Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Prise en charge aux Urgences :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Prise en charge aux Urgences :   Ven 8 Fév - 21:59

Dans les BPCO, il faut utiliser un apport de faibles débits d'oxygène car un apport de forts débits d'oxygène supprime le stimulus respiratoire lié à l'hypoxie, le malade hypoventile, la PaCO2 augmente, le malade s'endort et s'arrête de respirer.

Le patient BPCO lorsqu'il arrive aux urgences, c'est pour une décompensation, il a besoin d'une aide pour respirer. cependant,on ne peut pas lui mettre un masque avec de l'O2 a grand débit, du fait de la destruction des alvéoles, l'O2 que l'on va lui apporter ne va pas pouvoir être utilisé bénéfiquement au contraire, il va rester
emprisonné dans l'alvéole.

C'est une maladie "obstructive" du a l'accumulation de mucus qui n'est plus drainé par les cellules ciliées, puisque leur fonctionnement est altéré, empêchant le passage de l'air, c'est ce qui déclenche le réflexe de toux visant a ramener le mucus vers la gorge pour être craché ou avaler (bahhhhh).
>>Les cellules ciliées sont comme des sortes de poils qui drainent le mucus en dehors des alvéoles. Le tabac ou la pollution ont une grande influence sur ces cellules puisqu'ils vont les paralyser, empêchant donc leur fonctionnement de drainage, entrainant donc une accumulation de mucus qui va boucher les alvéoles.<<<<

Je sais, c'est difficile de s'imaginer qu'une substance liquide puisse boucher
chroniquement un orifice, mais le mucus est collant, épais, c'est comme ca, c'est tout.
Selon le stade de la BPCO, des lésions peuvent être définitivement irréversibles.
Il aura d'abord des aides chimiques, comme des corticoïdes qui vont diminuer l'inflammation et des broncho dilaltateur permettant de déployer le poumon pour une meilleure respi, tout ça en aérosol et branché sur la prise d'air et non la prise d'O2, comme je l'ai déjà vu faire. POURQUOI? parce que le truc dans la BPCO, c'est que le système nerveux de ces patients est beaucoup plus sensible aux changement de débit d'O2 qu'une personne normale".
C'est a dire, que si on lui met une oxygénothérapie au masque, ses poumons vont strictement arrêter de travailler et vont dépendre de l'oxygénothérapie, on dit que les patients sont oxygéno-dépendant. De la même façon que certains Diabétiques sont insulino-dépendant.
D'abord, il faut comprendre ce qu'est la BPCO, comme son nom l'indique, Broncho Pneumopathie Chronique obstructive, une sorte de grosse bronchite chronique (d'ailleurs des pisodes répétitifs de bronchite peuvent être le prodrome de la BPCO).
C'est le fumeur qui est le plus touché, c'est pour cela qu'on vous demandera votre consommation de tabac/années.
Le Patient BPCO ou plutôt son organisme hypoxique répond a des stimulus de
l'extérieur. Au moindre changement, c'est la crise, la décompensation

La Respiration:
L'air Entre par le nez, arrive aux poumons (pompe), passe par les bronches
(simple tuyau) puis par les bronchioles (tuyau de diamètre encore plus Petit) pour enfin arriver aux alvéoles pulmonaires (sorte de petit sac Très vascularisés) qui sont responsable des échanges gazeux (O2/Sang).
C'est dans les alvéoles que le mélange O2/Sang s'effectue.

Comment contrôler si une personne a de bons échanges gazeux???
C'est les gaz du sang (GDS) ou gazométrie artérielle. C'est une technique de diag, consistant a faire un prélèvement de sang artériel (donc riche en O2), souvent prélevé au niveau du poignet, c'est très très douloureux.
Pour Exemple, cherchez vous même vos pulsations au niveau du poignet, pour
trouver les pulsations, suivez le trajet le long du pouce pour arriver Jusqu’à la face interne du poignet, vous sentez les pulsations??? Et Bein c'est en plein dedans que l'on va enfoncer une aiguille pour Atteindre l'artère, je vous laisse imaginer la douleur.
Elle permet d'y vérifier la pression exercée par l'O2 (PaO2), par le CO2 (PaCO2), le
pH (acidité), Le bicarbonate (HCO3-) et la saturation (SatO2 entre
95-100%). Toutes ces valeurs permettent au médecin d'apprécier l'hémostase d'une personne.
Il peut alors s'orienter vers une atteinte métabolique (acidose-Alcalose métab), une atteinte pulmonaire
(Acidose-Alcalose pulmo), un manque d'O2, Un excès de CO2, une acidocétose diabétique, etc......

En fait, dans la BPCO, on observe une destruction de ces alvéoles pulmonaires, donc, on imagine bien, la difficulté pour l'organisme d'avoir sa ration d'O2 quotidienne,la lutte qu'il doit effectuer tout les jours pour respirer, a la
longue, c'est fatiguant pour les patients, de lutter ainsi.
Ce qui va mettre le patient en état d'hypoxie chronique (manque d'O2 circulant et
nécessaire aux organes) qui va doucement ramener le patient vers un état d'insuffisance respi étant l'incapacité des poumons a remplir leur rôle de respiration.

A savoir aussi:
Dans les maladies nécessitant un traitement avec des corticoïdes, il faut prévoir une antibioprophylaxie.
Qu'est ce que s'est que ça???
Les corticoïdes sont utiles en cas d'inflammation, pour diminuer l’œdème
(entre autre). Les corticoïdes utilisés "chroniquement" ont l'effet indésirable (entre autre) de diminuer les défenses immunitaires.
Ce qui veut dire, qu'une personne asthmatique a beaucoup plus de chances
par rapport a quelqu'un de "normal", de développer une infection pulmonaire, puisque son organisme est affaibli déjà par l'asthme et par les corticoïdes.
C'est pour ça, que vous verrez chez les personnes sous corticothérapie, une prescription d'antibiotique de prévention :
(prophylaxie) pour éviter une éventuelle infection.

ilne faut pas que de la théorie pour avoir une image bien précise de la
BPCO. Il faut aussi voir l'état des patients BPCO pour mieux comprendre
la physiopathologie (processus qui rend malade) de cette maladie. Leur
souffrance, leur détresse, leur angoisse surtout.
PARCE QUE QU'AVANT TOUT, UNE DÉTRESSE RESPI, C'EST TRÈS ANGOISSANT POUR LA VICTIME.
ELLE A L'IMPRESSION QU'ELLE VA MOURIR SUBITEMENT.

J'ai déjà vu des patients en détresse respi, terriblement angoissés+++, a qui on essayait de poser un masque a haute concentration d'oxygène
(masque pouvant délivrer un débit d'O2 supérieur a 10l d'O2/min) qui lui était plus que nécessaire, qui lui était vital et pourtant, cette personne angoissée avec ce masque sur le visage au débit de 10l/min, cherchait encore sa respiration, elle était agitée+++++ et enlever très souvent son masque pour reprendre des respirations a l'air ambiant même si cette personne savait qu'avec le masque, la respiration est largement meilleure que l'air ambiant, mais c'était plus fort qu'elle, le masque
l'angoissé encore plus de sensations d'étouffement, alors que c'est strictement l'inverse.

Donc l'angoisse est un facteurs agissant sur la respi, d'ailleurs, il existe des crises d'angoisse qui se manifeste par de l'hyperventilation, se traduisant par une accumulation d'O2 dans l'organisme.
Pour aider ces personnes, il faut les faire respirer dans un sac, de telle sorte, que sa respiration se rééquilibre, en récupérant le CO2 de sa respi dans le sac. Ce qui finira par calmer la crise.

Ce commentaire a ete écrit par Distilbene​76 Doctissimo
Merci a lui


Dernière édition par marie45310 le Mar 12 Fév - 14:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
La vache qui tache
membre v
membre v
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 07/06/1956
Age : 61
Localisation : Val d'Oise
Humeur : fantasque

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Sam 9 Fév - 13:11

J'aime beaucoup cet article.
Merci Marie.
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
Membre
Membre
avatar

Féminin Lion Coq
Date de naissance : 26/07/1957
Age : 59

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Sam 9 Fév - 14:04

Merci Marie,je comprend mieux pourquoi on ne m'a pas mit l'oxygène chaque fois que je suis allée aux urgences,mais les soignants pourraient le dire car vu qu'on nous met pas l'oxygène on est encore plus en panique,enfin pour moi c'est le cas
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Sam 9 Fév - 20:54

La vache qui tache a écrit:
J'aime beaucoup cet article.
Merci Marie.
Oui moi aussi, j ai beaucoup aimé cette article, du reste jai envoyer un MP a cette personne, de venir nous rendre visite sur notre forum
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Sam 9 Fév - 23:25

petit message a Distilbene​76
marie45310690 a écrit :


Merci a toi, tres bien expliqué, tres bel article,




Oui merci a toi Marie, très long surtout (lol) et encore, toute la BPCO n'est pas expliqué la!!!. C'est du grosso modo.


Je tiens juste a préciser que je ne suis pas médecin, juste infirmier dans un service d'urgence depuis environ 10 ans.
Mais je sais ce que je dis, quand je sais pas, je dis pas!!!

Bonne continuation dans vos futures études de...médecines???
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Romy
Membre
Membre
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 01/06/1956
Age : 61
Localisation : Saint Gély du Fesc
Humeur : Cela va bien !

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Dim 10 Fév - 22:13

Merci Marie, pour cet article glané sur le net et merci à celui qui nous a gentiment expliqué le pourquoi du comment.!)
Il est dit ; que c'est plutôt pour les gros fumeurs, alors moi qui n'est jamais fumé de ma vie, qu'est-ce qui se passe ?
D'ailleurs, je n'ai eu aucunes explications à ce jour....... Et pour moi, de ne pas savoir, c'est dur.

Samedi, je suis sortie faire mes courses et aujourd'hui, dimanche ou plutôt dans la nuit, frissons, fièvre et toux s'en sont mêlés. Du coup, une bronchite, avec une voie qui se traîne pour dire deux mots ???? hélas hélas
Alors, qu'est ce que je dois penser de cet article, me correspond t-il ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
jean-marie
Membre
Membre
avatar

Masculin Capricorne Coq
Date de naissance : 26/12/1945
Age : 71
Localisation : loire sur rhone
Humeur : bonne la plupart du temps

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Lun 11 Fév - 8:53

Merci Marie ,excellent article.
Bonne journée à toi
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Lun 11 Fév - 20:52

Merci a Distilbene​76 bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Distilbène76

avatar

Masculin Bélier Singe
Date de naissance : 22/03/1980
Age : 37
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 7:23

Bonjour a toutes et a tous,

, La BPCO touche 90% des fumeurs. DONC, on peut dire que la principale cause de BPCO est le tabac.

Le tabac ou plutôt, les agents toxiques du tabac sont en lien direct avec cette patho, ce qui ne veut pas dire que tout les fumeurs déclareront une BPCO.
Ce qui veut dire, que pour être BPCO, il faut :
- Avoir une prédisposition génétique (ATCD de maladies respi a répétition pendant l'enfance, caractère héréditaire dans la famille) (un déficit en alpha-1 anti-trypsine, par exemple)
- Être exposé a la fumée de cigarette, même passivement ou fumée de cannabis qui est encore plus toxique, ou a des polluants toxiques (Gaz d'échappement ou autres, poussière, solvants, micro-organismes aussi,...).

DONC, il faut ces 2 critères associés pour déclencher cette maladie

La BPCO est reconnue comme maladie professionnelle, DONC, on peut la contracter au travail en respirant toutes sortes de poussières ou toxiques en vapeur.
Revenir en haut Aller en bas
Distilbène76

avatar

Masculin Bélier Singe
Date de naissance : 22/03/1980
Age : 37
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 7:55

Loupiote,

Lorsque vous êtes hospitalisé, vous devez poser un maximum de questions au personnel soignant dans le but de vous éduquer sur votre maladie, c'est votre droit et c'est le devoir de tout soignants d'informer le patient.

Si lors de votre prise en charge, vous remarquez des choses que vous ne comprenez pas au sujet de votre maladie, n'hésitez pas a demander, après tout, il en va de votre santé!!!

Si le personnel soignant ne vous explique pas spontanément ce qu'il fait ou ce qu'il en est, c'est a vous de prendre les devants et de lui demander. Vous êtes acteur de votre santé et non pas un simple figurant qui aurait le 2ème rôle, le héro dans l'histoire c'est vous!!!

Si les explications ne viennent pas spontanément du soignant et que vous ne demandez pas, que se passera t'il???
Vous n'aurez pas de réponse..., c'est plus ou moins angoissant et l'angoisse est une plaie dans la respiration et dans le psychisme. Il se peut aussi que le soignant, voyant que vous ne le sollicitait pas, se dit que vous savez très bien ce qui se passe et que vous n'avez pas besoin d'info puisque vous n'êtes pas demandeur et aussi parce que certains patients en connaissent plus sur la BPCO que l'infirmier qui va les prendre en charge, alors pour ne pas se refaire passer pour un Troll, cet IDE va attendre que ce soit vous qui demandez.

Vous savez, personnellement, ça m'embête ce genre de situation quand je suis au travail. Pour moi, c'est le soignant qui est en tort, même qu'il est surchargé de travail, ou qu'il n'est pas bien ce jour la, ETC...
CE N'EST PAS UNE RAISON POUR MOI, L'INFIRMIER DOIT RASSURER SON PATIENT ET TOUT LUI EXPLIQUER SUR SA PATHO.

D'un autre coté, j'ai déjà eut des personnes, qui ne veulent strictement rien savoir de leur pathologie, car ces personnes nient l'existence de cette "malchance", ils ne veulent pas y croire, il la rejette au point que pour eux, elle n'existe pas et ne veulent rien savoir dessus (peut être parce qu'ils ne sont pas fier, d'avoir a un moment donné, abusé sur une conduite a risque et qu'aujourd'hui, cette conduite a risque s'est matérialisé!!!)

Je me mets toujours a la place du patient peut importe la situation.
Quand un patient arrive pour "x" raison, il est assez facile pour l'IDE qui le prend en charge d'évaluer son niveau de connaissance sur sa propre maladie et de ce fait, l'IDE sait s'il doit l'éduquer ou pas sur la maladie.

Mais c'est vrai, que certains IDE, néglige ou tout simplement ne savent pas répondre aux questions des malades.

Ne restez jamais dans l'ignorance, c'est toujours mieux de savoir, ça peut être rassurant ou angoissant, mais vous savez a quoi vous en tenir.
Pour cette fois ci, l'angoisse aura une raison, ce n'est pas comme si elle apparaissait brusquement et sournoisement.

Revenir en haut Aller en bas
Romy
Membre
Membre
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 01/06/1956
Age : 61
Localisation : Saint Gély du Fesc
Humeur : Cela va bien !

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 8:54

bonjour Distilbène76

Pour ma part, je n'ai jamais fumé, ni pris aucune drogue (tel que cannabis etc ....) j'ai été secrétaire de direction pendant 5 ans, et je n'étais en aucune façon en contact avec des produits toxiques, peut-être le tabac,mais je ne me souviens pas, en tout cas, mon directeur ne fumait pas....
Ensuite j'ai élevé mes enfants, mon mari ne fume pas, et lorsque les enfants ont atteint l'adolescence, ils n'avaient pas le droit de fumer à la maison, ni dans leur chambre.
Et au mois de mai dernier, on m'a diagnostiqué une BPCO et un emphysème pan-lobulaire. La pneumo pensait à une HTPA. Et le professeur qui m'a fait le scanner a opté en faveur d'un emphysème. Il a quand même remarqué que le sang circulait très lentement dans les artères pulmonaires mais ne sont pas dilatées.
J'ai fais un test d'effort qui s'est révélait catastrophique, puisque je n'ai pas pu aller au delà de 3mn sur le vélo et de plus avec l'aide d'une IDE qui m'aidait en tournant la pédale.
Du plus loin dont je me souviennes, c'est une gène respiratoire de chaque instant, et je pense que cette dyspnée n'est pas arrivée du jour au lendemain, je pense que j'ai été comme cela plus ou moins tout le temps. Mais j'essayais de faire avec. En 2004 j'ai fais une péri-cardite. Et cela ne m'a pas arrangé.
Je pense que vous avez raison, j'étais dans le déni de cette pathologie. Car j'avais bien d'autres soucis plus importants à l'époque pour moi (mon deuxième fils est schizophrène). Il fallait donc que je m'occupe de lui. Et j'ai laissé de côté ma pathologie jusqu'au jour où !!!!!!

Mais ce que je déplore, lorsque j'ai été hospitalisé en urgence fin octobre, on ne me disait rien, pourtant les médecins que je côtoyaient été vraiment supers. Pneumo, cardio, gastro et neuro. Mais il était difficile de dialoguer avec eux, sauf le neuro qui m'a laissé son numéro direct, et avec qui j'ai un contact lorsque j'ai un doute, avec son accord, je l'appelle.

Il faut dire que mon état n'était pas trop réjouissant à ce moment la, tellement fatiguée.
D'ailleurs, aucune visite, sauf celle de mon mari.
Le personnel soignant était, on ne peut plus admirable, les soins de bonnes qualités. Mais nous parlions plutôt de la pluie et du beau temps.
Mais il est vrai que je n'ose pas poser des questions, de peur de gêner, ou de poser les mauvaises questions.

Alors, que maintenant, je reconnais que je devrais être plus dans la demande que de me taire et attendre.
Merci pour votre aide et vos informations.

Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 9:44

Distilbène76 a écrit:
Bonjour a toutes et a tous,

, La BPCO touche 90% des fumeurs. DONC, on peut dire que la principale cause de BPCO est le tabac.

Le tabac ou plutôt, les agents toxiques du tabac sont en lien direct avec cette patho, ce qui ne veut pas dire que tout les fumeurs déclareront une BPCO.
Ce qui veut dire, que pour être BPCO, il faut :
- Avoir une prédisposition génétique (ATCD de maladies respi a répétition pendant l'enfance, caractère héréditaire dans la famille) (un déficit en alpha-1 anti-trypsine, par exemple)
- Être exposé a la fumée de cigarette, même passivement ou fumée de cannabis qui est encore plus toxique, ou a des polluants toxiques (Gaz d'échappement ou autres, poussière, solvants, micro-organismes aussi,...).

DONC, il faut ces 2 critères associés pour déclencher cette maladie

La BPCO est reconnue comme maladie professionnelle, DONC, on peut la contracter au travail en respirant toutes sortes de poussières ou toxiques en vapeur.
bonjour hello :bienvenue parmi nous sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
alouette

avatar

Féminin Sagittaire Buffle
Date de naissance : 17/12/1961
Age : 55
Localisation : haute garonne

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 10:16

Bonjour Distilbene76

j'ai toujours pensé que j'étais née un jour ou les bonnes fées étaient en grève....

J'ai failli mourir à 8 jours, j'ai reçu l'extrême onction, je faisais des bronchites à répétition étant enfant, vers l'age de 7 ans j'ai été suivi pendant plus d'un an pour une maladie dont on n'a jamais réussi à en trouver l'origine. J'ai eu un avc, un cancer et puis maintenant de l'emphysème et de l'HTAP et je découvre à cette occasion que j'ai une déficience partielle en alpha 1 antitrypsine.

J'ai peut être incriminé à tort la confrérie des bonnes fées et me dis que tous ces problèmes de santé viennent peut-être de cette défaillance....


La question que je me pose, fait-on aujourd'hui systématiquement le dosage de cette enzyme chez chaque nouveau né et ne serait-ce pas là le moyen d'anticiper des problèmes de santé ultérieurs?
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
Membre
Membre
avatar

Féminin Lion Coq
Date de naissance : 26/07/1957
Age : 59

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 10:39

Distilbène76 a écrit:
Loupiote,

Lorsque vous êtes hospitalisé, vous devez poser un maximum de questions au personnel soignant dans le but de vous éduquer sur votre maladie, c'est votre droit et c'est le devoir de tout soignants d'informer le patient.

Si lors de votre prise en charge, vous remarquez des choses que vous ne comprenez pas au sujet de votre maladie, n'hésitez pas a demander, après tout, il en va de votre santé!!!

Si le personnel soignant ne vous explique pas spontanément ce qu'il fait ou ce qu'il en est, c'est a vous de prendre les devants et de lui demander. Vous êtes acteur de votre santé et non pas un simple figurant qui aurait le 2ème rôle, le héro dans l'histoire c'est vous!!!

Si les explications ne viennent pas spontanément du soignant et que vous ne demandez pas, que se passera t'il???
Vous n'aurez pas de réponse..., c'est plus ou moins angoissant et l'angoisse est une plaie dans la respiration et dans le psychisme. Il se peut aussi que le soignant, voyant que vous ne le sollicitait pas, se dit que vous savez très bien ce qui se passe et que vous n'avez pas besoin d'info puisque vous n'êtes pas demandeur et aussi parce que certains patients en connaissent plus sur la BPCO que l'infirmier qui va les prendre en charge, alors pour ne pas se refaire passer pour un Troll, cet IDE va attendre que ce soit vous qui demandez.

Vous savez, personnellement, ça m'embête ce genre de situation quand je suis au travail. Pour moi, c'est le soignant qui est en tort, même qu'il est surchargé de travail, ou qu'il n'est pas bien ce jour la, ETC...
CE N'EST PAS UNE RAISON POUR MOI, L'INFIRMIER DOIT RASSURER SON PATIENT ET TOUT LUI EXPLIQUER SUR SA PATHO.

D'un autre coté, j'ai déjà eut des personnes, qui ne veulent strictement rien savoir de leur pathologie, car ces personnes nient l'existence de cette "malchance", ils ne veulent pas y croire, il la rejette au point que pour eux, elle n'existe pas et ne veulent rien savoir dessus (peut être parce qu'ils ne sont pas fier, d'avoir a un moment donné, abusé sur une conduite a risque et qu'aujourd'hui, cette conduite a risque s'est matérialisé!!!)

Je me mets toujours a la place du patient peut importe la situation.
Quand un patient arrive pour "x" raison, il est assez facile pour l'IDE qui le prend en charge d'évaluer son niveau de connaissance sur sa propre maladie et de ce fait, l'IDE sait s'il doit l'éduquer ou pas sur la maladie.

Mais c'est vrai, que certains IDE, néglige ou tout simplement ne savent pas répondre aux questions des malades.

Ne restez jamais dans l'ignorance, c'est toujours mieux de savoir, ça peut être rassurant ou angoissant, mais vous savez a quoi vous en tenir.
Pour cette fois ci, l'angoisse aura une raison, ce n'est pas comme si elle apparaissait brusquement et sournoisement.


Merci pour toutes ces explications Distilbène,si seulement tous les soignants étaient comme vous,je précise tout de même que ça n'est pas dans tous les hôpitaux que j'ai rencontré ce manque d'écoute,deux exemple,le premier j'arrive à l'hôpital avec une sat à 86,là on me laisse poireauter 1/2 heure en salle d'attente,mon mari commençait à s'énerver,ensuite prise en charge par des infirmières,là tous les examens sont fait mais toujours pas d'explications,j'avais précisé à mon arrivée que je souffrais d'emphysème et de BPCO,au bout de 3/4 d'heure mon mari est allé trouvé un interne et là enfin j'ai eu de l'oxygène et l'interne s'est excusé de n'avoir pu s'occuper de moi plus vite vu mon état.

Un deuxième exemple:arrivée aux urgences comme la première fois mais dans un autre hôpital on m'a prise en charge de suite,je suis passée devant une dizaine de personnes en salle d'attente,et bien là ma sat est remontée un peu car moins d'angoisse pour moi,on m' expliqué chaque examens,là j'étais rassurée.

A supposer que certains soignants ne connaissent pas assez nôtre maladie pour bouger plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
solemio0683
Modérateur-webdesigner
Modérateur-webdesigner
avatar

Masculin Vierge Chèvre
Date de naissance : 23/08/1967
Age : 49
Localisation : Nice
Humeur : un peu comme dans le grand bleu mais sans le grand bleu

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 11:35

Un grand merci à toi Distilbene pour toutes ces explications sur la prise en charge des BPCO.
Faisant depuis un moment bcp d'aller retours au urgences et d'une manière générale depuis ces 10 dernières années, j'ai constaté la rapide dégradation de cette prise en charge, justement, à cause du manque croissant de personnel et de moyens dans les hopitaux - Ils ont de plus en plus de mal à gérer et les brancards s'accumulent dans les couloirs. les délais d'attente sont impressionnants. Peu ou pas d'écoute, avoir de l'oxygène meme à bas débit pour soulager une hyperventilation compensatrice d'une IRC relève du parcours du combattant. On a meme plus envie d'appeler les secours car on ne se sent pas du tout en sécurité en fait. Il y a toujours 10 cas plus grave que nous qui justifient ce manque de prise en charge. c effarant et inquiétant.

Loupiotte tu es du Var et moi aussi et franchement , je vis exactement les mêmes choses que toi. Ste Musse, Ste Anne, même galère. manque de soignants, délais de prise en charge énormes...pas d'oxy malgré la désat. aucune écoute - des infirmières débordées, stréssées, froides, limites impolies ...la misère.

En désespoir de cause et juste pour pouvoir passer les caps de crises qui se multiplient avec l'aggravation de mon problème bronchiollaire et allergique, et pour ne plus avoir systématiquement à appeler le 15 , je me suis acheté un concentrateur d'O2 à domicile - mais vraiment en désespoir de cause et juste en cas de grosse désaturation persistante. C'est mon choix (très critiquable) et cela n'engage que moi je précise car l'oxygène c'est du sérieux - c'est tragique de devoir dépenser plus de 600 euros juste pour se sentir plus en sécurité et pck on se sent complètement abandonné par le système qui part totalement en sucette. C'est tout notre système de santé qui est en train de s'éffondrer et nous avec. Pauvre France.
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
Membre
Membre
avatar

Féminin Lion Coq
Date de naissance : 26/07/1957
Age : 59

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 11:44

Solemio,pour quoi as-tu du acheter toi même ton cencentrateur d'oxygène,pourquoi ton pneumo n'a pas fait une demande afin que tu l'ai en permanence chez toi?il suffit juste d'une ordonnance et appeler un fournisseur,tel à été mon cas.

Le deuxième exemple que j'ai donné où l'on m'a prise en charge de suite,c'était à l'hôpital d'Hyères,et pourtant c'est le plus petit des 3 du coin,à ni rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Romy
Membre
Membre
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 01/06/1956
Age : 61
Localisation : Saint Gély du Fesc
Humeur : Cela va bien !

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 13:09

bonjour Solémio,
Tu as raison, mais comme ils ont fait faire des avancées dans la maladie d’Alzheimer et le Cancer, ils n'ont plus les budgets pour nous. Et cette maladie ne se voit pas, alors tout va bien pour le meilleur des mondes.
Nous ne sommes pas tous égaux dans la maladie, car certaines régions sont à la pointe et d'autres galères. Ce n'est pas juste pour les malades. Pour un rhume, un petit bobo, je comprends. Mais quand il s'agit de la vie de personnes, la je dis stop. Et qu'est ce que l'on va laisser à nos enfants.!) Moi j'habite à 10 km de Montpellier, et les CHU et les cliniques, il n'y a que l'embarras du choix. Notre maire qui est décédé hélas aujourd'hui, a beaucoup fait pour la ville, une de ses dernières réalisations a été la clinique pour les pneumologies graves (la notre en fait partie), mais c'est injuste pour les régions où les politiques ne font rien. Tu as déboursé 600 €, mais peut-être t'es-tu privé pour pouvoir l'acheter, est normal, non. Pas en France en tout cas, le pays où la taxation est la plus élevée.

Et celui qui ne peut pas, comment fait-il ????? Il doit faire avec.!)
C'est tout un système de santé qui est à revoir malheureusement. Espérons que les politiciens bougent un peu leurs fesses, nous sommes en retard sur plein de choses dans notre pays. Et je finis comme toi ; Pauvre France
Revenir en haut Aller en bas
Distilbène76

avatar

Masculin Bélier Singe
Date de naissance : 22/03/1980
Age : 37
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 14:24

Re,
Merci a tous pour votre accueil, c'est gentil!!!

J'ai parcouru un peu le forum et j'ai pu remarqué qu'on se rejoignez sur certains points.



Romy, voila un lien qui explique bien l'emphysème. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et un autre sur la BPCO induite par la cigarette.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme vous pourrez le constater, le tabac, la pollution, les infections a répétition, un déficit en alpha-1 anti trypsine, en sont les causes.
Je suis d'accord avec vous, vous aviez la prédisposition et la maladie s'est déclarée petit a petit ce qui a contraint votre organisme s'y est adapté pour compenser les pertes éventuelles du mieux qu'il a pu, cependant, plus tard on découvre une maladie et plus sa prise en charge est lourde, car certaines séquelles sont irréversibles.
J'espère que vos médecins pourra trouver la cause de votre maladie pour que vous puissiez mieux vivre avec!!!




Marie45310, Merci Marie..., vous voyez, chose promise, chose due...


Alouette, malheureusement NON, ce test pour détecter un déficit en alpha-1 anti-trypsine n'est pas un test systématique chez les nouveaux nés.
Les tests effectués a la naissance sont les tests de Guthrie, consistant a détecter 5 maladies rares comme (phénylcétonurie, drépanocytose, mucoviscidose, hypothyroïdie, hyperplasie des surrénales).
Effectivement, effectuer ces tests a la naissance permettrait de prévenir des maladies graves (pulmonaires ou autres).
Mais la médecine a répertorié 5 maladies rares mortelles du nouveau né dont elle a jugé utile, le dépistage a la naissance.
Beaucoup d'autres maladies pourraient entrer dans cette liste, je ne sais pas quels sont les critères qui ont été retenus pour en tester que 5.
Mais vous avez raison et je trouve cette question très pertinente!!!

Je vous donne 2 liens en accord avec notre discussion,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Loupiotte, merci du compliment, si mes explications peuvent aider les gens, je suis ravie de les partager!!!
Vous mettez le doigts sur le fondement même des Urgences.
Qu'est ce qu'une urgence, si l'on arrive pas a détecter rapidement le problème???
C'est tout l'enjeu des Urgences a l'accueil.
D'abord, il faut savoir qu'il y a plusieurs secteurs dans les urgences, il y a :
- Le Décochage, qui est le secteur le plus vitale, le secteur le plus lourd des urgences, c'est dans ce secteurs que les personnes sont amenées par le SMUR ou les pompiers en urgences. C'est aussi dans ce secteurs que les décompensations respi arrivent (BPCO, Crise d'asthme, crise d'angoisse, etc....)
Il peut être comparé a un mini secteur de réanimation
- Le léger, comme son nom l'indique, c'est un secteur ne nécessitant pas une urgence vitale
- La filière rapide, qui s'occupe des sutures, plaies et traumatismes
- La pédiatrie, s'occupant des urgences de l'enfant
- Et enfin, nous avons l'accueil, qui est le secteur où tout commence.

Je voudrais m'attarder sur ce dernier "l'accueil des patients".
L'infirmière postée a l'accueil doit être très physionomiste, doit savoir toutes les manifestations physiques d'une personne consciente ou inconsciente pour déterminer l'urgence.
Ce qui veut dire, lorsqu'il y a du monde a l'accueil, si l'infirmière est "débordée", on ne l'a verra pas souvent a l'accueil des gens, mais dans le box prévu a l'accueil pour prendre les constantes, déshabiller le patient, identifier le patient avec un bracelet, etc....
Donc si une urgence il y a, ce sera la famille ou la personne qui accompagne le malade qui va se faire entendre, l'infirmière va intervenir et déterminera l'urgence.
Des fois, chez les accompagnants, ne connaissant pas vraiment le médical et voyant la tournure que prend les symptômes d'un patient, sont inquiets au point qu'ils croient qu'il va mourir et lorsque l'infirmière décrète que ce n'est pas une urgence, c'est l'indignation...
Mais normalement, l'infirmière sait ce qu'elle fait, connait les urgences prioritaires, même si pour vous, c'est une grande erreur.

J'ai une petite anecdote a vous raconter (véridiquement vrai) :
J'étais a l'accueil des urgences avec mon aide soignant, on a eut une période de rush intense, puis un petit calme apparait, alors on discute avec les secrétaires et 20min plus tard, une foule s'amasse a l'accueil, je laisse l'aide soignant remplir les dossiers d'entrée et je jette un œil sur les gens.
Je remarque très vite une personne avec un comportement atypique.
C'était un homme 40-45 ans, qui était assis sur un banc, dos a l'accueil des urgences et un comportement bizarre, comme s'il cherchait a cacher quelque chose sur son thorax. Je n'interviens pas tout de suite, après tout, il se peut que ce soit un fusil a pompe ou je sais pas, cette personne ne semble pas se plaindre et ne semble pas non plus avoir fait la queue pour être vu. Je m'occupe donc des autres patients et me dit que si il y a un problème il viendra nous voir.
Ce n'est que 10a15 min plus tard, que je décide de faire style de passer devant lui, déjà, pour voir son visage (on peut lire beaucoup de choses sur le visage, en particulier la douleur), rien du tout!!! pas de faciès douloureux, bonnn, un peu rougi et abimé par l'alcool mais sans plus...sauf le drap qu'il tient en boule sur son thorax et la présence de sang.
Je re-vais le voir et lui demande si il attend après quelqu'un ou si il va bien.......et là...je vous promets....que je n'ai jamais vu ça de toute ma vie....cet homme très calme a l'accueil des urgences...caché son thorax avec un drap....pour la simple et bonne raison (vous voyez je deviens fou, je trouve que sa raison est valable)...qu'il avait un couteau de cuisine planté en plein thorax...Quand j'ai vu le couteau, le tee-shirt imbibé de sang, son teint pale, la froideur de ses extrémités, des tremblements...j'ai compris qu'il était plus que grand temps qu'il passe directement par le Bloc Opé sans passer par la case "urgences".

2 choses a retenir :
- si il aurait enlever le couteau, il serait mort quelque minutes après.
- Aux Urgences, on peut passer a côté d'une vrai "urgence", si on ne fait pas attention autour de soi.
L'alcool avait plus ou moins anesthésié la douleur, ce n'est que plus tard que l'on a su, que cet homme, lors d'une soirée arrosée, avait eut un différent avec sa femme et que celle-ci a tenté de le tué.

C'est triste, malheureusement, ce n'est pas un cas unique, en plus l'alcool touche beaucoup la région où est implanté l'hôpital, mais voila...

Donc, vous pouvez aussi vous mettre a la place de l'IDE a l'accueil quand c'est remplit de monde, il est possible de passer a côté de la vrai urgence.

Après, vous savez, il y a des gens qui encombrent les urgences pour des problèmes vraiment minimes qui ne nécessitent pas de venir en premier lieu aux urgences mais d'abord chez le médecin traitant et vous savez ce que ces gens nous répondent lorsqu'on leur fait remarquez???

"Je me suis rendu chez mon médecin traitant, mais il y avait un de ces monde que j'ai préféré venir aux Urgences".

Donc, c'est tout le système qui faut revoir, je veux dire que la faute ne reviens pas spécialement aux IDE.
Une personne qui se présente aux urgences et qui ne nécessite pas une urgence, on ne peut pas lui dire de repartir, cette personne va bloquer une infirmière pour qu'elle fasse les bilans et autres examens, alors que dehors, une vraie urgence a besoin d'aide.

Aussi, il est vrai que certains patients en connaissent plus sur leur pathologies que certains soignants.


Selemio0683, merci a toi, pas de problème!!!!
Tu as raison, on arrête pas de nous rabâcher que l'on ne peut vivre d'amour et d'eau fraiche, mais sans oxygène, c'est beaucoup moins évident!!!
Vous voyez, en France, le domaine de la Santé n'est pas un secteur privilégié comme beaucoup le croit. La santé, c'est la vie!!! et pourtant, il n'est pas favorisé pour autant, bien sûr la recherche et le développement, son plus ou moins bien financé mais c'est important aussi.
Mais on devrait accorder plus de moyens aux hôpitaux, plus de personnels soignants, ce qui semble un être un rêve inaccessible.
N'oublions pas que la France, est un des pays où l'on se soigne le mieux, faut pas demander le système de santé des autres pays, les moins cotaient!!!
Revenir en haut Aller en bas
La vache qui tache
membre v
membre v
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date de naissance : 07/06/1956
Age : 61
Localisation : Val d'Oise
Humeur : fantasque

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 14:48

Oui, c'est vrai. Je suis à 200 % pour la médecine d'Urgence, surtout publique.
Mais mes compatriotes votent en demandant de réduire le nombre de ces "feignasses, privilégiés, nantis..." de fonctionnaires tout en réclamant du personnel quand ils passent par la case 'hôpital'; alors, que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Distilbène76

avatar

Masculin Bélier Singe
Date de naissance : 22/03/1980
Age : 37
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 14:53

Romy a écrit:
Solémio,
Tu as raison, mais comme ils ont fait faire des avancées dans la maladie d’Alzheimer et le Cancer, ils n'ont plus les budgets pour nous. Et cette maladie ne se voit pas, alors tout va bien pour le meilleur des mondes.
Nous ne sommes pas tous égaux dans la maladie, car certaines régions sont à la pointe et d'autres galères.

Aux urgences, la personne BPCO, n'est pas une priorité. Comme vous dites, les gens ne sont pas tous égaux devant la maladie, vous entendrez des fois : "Oui il a un BPCO mais il bien supporté" "Est ce que vous le supportais bien???".
Ce sont les décompensations de BPCO qui sont prioritaires.
Et le plus souvent, ils arrivent avec les pompiers ou le SMUR.
J'ai rarement vu une décompensation de BPCO se présentant a l'accueil.



Ce n'est pas juste pour les malades. Pour un rhume, un petit bobo, je comprends. Mais quand il s'agit de la vie de personnes, la je dis stop. Et qu'est ce que l'on va laisser à nos enfants.!)

C'est vrai, je l'explique dans mon message précèdent, qu'attendent-ils???

Moi j'habite à 10 km de Montpellier, et les CHU et les cliniques, il n'y a que l'embarras du choix. Notre maire qui est décédé hélas aujourd'hui, a beaucoup fait pour la ville, une de ses dernières réalisations a été la clinique pour les pneumologies graves (la notre en fait partie), mais c'est injuste pour les régions où les politiques ne font rien. Tu as déboursé 600 €, mais peut-être t'es-tu privé pour pouvoir l'acheter, est normal, non. Pas en France en tout cas, le pays où la taxation est la plus élevée.

C'est vrai, Solémio, allez voir votre médecin (pneumo) et dites lui que vous avez acheté de votre poche l'O2 a domicile. Il doit trouver une solution pour vous, comment ça!!! un patient a 100% et en plus c'est lui qui paye!!!
Je comprends pourquoi vous avez fait ça dans un acte de désespoir mais ce n'est pas a vous d'avancer les frais.
Je vous suggère de voir ça avec votre médecin le plus rapidement possible et on vous attend tous ici avec la réponse qu'il vous donnera!!!

Encore une fois, je ne le répéterais jamais assez :
SOYEZ LES ACTEURS DE VOTRE SANTE, NE COMPTEZ QUE SUR VOUS, NE FAITES CONFIANCE A PERSONNE PEU IMPORTE QUI IL EST OU LA SITUATION DANS LAQUELLE VOUS ÊTES.
UNE CONFIANCE SA SE GAGNE, QUE L'ON SOIT MEDECIN, AVOCAT OU CURE

Et celui qui ne peut pas, comment fait-il ????? Il doit faire avec.!)
C'est tout un système de santé qui est à revoir malheureusement. Espérons que les politiciens bougent un peu leurs fesses, nous sommes en retard sur plein de choses dans notre pays. Et je finis comme toi ; Pauvre France
Revenir en haut Aller en bas
Distilbène76

avatar

Masculin Bélier Singe
Date de naissance : 22/03/1980
Age : 37
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 12 Fév - 15:07

Bonne journée a tous, a la prochaine...et encore merci de votre accueil
Je vous souhaite tous un bon rétablissement
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mer 13 Fév - 2:28

Distilbène76 a écrit:
Re,
Merci a tous pour votre accueil, c'est gentil!!!

J'ai parcouru un peu le forum et j'ai pu remarqué qu'on se rejoignez sur certains points.



Romy, voila un lien qui explique bien l'emphysème. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et un autre sur la BPCO induite par la cigarette.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme vous pourrez le constater, le tabac, la pollution, les infections a répétition, un déficit en alpha-1 anti trypsine, en sont les causes.
Je suis d'accord avec vous, vous aviez la prédisposition et la maladie s'est déclarée petit a petit ce qui a contraint votre organisme s'y est adapté pour compenser les pertes éventuelles du mieux qu'il a pu, cependant, plus tard on découvre une maladie et plus sa prise en charge est lourde, car certaines séquelles sont irréversibles.
J'espère que vos médecins pourra trouver la cause de votre maladie pour que vous puissiez mieux vivre avec!!!




Marie45310, Merci Marie..., vous voyez, chose promise, chose due...


Alouette, malheureusement NON, ce test pour détecter un déficit en alpha-1 anti-trypsine n'est pas un test systématique chez les nouveaux nés.
Les tests effectués a la naissance sont les tests de Guthrie, consistant a détecter 5 maladies rares comme (phénylcétonurie, drépanocytose, mucoviscidose, hypothyroïdie, hyperplasie des surrénales).
Effectivement, effectuer ces tests a la naissance permettrait de prévenir des maladies graves (pulmonaires ou autres).
Mais la médecine a répertorié 5 maladies rares mortelles du nouveau né dont elle a jugé utile, le dépistage a la naissance.
Beaucoup d'autres maladies pourraient entrer dans cette liste, je ne sais pas quels sont les critères qui ont été retenus pour en tester que 5.
Mais vous avez raison et je trouve cette question très pertinente!!!

Je vous donne 2 liens en accord avec notre discussion,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Loupiotte, merci du compliment, si mes explications peuvent aider les gens, je suis ravie de les partager!!!
Vous mettez le doigts sur le fondement même des Urgences.
Qu'est ce qu'une urgence, si l'on arrive pas a détecter rapidement le problème???
C'est tout l'enjeu des Urgences a l'accueil.
D'abord, il faut savoir qu'il y a plusieurs secteurs dans les urgences, il y a :
- Le Décochage, qui est le secteur le plus vitale, le secteur le plus lourd des urgences, c'est dans ce secteurs que les personnes sont amenées par le SMUR ou les pompiers en urgences. C'est aussi dans ce secteurs que les décompensations respi arrivent (BPCO, Crise d'asthme, crise d'angoisse, etc....)
Il peut être comparé a un mini secteur de réanimation
- Le léger, comme son nom l'indique, c'est un secteur ne nécessitant pas une urgence vitale
- La filière rapide, qui s'occupe des sutures, plaies et traumatismes
- La pédiatrie, s'occupant des urgences de l'enfant
- Et enfin, nous avons l'accueil, qui est le secteur où tout commence.

Je voudrais m'attarder sur ce dernier "l'accueil des patients".
L'infirmière postée a l'accueil doit être très physionomiste, doit savoir toutes les manifestations physiques d'une personne consciente ou inconsciente pour déterminer l'urgence.
Ce qui veut dire, lorsqu'il y a du monde a l'accueil, si l'infirmière est "débordée", on ne l'a verra pas souvent a l'accueil des gens, mais dans le box prévu a l'accueil pour prendre les constantes, déshabiller le patient, identifier le patient avec un bracelet, etc....
Donc si une urgence il y a, ce sera la famille ou la personne qui accompagne le malade qui va se faire entendre, l'infirmière va intervenir et déterminera l'urgence.
Des fois, chez les accompagnants, ne connaissant pas vraiment le médical et voyant la tournure que prend les symptômes d'un patient, sont inquiets au point qu'ils croient qu'il va mourir et lorsque l'infirmière décrète que ce n'est pas une urgence, c'est l'indignation...
Mais normalement, l'infirmière sait ce qu'elle fait, connait les urgences prioritaires, même si pour vous, c'est une grande erreur.

J'ai une petite anecdote a vous raconter (véridiquement vrai) :
J'étais a l'accueil des urgences avec mon aide soignant, on a eut une période de rush intense, puis un petit calme apparait, alors on discute avec les secrétaires et 20min plus tard, une foule s'amasse a l'accueil, je laisse l'aide soignant remplir les dossiers d'entrée et je jette un œil sur les gens.
Je remarque très vite une personne avec un comportement atypique.
C'était un homme 40-45 ans, qui était assis sur un banc, dos a l'accueil des urgences et un comportement bizarre, comme s'il cherchait a cacher quelque chose sur son thorax. Je n'interviens pas tout de suite, après tout, il se peut que ce soit un fusil a pompe ou je sais pas, cette personne ne semble pas se plaindre et ne semble pas non plus avoir fait la queue pour être vu. Je m'occupe donc des autres patients et me dit que si il y a un problème il viendra nous voir.
Ce n'est que 10a15 min plus tard, que je décide de faire style de passer devant lui, déjà, pour voir son visage (on peut lire beaucoup de choses sur le visage, en particulier la douleur), rien du tout!!! pas de faciès douloureux, bonnn, un peu rougi et abimé par l'alcool mais sans plus...sauf le drap qu'il tient en boule sur son thorax et la présence de sang.
Je re-vais le voir et lui demande si il attend après quelqu'un ou si il va bien.......et là...je vous promets....que je n'ai jamais vu ça de toute ma vie....cet homme très calme a l'accueil des urgences...caché son thorax avec un drap....pour la simple et bonne raison (vous voyez je deviens fou, je trouve que sa raison est valable)...qu'il avait un couteau de cuisine planté en plein thorax...Quand j'ai vu le couteau, le tee-shirt imbibé de sang, son teint pale, la froideur de ses extrémités, des tremblements...j'ai compris qu'il était plus que grand temps qu'il passe directement par le Bloc Opé sans passer par la case "urgences".

2 choses a retenir :
- si il aurait enlever le couteau, il serait mort quelque minutes après.
- Aux Urgences, on peut passer a côté d'une vrai "urgence", si on ne fait pas attention autour de soi.
L'alcool avait plus ou moins anesthésié la douleur, ce n'est que plus tard que l'on a su, que cet homme, lors d'une soirée arrosée, avait eut un différent avec sa femme et que celle-ci a tenté de le tué.

C'est triste, malheureusement, ce n'est pas un cas unique, en plus l'alcool touche beaucoup la région où est implanté l'hôpital, mais voila...

Donc, vous pouvez aussi vous mettre a la place de l'IDE a l'accueil quand c'est remplit de monde, il est possible de passer a côté de la vrai urgence.

Après, vous savez, il y a des gens qui encombrent les urgences pour des problèmes vraiment minimes qui ne nécessitent pas de venir en premier lieu aux urgences mais d'abord chez le médecin traitant et vous savez ce que ces gens nous répondent lorsqu'on leur fait remarquez???

"Je me suis rendu chez mon médecin traitant, mais il y avait un de ces monde que j'ai préféré venir aux Urgences".

Donc, c'est tout le système qui faut revoir, je veux dire que la faute ne reviens pas spécialement aux IDE.
Une personne qui se présente aux urgences et qui ne nécessite pas une urgence, on ne peut pas lui dire de repartir, cette personne va bloquer une infirmière pour qu'elle fasse les bilans et autres examens, alors que dehors, une vraie urgence a besoin d'aide.

Aussi, il est vrai que certains patients en connaissent plus sur leur pathologies que certains soignants.


Selemio0683, merci a toi, pas de problème!!!!
Tu as raison, on arrête pas de nous rabâcher que l'on ne peut vivre d'amour et d'eau fraiche, mais sans oxygène, c'est beaucoup moins évident!!!
Vous voyez, en France, le domaine de la Santé n'est pas un secteur privilégié comme beaucoup le croit. La santé, c'est la vie!!! et pourtant, il n'est pas favorisé pour autant, bien sûr la recherche et le développement, son plus ou moins bien financé mais c'est important aussi.
Mais on devrait accorder plus de moyens aux hôpitaux, plus de personnels soignants, ce qui semble un être un rêve inaccessible.
N'oublions pas que la France, est un des pays où l'on se soigne le mieux, faut pas demander le système de santé des autres pays, les moins cotaient!!!
Citation :
Marie45310, Merci Marie..., vous voyez, chose promise, chose due...
Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   Mar 17 Sep - 16:24

Plus de nouvelles de notre petit urgentiste Distilbène76 , c est bien dommage, je l aimais bien ;) 

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise en charge aux Urgences :   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise en charge aux Urgences :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: