Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 NOUVELLES DÉCOUVERTES DANS LA PRÉVENTION DU REJET SUITE À LA GREFFE PULMONAIRE!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glad
Membre
Membre
avatar

Féminin Balance Rat
Date de naissance : 06/10/1960
Age : 56
Localisation : Le blanc mesnil
Humeur : "J'aimerais que chacun comprenne qu'il ne peut compter que sur lui-même, qu'il est responsable de sa personne, que le corps dont il dispose doit être géré comme n'importe quel autre bien." Dr Kousmine.

MessageSujet: NOUVELLES DÉCOUVERTES DANS LA PRÉVENTION DU REJET SUITE À LA GREFFE PULMONAIRE!   Jeu 27 Fév - 6:59

Sources

Les patients transplantés, peu importe la greffe, reçoivent tous des médicaments visant à affaiblir le système immunitaire suite à la greffe pour empêcher le rejet des organes que le corps considère comme étrangers. Selon une nouvelle recherche menée par le Washington University School of Medicine de St-Louis, le fait de diminuer drastiquement le système immunitaire des patients, chose qui a longtemps été considérée comme cruciale pour assurer le succès d'une greffe, pourrait en fait être à l'origine de rejet dans le cas des transplantations pulmonaires.

Une découverte surprenante de la part des chercheurs, qui ont constaté que chez les souris ayant subi une transplantation pulmonaire celles chez qui il manquait des cellules immunitaires clé étaient plus sujettes au rejet de l'organe transplanté que les autres.

Ces cellules dotées d'une grande longévité nommée Cellules Mémoire-T sont plus propices à se souvenir des éléments pathogènes qui infiltrent l'organisme et déclenchent rapidement une réponse immunitaire lors d'attaques subséquentes. Dans les organes comme le coeur, le foie et les reins, le fait d'affaiblir les cellules mémoire T avec les immunosuppresseurs aide à ce que le système immunitaire reconnaisse le nouvel organe comme étant le sien, mais ce ne serait pas le cas en ce qui a trait aux poumons selon la recherche publié par le Journal of Clinical Investigation du 24 février dernier.

À la lumière des nouvelles découvertes, les chercheurs croient que les stratégies d'immuno-supression actuelles devraient être ré-évaluées dans le cas de greffes pulmonaires.

'La plupart des médicaments utilisés le sont suite aux résultats solides qu'ils ont fourni dans les cas de transplantation d'autres organes - sans considération au fait que les poumons sont différents' dit le Dr Kreisel.

Cette recherche pourrait également aider à expliquer, en partie, pourquoi le succès des transplantation pulmonaires (espérance de vie à long terme) est beaucoup plus bas dans le cas des poumons que pour tous les autres organes solides transplantés; considérant que 5 ans après la greffe, moins de 50% des organes transplantés sont encore viable contrairement à 70% pour les coeur, reins & foie.
(....)
Pour leurs recherche, les chercheurs ont pratiqué des greffes pulmonaires sur des souris. Quand les Cellules Mémoire-T étaient absentes, les souris nouvellement greffées ont développé du rejet. Les chercheurs ont constaté des signes évident d'inflamation dans les poumons, un indicateur que le système immunitaire a massivement lancé une attaque envers l'organe greffé.

Toutefois, quand les scientifiques ont infusé les cellules mémoire T du donneur au receveur, ils ont réussi à réduire l'inflammation & à prévenir le rejet. En poussant l'expérience plus avant, ils ont déterminé le chemin moléculaire emprunté par les cellules mémoire T qui facilitent la réponse naturelle du corps au greffe pulmonaire. Au lieu d'attaquer les poumons, les cellules mémoire T laissent échapper une cascade de molécules signalétiques qui encouragent le système immunitaire à considérer le poumon greffé comme organisme propre appartenant au corps.

Basé sur leurs découvertes, les scientifiques veulent trouver des méthodes afin de cibler de manière sélective l'immuno-supression dans les cas de transplantation pulmonaire afin d'encourager les cellules mémoire-T à prospérer et éliminer les autre cellules T qui elles pourraient endommager les poumons.



Pour lire l'article complet en version originale anglaise:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NOUVELLES DÉCOUVERTES DANS LA PRÉVENTION DU REJET SUITE À LA GREFFE PULMONAIRE!   Sam 1 Mar - 10:53

Merci Glad, pour ces nouvelles, je lirai ça quand j'aurai un peu plus la niak  Mad 
Revenir en haut Aller en bas
 
NOUVELLES DÉCOUVERTES DANS LA PRÉVENTION DU REJET SUITE À LA GREFFE PULMONAIRE!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: