Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Sel : notre pire ennemi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Sel : notre pire ennemi ?   Dim 26 Juil - 17:48

Sel : notre pire ennemi ?
Dr Catherine Desmoulins
Auteurs et déclarations17 juillet 2015



Paris, France – « Le sel n’est pas bon pour la santé mais il n’est pas bon de manger sans sel », nous dit le Pr Xavier Girerd (CHU Pitié-Salpêtrière, Paris) dans sa présentation sur le lien entre consommation de sel et hypertension. A l’heure où les excès de sodium dans l’alimentation sont tenus pour responsables de nombreuses pathologies, l’étude PURE publiée l’été 2004 dans le New England Journal of Medicine, a montré que les personnes en bonne santé qui se mettent volontairement au régime sans sel en « préventif », n’en tirent aucun bénéfice…c’est même une augmentation de la mortalité qui est constatée. La publication de ces résultats a provoqué une avalanche de prises de position pour défendre le sel assortie d’une couverture médiatique disant « tout et son contraire » à ce propos.

Un quart des hommes sont de très gros consommateurs

Aujourd’hui, nous sommes plus concernés par l’excès de sel que par son manque. Selon une étude menée par le Pr Girerd, les Français seraient relativement épargnés comparativement à leurs voisins Anglo-Saxons, mais il existe un noyau dur de gros consommateurs de pizzas, pain, viennoiseries, charcuteries, fromages, bouillons cubes et autres exhausteurs de goût …qui consomment plus de 12 g de sel par jour (25% des hommes, 12% des femmes). Ce sont ces gros consommateurs de sel qu’il faudrait cibler en consultation pour tenter de faire changer les comportements.
Le sel caché …dans la quantité en sodium

Un rapide coup d’œil sur le contenu en sodium de mon wrap tomate-mozzarella de mon déjeuner et c’est assez pour constater que ce seul sandwich à la mode me rapproche de ma quantité journalière de sel recommandé. Car en multipliant par 2,5 la quantité de sodium figurant sur l’emballage pour obtenir la quantité de sel ingéré, on atteint vite le seuil fatidique de 6 g/j.



Bataille de chiffres

Combien faut-il consommer de sel chaque jour pour être au mieux de sa forme?

Entre 4 et 6 g/j précise dans son blogue le Pr Gabriel Steg (CHU Bichat, Paris) soit entre 1,6 g et 2,4 g de sodium (Na). Mais pas moins de 4 g/j car la mortalité suit une courbe en J qui s’élève très rapidement quand on manque de sodium. A l’autre extrémité de cette courbe en J, du côté de l’excès de sodium, la mortalité s’élève beaucoup plus progressivement.

L’OMS recommande une consommation de sel inférieure à 5 g/j (1 cuillère à café), la HAS inférieure à 6 g/j. La moyenne de la consommation des européens se situe entre 8 et 11 g/j. En France, ce chiffre serait de 7g/j pour les femmes et de 8,8 g/j pour les hommes.

On voit qu’il existe un peu de marge avant de basculer dans le statut « hypo ». De quoi tenter une réduction des apports en sel pour les gros consommateurs qui se traduira par une baisse de la pression artérielle de quelques millimètres …chez les sujets sensibles au sel uniquement. Or cette sensibilité au sodium ne concerne que 20% des sujets en population générale et 40% des hypertendus. De fait, « les messages de santé publique concernant la consommation d’aliments trop salés s’adressent à 20% de la population », constate le Pr Girerd. Un résultat décevant, si ce n’est que ces mêmes aliments trop salés sont aussi probablement très riches en calories… Or le surpoids est un important facteur de risque d’hypertension.

Bonne nouvelle cependant : si la restriction sodée ne « paye » pas en population générale, les hypertendus traités non contrôlés sensibles au sel peuvent obtenir une baisse de 20 mm de Hg en une semaine en réduisant leur consommation de sel de 15 g/j à 3g/j. Soit l’équivalent de la réponse à un traitement antihypertenseur.

Et vous, savez-vous combien de sel vous consommez chaque jour ? A vos calculettes.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
01dom
Membre
Membre


Masculin Capricorne Rat
Date de naissance : 01/01/1925
Age : 92
Localisation : tonbouctou

MessageSujet: Re: Sel : notre pire ennemi ?   Dim 26 Juil - 18:07


Hello
à part le vélo, je ne pourrais pas me passer de sel
J'ai déjà essayé avec le pain, je préfère encore mieux le carton que le pain sans sel
Les mots sans sel n'ont aucun esprit
Les bains non plus du reste
Il faut du sel pour la mer, formidable pour les bains de pieds et même les bains de bouche
Le sel c'est la vie
Et si on fait du surpoids, vaut mieux supprimer le sucre...aïe
Non, car le meilleur mariage est le salé sucré
Bref combien je consomme de sel ?
réponse : un certain nombre de grammes suffisant pour satisfaire le goût de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Sel : notre pire ennemi ?   Dim 26 Juil - 19:32

01dom a écrit:

Hello
à part le vélo, je ne pourrais pas me passer de sel
J'ai déjà essayé avec le pain, je préfère encore mieux le carton que le pain sans sel
Les mots sans sel n'ont aucun esprit
Les bains non plus du reste
Il faut du sel pour la mer, formidable pour les bains de pieds et même les bains de bouche
Le sel c'est la vie
Et si on fait du surpoids, vaut mieux supprimer le sucre...aïe
Non, car le meilleur mariage est le salé sucré
Bref combien je consomme de sel ?
réponse : un certain nombre de grammes suffisant pour satisfaire le goût de vivre.
Moi le sel, connait pas!!!!!!! j ai tellement été habituer a manger sans sel avec la cortisone que j ai pris l habitude et ca ne me gène en aucun cas
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
01dom
Membre
Membre


Masculin Capricorne Rat
Date de naissance : 01/01/1925
Age : 92
Localisation : tonbouctou

MessageSujet: Re: Sel : notre pire ennemi ?   Dim 26 Juil - 20:26

marie45310 a écrit:


Moi le sel, connait pas!!!!!!! j ai tellement été habituer a manger sans sel avec la cortisone que j ai pris l habitude et ca ne me gène en aucun cas
Vélo aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sel : notre pire ennemi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sel : notre pire ennemi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: