Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Le reflux gastro-œsophagien, un facteur d’exacerbation des dilatations des bronches ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Le reflux gastro-œsophagien, un facteur d’exacerbation des dilatations des bronches ?   Jeu 14 Sep - 11:21

Le reflux gastro-œsophagien, un facteur d’exacerbation des dilatations des bronches ?
Par Clémence MARTIN
D’après Mcdonnell M et al., abstr. OA1968

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est une comorbidité fréquemment décrite dans les études portant sur les dilatations de bronches (DDB), avec une prévalence variable de 26 à 75 % et qui est associée à des symptômes plus marqués, à une augmentation de la fréquence des exacerbations et des hospitalisations, à une atteinte radiologique plus étendue, et à un déclin plus rapide du VEMS et de la qualité de vie. Ces études, quoique nombreuses, ont des limitations : petits effectifs, monocentriques pour la plupart, définition variable du RGO, et peu d’entre elles ont étudié l’impact du RGO à long terme. Mcdonnell et al. ont utilisé les données de la cohorte européenne EMBARC (environ 10 000 patients) pour évaluer l’impact du RGO sur l’évolution clinique des patients atteints de DDB.

L’existence du RGO était établie à partir de 3 définitions de la plus exclusive à la moins formelle :
1. traitement par inhibiteur de la pompe à protons (IPP) + antécédent de RGO ou RGO symptomatique : 40,9 %, soit 3 730 patients ;
2. traitement par IPP seul : 31,7 %, soit 3 166 patients ;
3. symptômes subjectifs de RGO : 21,9 %, soit 1 993 patients.

Au final, le RGO (quelle qu’en soit la définition, 1, 2 ou 3) a été observé comme étant un facteur indépendant d’augmentation de la fréquence des exacerbations (figure) [RR = 1,26 (IC95 : 1,09-1,44) et 1,29 (IC95 : 1,24-1,35) ; p < 0,0001 pour les définitions 1 et 2, respectivement].

Une fois encore, ce travail démontre l’intérêt de la cohorte EMBARC pour mieux définir les facteurs pouvant influencer l’évolution des DDB et fait discuter la recherche systématique de RGO chez un patient atteint de DDB et exacerbateur fréquent.

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Le reflux gastro-œsophagien, un facteur d’exacerbation des dilatations des bronches ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: