de liaison alimentation de l’hôpital.

Selon la définition internationale, une personne est considérée comme dénutrie quand elle a perdu plus de 10% de son poids en six mois ou 5% en trois mois. Or un patient dénutri aura plus de mal à se rétablir. »

Concrètement, le patient remplit une fiche le matin avant 10 heures. Charcuterie, crudités, assiette de viande froide, raviolis, steak haché, poulet rôti, chips, coquillettes, fromage au choix, mousse au chocolat, flan, pâtes de fruit… Il peut choisir huit éléments qui composeront son plateau. Sauces, gruyère râpé, ketchup, mayonnaise, jus de fruits peuvent aussi être ajoutés. « Les plats s’agrémentent. Ça s’adapte bien aux personnes en manque de goût ou d’appétit, souligne la diététicienne-nutritionniste Michèle Rolland. Le plateau peut être déséquilibré. Ce n’est pas grave. L’essentiel dans un premier temps est qu’il soit calorique. » « Il vaut mieux 1000 calories absorbées que 2000 qui restent sur le plateau », complète Florence Bouilloud.

Dans les cuisines, qui produisent 900 repas par jour, il a fallu s’adapter. « C’est une chaîne à part. Une personne se consacre le matin à la soixantaine de plateaux à la carte des services onco et pneumo. Ça réclame plus de concentration », reconnaît Xavier Jeannot, gérant adjoint d’Elior, la société prestataire de restauration de l’hôpital. Les plateaux sont livrés froids dans les chambres vers midi. Disposant d’un frigo et d’un micro-ondes, le patient mange quand il veut. En plusieurs fois s’il le souhaite. « On n’entend plus personne râler sur les plateaux », s’amuse Anne Ewald, membre de la cellule bien-être et qualité de vie à l’hôpital.

Mené depuis un an à Foch, le test semble concluant. « En termes de qualité de vie, c’est probant. Les patients sont contents, ils mangent mieux et ils prennent du poids. On constate une augmentation pondérale sur un ou deux mois. Mais c’est trop court pour savoir si les nouveaux menus ont réduit la durée d’hospitalisation », analyse la docteur Florence Bouilloud. La mousse au chocolat à volonté a déjà commencé à faire des jaloux. « Ça a donné d’autres envies : étendre le service à la diabétologie, aux personnes âgées dénutries… ne cache pas Anne Ewald. Mais il y a aussi une question de coût. »



Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Alicia
Membre
Membre
avatar

Féminin Scorpion Cheval
Date de naissance : 08/11/1954
Age : 63
Localisation : TOURS
Humeur : heureuse de me sentir en paix

MessageSujet: Re: Les repas   Sam 2 Fév - 17:57

Mon amie en oncologie elle est servie "sur assiette" une vraie assiette comme chez soi ou au resto et pas dans une boxe plastique comme ds les autres services, rien que ça elle me dit que c'est un plus pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Romy
Membre
Membre
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 01/06/1956
Age : 61
Localisation : Saint Gély du Fesc
Humeur : Cela va bien !

MessageSujet: Re: Les repas   Sam 2 Fév - 21:46

Lorsque j'ai été hospitalisée en pneumologie, tous les matins, nous avions la visite d'une diététicienne qui m’énumérait les aliments possibles dits équilibrés : entrées, plats (viandes ou poissons) légumes ou féculents, desserts et fromage. Et pour le soir, la soupe de légumes en plus, avec soit omelette, soit quiche etc .... Et bien sur boire énormément (moi, je devais boire jusqu'à 1.5 l/jour). C'est une clinique qui est très récente, et la direction en concertation avec les médecins spécialistes ont décidés que dans certaines maladies, l'alimentation était primordiale.
Dans la clinique où je suis suivie, il y a plusieurs pôles : le pôle pneumo, le pôle cardio, le pôle viscéral, le pôle urologie, le pôle oncologue (qui est plus petit - c'était surtout des personnes, qui avait eu une BPCO avec emphysème et qui avait été soigné dans l'établissement par un des pneumologues) et le pôle gériatrie (les personnes âgées ne restaient pas longtemps - c'était surtout une transition avec les cliniques gériatriques dites de longue durée lorsqu'il y avait une place qui se libérait).

Car nous avons dans la région, un centre qui est spécialisé dans toutes sortes de cancer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les repas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les repas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: