Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Petite question pour Didier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glad
Membre
Membre
avatar

Féminin Balance Rat
Date de naissance : 06/10/1960
Age : 56
Localisation : Le blanc mesnil
Humeur : "J'aimerais que chacun comprenne qu'il ne peut compter que sur lui-même, qu'il est responsable de sa personne, que le corps dont il dispose doit être géré comme n'importe quel autre bien." Dr Kousmine.

MessageSujet: Petite question pour Didier   Ven 5 Déc - 23:14

Un ami me dit qu'il prend depuis 2 ans pour son emphysème :

- Pour les poumons histamine en granules à raison de cinq le matin et le soir à mettre sous la langue loin des repas à 15 ch .

Pour les sécrétions :

- Antimonium tartarcicum 15 ch cinq granules matin et soir .

Pour redonner du tonus au poumons :

_ Syringa vulgaris bourgeon Mac 1 DH le matin cinquante gouttes dans un peu d'eau

- Coryllus avellana bourgeon Mac 1DH /

- Ribes nigrum bourgeon Mac 1DU /50 gouttes dans un peu d'eau le midi

- Alnus glutinosa bourgeon Mac 1DH 50 gouttes dans un peu d'eau le soir

Il me dit que depuis qu'il prend ce traitement il va très bien, il prend quand même son traitement de fond, c'est possible de m'en dire un peu plus sur ce traitement s'il te plait Mad Merci
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   Sam 6 Déc - 12:58

Bonjour Glad,

Pour bien poser les choses, il y a dans ce "traitement" deux choses différentes de l'homéopathie d'abord, de la gemmothérapie d'autre part.

La gemmothérapie:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cette approche ne m'a jamais emballé, convaincu, je ne l'utilise pas parce que je ne comprends pas l'idée sous- jacente de drainage d'un organe.
Citation :
C’est Antoine NEBEL, homéopathe suisse de Lausanne qui a défini le premier la notion de drainage en homéopathie. Ceci faisant suite à des observations d’aggravations cliniques constatées après l’administration des doses homéopathiques de tuberculines.

Ces aggravations se manifestaient chez des malades en très mauvais état général et porteurs d’affections graves de tuberculose avancée, cancer. Il s’inspirait d’HIPPOCRATE et de PARACELSE.

« Il faut être à l’écoute du corps malade et l’aider à éliminer les mauvaises humeurs dans la direction et par les moyens réclamés par la nature ».
Cette idée de drainage semble logique quand on voit les maladies comme le résultat d'un "encrassage" donc on draine nettoie et voila pourquoi on a une déclinaison de cette idée dans la pratique de nettoyer le colon et pourquoi pas le poumon tant qu'on y est. rire
- parce qu'on en est toujours à traiter les conséquences avec des bourgeons ou quoi que ce soit
- le fameux traitement de fond ne peut exister que s'il s'attaque à la cause.
- autant de maladie autant de bourgeons donc on reste dans quelque chose d’extrêmement primaire.

Le seul remède homéo est antimonium tartaricum 15 CH, très centré sur la sphère broncho-pumonaire mais on ne doit le prescrire que devant un tableau comme celui-ci
Traitement homoeopathique des maladies des organes de la respiration (1874), vieux texte mais tellement précis! Ils savaient observer à l'époque!
3. — Bronchite chronique.
(Catarrhe pulmonaire chronique.)
Citation :
Tart. emet. — Symptômes soudains et alarmants de suffocation dans le cours d'une bronchite chronique.
Quand la toux cesse par suite du dépérissement des forces en général.
Oppression, respiration courte avec besoin de se mettre sur son séant.
Suffocation et accès de suffocation surtout le soir ou le matin au lit.
Amas de mucosités dans la poitrine avec ronflement.
Toux suffocante, ou congestion dans la poitrine et battements de coeur.
Toux après minuit, qui amène le vomissement du souper.
Râles nombreux et faciles à entendre ; expectoration de mucosités épaisses, blanchâtres, qui nécessite de grands efforts.
État adynamique surtout chez les vieillards, avec grande faiblesse musculaire, léger délire ou coma, langue sèche, tendance à la diarrhée, aux vomissements (Phosp., Ammon. carb., Rhus tox., Carbo veg.).entre parenthèse = remède à comparer jusqu’à trouver la bonne flèche à partir de l'observation du malade,
ARTICLE II : BRONCHITE CAPILLAIRE.
(Catarrhe suffocant.)
Citation :
Tart. emet. — Dyspnée extrême, ronflement dans la poitrine.
Râle muqueux à grosses bulles, avec expectoration difficile.
Station horizontale rendue impossible par les menaces de suffocation que provoque la grande quantité de mucosités qui encombrent les bronches et les petites ramifications bronchiques.
Les parois de la poitrine se dilatent avec peine, la tête est fortement renversée en arrière.
Toux grasse.
Dyspnée plus forte avant la toux.
Soulagement immédiat par l'issue de quelques crachats.
Ces crachats blanchâtres ou jaunâtres ne sont guère expulsés que la nuit, principalement après minuit.
Violents accès de toux qui finissent par amener des vomissements.
Anxiété, prostration des forces, le visage froid et livide, le front et quelquefois tout le corps couvert de sueur froide.
Les mains chaudes et moites, les lèvres bleuâtres, pouls faible et très accéléré.

Symptômes adynamiques. — Grande faiblesse, langue sèche, fuligineuse, coma ou délire léger.
Refroidissements partiels de la surface du corps.
Sueurs profuses.
Tendance aux vomissements et à la diarrhée.
Il n'y a qu'a voir la page des propositions pour l'étiquette "bronchite chronique"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
chaque remède convient à un tableau particulier de bronchite chronique,  la gemmothérapie ne possède pas cette précision, les propositions sont assez "standard".
En homéo on peut donner dans les simplifications donc antimonium tart pour une bronchite sera fréquent, à tel point que la plupart le prescrivent à toux ceux qui ont besoin de kiné respi, comme ça, c'est plié en dix secondes. Cela est devenu une routine de prescription dès que c'est bouché. Bronchite chronique= au moins 240 possibilités, c'est ça la vérité.
A ce stade, on s'aperçoit qu'on ne peut pas trouver un remède à partir de signes communs, ceux présents chez tous les malades qui ont une bronchite chronique!
Citation :
Voilà, la vérité est partout, et donc, elle n'est nulle part. On ne peut pas guérir les gens: cette idée est ici introduite sur une confusion volontaire. Si on fait disparaître un symptôme, dit Boiron, le malade n'est pas guéri. Bien sûr que non, puisqu'on a fait une suppression. On ne peut guérir le malade qu'en faisant disparaître la totalité des symptômes, nous enseigne Hahnemann. C. Boiron a raison, en donnant de façon pluraliste un médicament pour chaque symptôme, on ne guérit pas.
Et c'est pour ça qu'on passe à la phytothérapie, ou qu'on retourne à l'allopathie. Pour guérir (peut-être), il aurait fallu donner un seul médicament, tenant compte de la totalité des symptômes, dit Hahnemann. Un seul médicament...

Il faut aller à la pêche, au crabe "au symptôme caractéristique", il n'y a pas longtemps, j'écrivais en réponse à un MP
Citation :
Il faut aller à la pêche "au symptôme caractéristique"Bon voilà

Le Dr Broussalian dit toujours de chercher ce qui fait sursauter dans un cas. Il a une expression pour exprimer cela, il appelle ça "un crabe", en résumé le truc qu'on ne s'attend absolument pas à trouver dans le "tableau".

Tu te rends compte, tu as des soucis respi et tu me dis plus ou moins, je n'y comprends rien parfois trois étages ne me dérange pas; en même temps, au repos, cela à l'air d'empirer.

On ne peut pas balayer cela d'un revers. C'est rare, étrange, inusité, cela est donc de grande valeur.

RESPIRATION / DYSPNÉE / mouvement / amél

c'est un beau crabe

Citation :

153 La comparaison de l’ensemble des symptômes de la maladie naturelle avec la liste des symptômes pathogénésiques de médicaments bien expérimentés, est, il est utile de le répéter, la condition sine qua non pour trouver, parmi ces derniers, une puissance pharmacodynamique similaire au mal à guérir. Mais il faut surtout et presque exclusivement, dans la recherche du remède homéopathique spécifique, s’attacher aux symptômes objectifs et subjectifs caractéristiques (a) : – les plus frappants,

– les plus originaux, – les plus inusités, et – les plus personnels. Ce sont ceux-là principalement qui doivent correspondre aux symptômes très semblables du groupe appartenant au remède à trouver, pour que ce dernier soit celui qui convienne le mieux à la guérison. Au contraire, les symptômes communs et vagues comme les malaises, la lassitude, le mal de tête, le manque d’appétit, un mauvais sommeil, etc. . . méritent peu d’attention, soit à cause de leur caractère banal et imprécis, soit aussi parce qu’on les rencontre dans presque toutes les maladies et dans presque tous les médicaments.

Je suis obligé de traduire tes propos selon les termes du répertoire.

C'est le travail de l'homéo consciencieux de choisir les plus révélatrices du cas

Citation :

PSYCHISME / OCCUPATION / amél
une autre pas mal (courir ou monter 3 étages reviendrait au même pour moi)
Celle-ci valorise Sepia RESPIRATION / DYSPNÉE / courir / n'agg pas, mais le mouvement lent, agg sep

Je dirais même que c'est tellement en dehors d'un fonctionnement physiologique habituel qu'on ne peut pas le concevoir facilement, du coup, ça n'existe pas!
L'observation est quelque chose qui se perd
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je comprends que tu sois perdue. Lorsque tu sais qu'en homéo vraie, il y a des rubriques bizarres, elles viennent donner du sens.
Que faire de ton crabe?, sans répertoire (papier ou informatique), il est quasiment , inutilisable pour faire sortir un remède.


Il en est de même pour homéo et cancer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le lien d'après est la critique de ce texte:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sur cette page, à la fin, il y a une vidéo très instructive, celui qui maîtrise peut venir en aide mais il n'y a pas de recette. cancer= xyz...

Conclusion:
Cette personne à un "assemblage" et un traitement classique, à partir de là ça rassure, on ne peut rien dire sur l'efficacité, une suppression est possible tant qu'elle prend ça donc elle va mieux.
Sur un plan plus profond, je suis sûr que la dynamique de la maladie n'a pas changé, qui plus est, elle peut se "récolter" des soucis tel que dépression, insomnie, phobie "à la place". Peu de gens sont capable de repérer la "bascule de la maladie sur d'autres plans.
J'évite de prendre trop de symbicort à cause de ça!
Je n'aime pas ce que je constate, ces petits dérèglements de l'humeur n'existent pas!
il n'agit que sur les bronches mais bien sûr! mon oeil

Au quotidien
-mais tu respires mal... prends symbicort,
j'ai tendance à répondre oui mais je vais mieux dans ma tête alors je préfère rire

Tu l'auras compris, je me demande si ce mieux, il ne va pas le payer sous une autre forme...
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   Sam 6 Déc - 19:30

On ne sait pas toujours comment doser quoi et le pire est que même les spécialistes ne sont pas toujours d'accord sur les dosages.
Un autre fait étonnant est que le dosage pour toutes les granules par exemple est semblable, il ne semble pas existé de dosage en fonction des médicaments.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Glad
Membre
Membre
avatar

Féminin Balance Rat
Date de naissance : 06/10/1960
Age : 56
Localisation : Le blanc mesnil
Humeur : "J'aimerais que chacun comprenne qu'il ne peut compter que sur lui-même, qu'il est responsable de sa personne, que le corps dont il dispose doit être géré comme n'importe quel autre bien." Dr Kousmine.

MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   Jeu 11 Déc - 9:00

54 et un grand merci Didier, va très évident de tout comprendre à la première lecture et je vais encore tenter de comprendre certaines explication et comme dit Marie pas très facile le dosage.
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   Lun 15 Déc - 17:14

Pour dire les choses plus simplement, nous sommes tous à la recherche d'un petit plus, cette personne prend de la gemmothérapie en majorité.
Je pense que cela ne peut pas aider tout le monde. Je suis réfractaire à son coté ésotérique et je me demande sur quelle base, on prescrit.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand on commence à comprendre que l'expression de la maladie se fait sur la totalité de l'organisme, c'est le credo de l'homéopathie vraie, que se sont les signes les plus personnels du malade qui permettent de remonter jusqu'au remède. On voit déjà que ce n'est pas du tout la même approche.
Citation :
ayant démontré que l’organisme réagit comme une totalité sans qu’il soit possible de discriminer un organe par rapport aux autres
Citation :
SOIGNEZ LE MALADE ET VOUS GUÉRIREZ LES ORGANES !
Voici une maxime de Hahnemann, reprise par tous ceux qui l’ont suivi, et qui résume parfaitement la démarche homéopathique.

Il n'est plus question de soutenir un organe en particulier, il convient de trouver le remède appelé le similinum autrement dit le remède profond du de la patiente.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le cas clinique endométriose, je suis royalement passé à côté, même pas "vu" le remède. Pourquoi? essentiellement parce que je m'attendais à trouver un remède, très connoté "gynécologie".

Ce cas est splendide car on s'aperçoit que tous ses symptômes particuliers appartiennent à un SEUL remède Podophyllum.
On part d'un symptôme particulier caractéristique et on s'aperçoit que les autres sont aussi couvert par le remède.


On peut toujours bricoler quelque chose que ce soit avec de l'homéopathie, de la gemmothérapie mais le mieux est quand même quand cela touche la personne en profondeur.
En lisant par exemple tes derniers textes, je me suis dit voyons les remèdes de

Citation :
THORAX / PALPITATIONS cardiaques /     tachycardie paroxystique
A partir de là, on peut rester planté ou bien en les étudiant un par un, il se peut qu'il y en ait un qui colle bien avec les autres symptômes.

J'ai assimilé la notion de totalité pour l'avoir constaté sur moi donc la gemmothérapie ne me dit rien!

1998: au début, c'était très simple, je me battais contre ces trois symptômes, on m'a prescrit quinze remèdes homéo différents. Jamais celui indiqué par mes symptômes, vous vous en doutez!

Didier a écrit:
Symptomes

 TOUX / FROID / boissons froides /       agg
 TOUX / AIR / froid /       marchant à l', en
 TOUX / CHALEUR / pièce chaude /       entrant dans une, quand on vient de dehors
Ces trois là si j'avais pu les rentrer ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
cela m'aurait permis de prendre dès le début de la bpco veratrum album.
Citation :
deux autres, un peu étrange MEMBRES / FRISSONNEMENT / Mbres sup (Voir Frisson) /       Épaule
Citation :

FRISSON /
 SELLE /
   avant
Les deux autres ne faisant que l'indiquer encore plus.
et j'avais tous les signes respi de cette page
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Personne pour reconnaître "ce profil" et j'ai eu aussi ce trop prescrit antimonium tartaricum. C'est l'exemple même que prescrire sans utilisation du répertoire revient à se planter 99 fois /100.

Deux textes assez difficiles font le tour de la question, comment trouver THE remède, je les mets car les citations viennent de là
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
musk
Membre
Membre
avatar

Féminin Balance Dragon
Date de naissance : 13/10/1964
Age : 52
Localisation : metz

MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   Lun 15 Déc - 20:37

Bonsoir Didier que doit on prendre alors pour ameliorer la respi surtout la dyspnee?stp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite question pour Didier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite question pour Didier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Phytothérapie - Homéopathie - Médecine naturelle-Médecine parallèle-
Sauter vers: