Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle   Ven 17 Nov - 14:00

révention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]| 15.11.2017+



La BPCO, c’est 3,5 millions de personnes en France et près de 18 000 décès par an pour une maladie évitable. Pourtant, elle reste la parente pauvre des maladies chroniques et ces quatre lettres demeurent méconnues du grand public, parfois même des soignants et des politiques », constate le Dr Frédéric Le Guillou, président de l’Association BPCO. Tandis que le tabac constitue le premier facteur de risque lié à cette pathologie, « la prévention est la réponse obligée » pour arrêter l’hécatombe, a-t-il insisté lors des Dixièmes Rencontres de l’association au Sénat.

« Mais sans financement, la cause est perdue d’avance », a-t-il prévenu. Alors que deux décès pour insuffisance respiratoire sur trois sont attribuables à la cigarette« la question du tabac n’est pas aujourd’hui traitée à la hauteur des enjeux », a déclaré Agnès Buzyn, en ouverture du colloque. Outre les récentes hausses du tabac incluses dans le PLFSS 2018, la ministre de la Santé entend agir en particulier sur le tabagisme des jeunes, 250 000 adolescents entrant chaque année en France dans une consommation chronique de tabac. Selon une enquête NXA réalisée pour l’Association BPCO auprès de 1 040 jeunes de 15 à 25 ans, 40 % sont fumeurs et, parmi eux, 27 % fument tous les jours. « Pour parler de prévention, encore faut-il connaître parfaitement la cible, ses croyances comme ses comportements mais aussi la dimension psychoactive du tabac, en particulier chez ces jeunes », souligne le Dr Le Guillou. L’enquête NXA témoigne du peu d’impact des actions de sensibilisation sur les jeunes fumeurs, 62 % se déclarant insensibles aux messages des campagnes qui leur sont destinées.

Diagnostics tardifs

« Entre 6 et 8 % de Français de plus de 40 ans ont une BPCO. Parmi les malades, 40 % sont en invalidité ou en congé de longue durée et 100 000 sous supplémentation en oxygène », évoque le Pr Dominique Valeyre, président de la Fédération française de pneumologie (FFP). « Si le diagnostic par spirométrie est très bien codifié, la BPCO reste sous-évaluée », poursuit-il. « Nous sommes diagnostiqués extrêmement tardivement, souvent aux stades 3 ou 4 sur 4, quand nous sommes déjà des invalides », témoigne Christiane Pochulu, patiente experte BPCO. Aux yeux du Pr Valeyre, une réflexion collective est nécessaire pour qu’un véritable parcours de soins se développe enfin dans le champ de la BPCO. « On ne peut pas accepter que seulement 30 % des patients soient aujourd’hui traités correctement », martèle le président de la FFP.

Hospitalisations évitables

« Le nombre d’hospitalisations liées à la BPCO se situe chaque année entre 100 000 et 160 000. Bien sûr, une partie d’entre elles peut être évitée par une prise en charge mieux adaptée aux stades de sévérités de la maladie », abonde Agnès Buzyn. « À ce titre, le rôle des médecins généralistes, des pneumologues, des structures locales et des réseaux de santé sont essentiels dans le suivi des patients », note la ministre. « Nous avons aussi tous à cœur par l’éducation thérapeutique de remettre le patient en position d’acteur. De nouveaux modes de prises en charge pluriprofessionnelles doivent compléter les programmes d’ETP qu’autorisent les ARS. Dans le cadre de la transformation numérique en santé, l’ETP en ligne personnalisera mieux la démarche et facilitera son accès », ajoute Agnès Buzyn. Des avancées dans ce domaine seraient forcément les bienvenues. « Au regard du parcours du patient BPCO de la HAS, les deux moments d’ETP restent complètement anecdotiques dans la prise en charge », déplore Françoise Martin-Dupont, directrice du Centre d’éducation thérapeutique de Bordeaux Aquitaine (CETBA).


Un livre blanc

À l’occasion de la Journée mondiale contre la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), des associations de professionnels de santé et de patients* parmi lesquels l'association France BPCO, ont publié un Livre blanc appelant les pouvoirs publics à mettre en œuvre, au plus vite, un plan de lutte contre cette pathologie.

Outre la volonté de faire reconnaître cette pathologie comme « grande cause nationale de santé du quinquennat » à travers un plan BPCO 2018-2022, les propositions émises pas les associations impliquées dans cette campagne s’articulent autour de trois grands axes : sensibiliser pour mieux diagnostiquer et mieux soigner, réformer la prise en charge et renforcer l’accès aux thérapies actuelles et futures.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
missliberte
Membre
Membre
avatar

Féminin Verseau Rat
Date de naissance : 27/01/1961
Age : 56
Localisation : Colomiers

MessageSujet: Re: Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle   Ven 17 Nov - 15:17

Et oui les médecins ont tendance à prendre les symptômes à la légère. Et pour les malades c'est souvent le parcours du combattant. J'ai eu la chance (même si ce n'en est pas vraiment une) d'être diagnostiquée au début de la maladie, mais il a fallu que je me batte pour avoir un scanner et des examens. En effet pour mon toubib c'était lié au stress et à mon ancienne coqueluche. Et même lorsqu'on finalement on est diagnostiqué, on a peu ou pas d'infos de la part des toubibs. Et il faut chercher soi même à connaitre la maladie. Et ça, c'est quand on n'a pas d'infos contradictoire !

Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle   Ven 17 Nov - 20:15

Un livre blanc

À l’occasion de la Journée mondiale contre la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), des associations de professionnels de santé et de patients* parmi lesquels l'association France BPCO, ont publié un Livre blanc appelant les pouvoirs publics à mettre en œuvre, au plus vite, un plan de lutte contre cette pathologie.

Outre la volonté de faire reconnaître cette pathologie comme « grande cause nationale de santé du quinquennat » à travers un plan BPCO 2018-2022, les propositions émises pas les associations impliquées dans cette campagne s’articulent autour de trois grands axes : sensibiliser pour mieux diagnostiquer et mieux soigner, réformer la prise en charge et renforcer l’accès aux thérapies actuelles et futures.

on peux le télécharger sur mon groupe faceboock ce livre blanc fait 36 pages 
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prévention, diagnostic, ETP : la prise en charge de la BPCO à bout de souffle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: