Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Début de l'épidémie de grippe : le virus A(H3N2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Début de l'épidémie de grippe : le virus A(H3N2)    Ven 23 Déc - 10:51

Début de l'épidémie de grippe : le virus A(H3N2) s'avère très largement majoritaire
                                                                        
Date de publication : 22 Décembre 2016


L'épidémie de grippe saisonnière a débuté en France métropolitaine, juste avant les fêtes (que nous vous souhaitons excellentes :)). Les prélèvements réalisés à l'hôpital et en ville indiquent que le virus A(H3N2) est très largement majoritaire (80-90 % des cas). 

Les vaccins 2016-2017 contenant cette souche, cette nouvelle rassure sur leur potentiel d'efficacité préventive (diminution notable du risque absolu de contracter une grippe, en particulier chez les plus fragiles). 

Cependant, selon les données colligées par les autorités de santé (Bulletin hebdomadaire S50), cette épidémie a logiquement un
 impact plus marqué chez les personnes de plus de 65 ans, qui représentent 57 % des personnes hospitalisées. 

Selon les prévisions, l'épidémie devrait se renforcer dans les prochaines semaines.

Le ministère de la santé rappelle qu'il est encore temps de se faire vacciner, notamment en présence de facteurs de risque. Il appelle aussi à la vigilance dans les hôpitaux, les EHPAD et maisons de retraite.

L'épidémie de grippe débute tôt cette année, juste avant les vacances de Noël (illustration).
image: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Seuil épidémique franchi dans 9 régions sur 13
L'épidémie de grippe saisonnière a débuté
en France métropolitaine. Par rapport à la saison précédente, elle est plus précoce (environ 5 semaines d'avance).

En semaine 50, le seuil épidémique a été franchi dans 9 régions sur 13, selon les données recueillies par les réseaux de surveillance (Sentinelles et SOS Médecins pour la ville, Oscour pour l'hôpital) :
 
image: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Seules les régions Hauts de France, Pays de la Loire et Centre et la Corse sont encore en phase pré-épidémique.

En Outre-mer, l'épidémie se poursuit en Martinique et Guyane. En revanche, elle se termine en Guadeloupe.

Un début d'épidémie survenant plus tôt qu'en 2015-2016
L'ensemble des indicateurs de surveillance sont en nette augmentation en semaine 50, signant un début d'épidémie plus précoce que l'année dernière : 


image: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Doublement du nombre de cas en ville et à l'hôpital
En ville, le taux d'incidence de consultations pour syndrome grippal est passé de 115/100 000 en semaine 49 à 192/100 000 en semaine 50. Les syndromes grippaux représentent 8 % des consultations de SOS Médecins.

A l'hôpital, le nombre de passage aux urgences a presque doublé en une semaine, passant de 1302 en semaine 49 à 2411 en semaine 50. La même tendance est constatée pour les hospitalisations. En semaine 50, 239 hospitalisations ont été enregistrées, dont 57 % concernaient des plus de 65 ans.


Epidémie débutante aussi dans les collectivités de personnes âgées
Dans les EHPADs (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) et maisons de retraite, 222 foyers grippaux (signalement d'infections respiratoires aiguës) ont été signalés depuis la semaine 40, dont 57 en semaine 50.

Le virus A (H3N2) dans 8 à 9 cas prélevé sur 10, en France comme en Europe
Les analyses réalisées à partir des prélèvements montrent une nette prédominance des virus de type A, notamment le virus A(H3N2) en France :


  • en médecine ambulatoire, les virus de type A représentent 99 % des virus circulants, dont 84 % sont des virus A(H3N2) et 15 % sont des virus A non sous-typés ;
  • à l'hôpital, les virus A sont responsables de 97 % des cas analysés. 


En Europe, les chiffres sont comparables (81 % d'A(H3N2)). 

Une souche A(H3N2) "proche ou identique" à la souche vaccinale
Selon les données européennes, les virus A(H3N2) circulants sont "proches ou identiques à la souche vaccinale", ce qui permet d'espérer une diminution des épisodes grippaux et de leurs complications chez les personnes vaccinées. 

Rappelons aussi que le lavage fréquent des mains et la limitation des contacts avec les personnes malades peut également diminuer le risque de transmission.

Enfin, rappelons, à l'instar de l'ANSM fin novembre 2016, que les produits homéopathiques élaborés ou non à partir de la même souche virale A(H3N2) (Influenzinum en particulier), n'ont pas démontré scientifiquement d'efficacité protectrice contre la grippe, contrairement aux vaccins (voir notre article). 


Cas graves (hospitalisation, réanimation) : les seniors les plus touchés
Les données suggèrent un impact de l'épidémie plus important dans la population plus de 65 ans (57 % des 239 hospitalisations pour grippe). 

Depuis le 1er novembre, 66 cas graves ont été admis en réanimation, dont 25 en semaine 50. Là encore, les plus de 65 ans sont les plus touchés (71 %), et présentaient, pour la plupart (92 %), des facteurs de risque associés. 

Plus de la moitié des patients hospitalisés en réanimation poiur grippe n'était pas vaccinée (53 %), et 24 % des patients ont indiqué être vaccinés (23 % : non renseigné ou ne sait pas). Un virus A non sous-typé a été retrouvé dans 82 % des cas. 

Marisol Touraine rappelle qu'il est encore possible de ce faire vacciner
La ministre de la Santé "appelle les hôpitaux et les maisons de retraite à la vigilance", et souligne que la vaccination est encore possible : "Le vaccin protège contre la souche de ce virus. J'invite donc toutes les personnes vulnérables et leurs proches à se faire vacciner : il est encore temps de le faire".

Rappelons qu'il faut environ 15 jours pour que le vaccin soit effectif, or une épidémie de grippe dure en moyenne 9 semaines. Il faudrait donc effectuer rapidement, si ce n'est déjà fait, ce vaccin pour espérer une diminution des risques... 

Marisol Touraine a également demandé aux hôpitaux d'adapter leur organisation afin d'accueillir les patients, dans ce contexte d'épidémie.

Pour aller plus loin
Grippe - Bulletin hebdomadaire de la semaine 50 (Santé publique France, 21 décembre 2016)

Epidémie de grippe : Marisol Touraine rappelle l'importance de la vaccination et appelle les hôpitaux et les maisons de retraite à la vigilance (Ministère de la Santé, 22 décembre 2016)

Sur VIDAL.fr
Prévention de la grippe : il n'existe pas de "vaccin homéopathique", rappelle l'ANSM (30 novembre 2016)


En savoir plus sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Début de l'épidémie de grippe : le virus A(H3N2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: