Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation   Mer 23 Mar - 18:16

Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation

Symptômes de l’hyperventilation : signes et manifestations

À quels signes ou manifestations puis-je reconnaître l’hyperventilation ? L’histoire d’un grand nombre de patients de mon cabinet commence il y a bien des années. Le plus souvent, elle est liée à un environnement très exigeant, une période demandant beaucoup de travail ou parfois juste après, lorsque le stress les abandonne, un moment inexplicable : leur première crise d’hyperventilation. En règle générale, ils se souviennent bien des détails de ce moment et continuent à être hantés par la pensée de ne pas savoir ce qui s’est passé, et qu’ils doivent le comprendre pour pouvoir guérir. Si vous reconnaissez cette histoire comme la vôtre ou pour l’avoir entendue dans votre entourage, il est probable qu’il s’agisse d’hyperventilation.
Concrètement, les maux peuvent varier et sont le plus souvent un sentiment de perte de contrôle, une sensation d’abattement ou même l’évanouissement, des sueurs inexpliquées, une désagréable sensation de vide dans la tête, parfois aussi l’angoisse et la panique, tout devient noir, tourne, on est pris de vertige. L’histoire fait réapparaître cette description sous des dizaines de versions.
Et depuis ce moment, docteur, je suis inquiet que cela se reproduise : ils craignent donc aussi que cette histoire soit celle d’une expérience à venir. Ils anticipent cette angoisse ou cette panique. On appelle parfois cela l’anxiété anticipatoire.
L’hyperventilation se présente sous diverses formes, les symptômes peuvent varier, mais ce sentiment d'”insaisissable” est un leitmotiv chez beaucoup.
Un autre signe ou symptôme de l’hyperventilation est souvent de ne pas être compris par son médecin, et d’aller alors de médecin en médecin pour trouver la cause de ce que l’on a éprouvé, tout en conservant le sentiment de ne pas être compris par son docteur. Il arrive même régulièrement que le sujet ne croie pas le diagnostic ou même ne l’entende pas quand le médecin le pose correctement. Cela est souvent dû à l’idée qu’il doit encore y avoir une autre cause, faisant continuer à chercher quelqu’un qui puisse proposer une explication et ainsi donner l’impression d’être compris.

Les causes de l’hyperventilation

La véritable cause de l’hyperventilation est en partie une réaction chimique physiologique qui empire avec le stress. Du fait que le patient avec de l’hyperventilation (souvent imperceptible par lui-même) respire plus rapidement et plus superficiellement que la normale, se produit un déséquilibre chimique dans le sang. Ce déséquilibre entraîne, à travers un mécanisme complexe, une augmentation de la sensibilité du système nerveux central. Il en résulte l’activation d’un certain nombre de neurones et cellules du cerveau sans qu’un stimulus doivent activer ces cellules. Cela fait que l’on va respirer encore plus rapidement, que les pensées s’emballent par cette hyperstimulation neuronale et que l’on commence à se tracasser. Toutes ces choses contribuent ensemble à une respiration encore plus rapide et renforcent ce mécanisme chimique surexcitant les nerfs par hyperventilation.

Hyperventilation aiguë

En cas de crise d’hyperventilation aiguë, le patient est souvent pris de vertige, voit le monde tourner autour de lui, se trouve mal et commence à transpirer. Mais il existe également d’autres formes d’apparition, il vaut donc mieux que vous discutiez de vos maux avec votre médecin si vous avez des doutes.

Hyperventilation chronique

En cas d’hyperventilation chronique, les maux sont encore plus vagues et imprécis et une personne peut parfois souffrir de la maladie durant des années sans que le diagnostic soit posé. On rencontre souvent des signes d’anxiété, de tracas, de perfectionnisme, mais pas non plus tout le temps.

Thérapie et traitement de l’hyperventilation

Pendant une crise aiguë d’hyperventilation, il est avant tout important de combattre le symptôme. Cela peut le plus souvent se faire en demandant au patient d’inspirer et d’expirer dans un sac en plastique afin de ré-inspirer l’air qu’il vient d’expirer, ce qui calme le mécanisme chimique.
Il est parfois préférable de faire appel à un médecin qui administrera un tranquillisant ou un calmant. Cela peut s’avérer une bonne solution à court terme mais qui n’est évidemment pas saine à long terme. Il est donc important, ensuite, d’apprendre des techniques pour sortir définitivement du cercle vicieux de l’hyperventilation sans médicament. Si une accoutumance ou une dépendance aux calmants se déclare, un sevrage avec encadrement médicale est indiqué. Sans en terminer complètement avec la médication, la guérison est définitivement impossible.
En dépit du sentiment subjectif de désespoir du patient quant à la possibilité de jamais guérir, le pronostic est assez bon moyennant le traitement adéquat. Vous pouvez même apprendre à diminuer à ce point votre stress intérieur en appliquant des techniques qui diminuent que cette excitation neuronale.
Cela n’est envisageable que si vous faites preuve de patience et de persévérance au cours de cette thérapie. Vous pouvez facilement apprendre en ligne en vous inscrivant à un programme d’auto-aide en ligne. Choisissez d’abord un programme qui vous accompagne quotidiennement pour persévérer et ne pas laisser tomber prématurément car c’est bien le piège : votre panique peut faire en sorte que, comme beaucoup de patients atteints d’hyperventilation, vous cessiez la thérapie ou l’accompagnement avant que les premiers résultats ne soient visibles. Demandez au besoin à un ami ou une amie ou à un membre de la famille de vous soutenir afin de ne pas abandonner trop tôt. D’ailleurs, un bon programme d’auto-aide en ligne apporte ce soutien.
Vous pouvez également choisir de suivre une thérapie avec un psychologue ou un médecin ayant une formation thérapeutique sérieuse. D’excellents résultats sont obtenus dans le cas d’une hyperventilation traitée par l’une des formes de thérapie suivantes : la thérapie cognitivo-comportementale pour l’hyperventilation, la TCC ou la thérapie relationnelle-émotive, la thérapie cognitive orientée solutions pour l’hyperventilation ainsi que l’hypnothérapie ou l’EMDR donnent de bons résultats. Choisissez surtout un thérapeute avec lequel le courant passe. La plupart des gens guérissent bien avec l’auto-aide en ligne, seulement certains ont besoin d’une réelle thérapie. Vous pouvez donc franchement commencer par l’auto-aide en ligne et, si après quelques semaines, vous ne remarquez aucun progrès, il est encore temps de prendre contact avec un thérapeute. Discutez-en d’abord avec votre médecin.

Auto-test d’hyperventilation

Vous voulez savoir dans quelle mesure les sentiments de stress, tension, anxiété ou même dépression entrent en jeu dans votre hyperventilation, vous pouvez tester cela facilement en remplissant un simple test de 21 courtes questions.
J’espère que ces brèves considérations vous aideront à avancer un peu dans vos recherches.
Dr Paul Koeck
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
camellia
Membre
Membre
avatar

Féminin Capricorne Serpent
Date de naissance : 25/12/1965
Age : 51
Localisation : lille
Humeur : bonne humeur

MessageSujet: Re: Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation   Dim 10 Avr - 20:55

bjr j aimerai savoir et il efficace il fait grossir et sa fait mal merci





Revenir en haut Aller en bas
 
Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: