Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf

Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache tache-Gnourf-Nadége Fanny
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 BPCO ET CHALEUR : COMMENT SE PROTÉGER ?

Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 64
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: BPCO ET CHALEUR : COMMENT SE PROTÉGER ?   Ven 27 Juil - 11:33

BPCO ET CHALEUR : COMMENT SE PROTÉGER ?



BPCO et chaleur : comment se protéger ?
Lorsqu’on souffre d’une maladie respiratoire chronique comme la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), le seul fait de respirer demande beaucoup d’énergie. En cas de chaleur, le corps en dépense davantage pour maintenir sa température interne à un niveau normal de 37°C environ. Cela n’est pas sans conséquences sur l’organisme. Nos conseils pour vous protéger au mieux.
Le corps humain produit en permanence beaucoup de chaleur.  Pour le maintenir a une température normale et assurer
son bon fonctionnement, il a besoin de se refroidir et donc d’éliminer sans cesse de la chaleur. L’air extérieur, généralement
plus frais, permet naturellement de rejeter la chaleur produite par le corps.
Lorsqu’il fait (très) chaud, trois mécanismes permettent d’augmenter l’efficacité
de refroidissement du corps :

•La respiration (via l’expiration).
•La transpiration (via la sueur).
•La dilatation des veines sous la peau qui favorise l’évacuation de la chaleur du sang vers l’extérieur.
Ces mécanismes consomment de l’énergie et entrainent une perte de vitamines et minéraux essentiels à l’organisme.
Or, selon l’âge et l’état de santé, le corps ne réagit pas de la même façon. La chaleur peut alors provoquer un coup de  mou », de l’épuisement, de la fatigue une perte d’appétit, des maux de tête, un risque de déshydratation, de la confusion, voire un coup de chaleur.
La chaleur peut aussi aggraver des pathologies existantes. En cas de BPCO, cela peut aggraver certains symptômes tel l’essoufflement (la dyspnée).
Le soleil et la chaleur favorisent également les épisodes de pollution à l’ozone, gaz irritant qui a des effets directs sur la muqueuse protectrice des bronches et dont les symptômes immediats sont associé a  une diminution de la fonction respiratoire (irritation de la gorge, des bronches etc.).
Maintenez une température fraîche chez vous
•Le jour, fermez volets, rideaux et fenêtres et aérez la nuit pour faire rentrer l’air plus frais. Ceci permettra de préserver la fraîcheur dans votre logement.
•Faites fonctionner vos machines à laver ou sèche-linge la nuit plutôt qu’en journée.
•Evitez d’allumer les lampes halogènes.
•Ne laissez pas vos appareils (télévision,ordinateur) en mode veille car même
dans cet état, ils produisent de la chaleur.
•Climatisation : veillez à ne pas créer une trop grande différence de température
entre l’air intérieur et extérieur, vous risqueriez de prendre un coup de froid.
Vie quotidienne et activité physique
•Ne sortez pas aux heures les plus chaudes.
•Evitez les efforts physiques trop importants.
•Demandez si possible de l’aide à votre entourage (voisinage, famille etc.), par exemple pour faire des courses.
•Si vous pratiquez une activité à l’extérieur,
privilégiez les heures les plus fraiches de la journée  : début de matinée ou fin de journée après 20h.
•Testez une nouvelle activité en demandant conseil à votre médecin : en salle de sport adaptée etc.
Rafraîchissez-vous et buvez de l’eau régulièrement
•Hydratez-vous régulièrement.
•Humidifiez vos vêtements.
•Mouillez-vous régulièrement la nuque, le visage, les avant-bras et les pieds.
•Gardez un brumisateur à côté de vous.
Veillez à votre alimentation
•Mangez en quantités suffisantes.
•Favorisez les fruits et les légumes faciles à digérer. La digestion produit beaucoup de chaleur et consomme de l’énergie.
•Evitez l’alcool - cela favorise la déshydratation - et les boissons diurétiques.
Portez des vêtements appropriés
•Choisissez des vêtements larges et confortables en coton (ou soie ou lin).
•Préférez des vêtements de couleurs claires ; ceux de couleurs foncées attirant les rayons du soleil.
Assurez-vous de savoir reconnaître et traiter les signes d’aggravation de la maladie (exacerbations)
•Si vous avez un doute, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.
•En cas d’urgence conservez les numéros utiles avec vous ou sur votre réfrigérateur.
Conseils pratiques pour se protéger de la chaleur

Numéros d’urgence à connaître
15 : Samu
17 : Police Secours
18 : Pompiers
112 :
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 64
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: BPCO ET CHALEUR : COMMENT SE PROTÉGER ?   Mar 14 Aoû - 20:18

Ce qu’il se passe dans notre corps quand on a trop chaud




Le mercure ne cesse de grimper et l’on est parfois impuissant face à une telle vague de chaleur. Comment notre organisme réagit-il à ces températures élevées ?

Maux de tête, étourdissements, fatigue, crampes, diarrhées… Autant de symptômes auxquels nous pouvons être confrontés lors d’une vague de chaleur.

Pourquoi le corps réagit-il aussi violemment alors que sa température interne est de 37 degrés ? Parce que lorsqu’il fait plus de 25 degrés dehors, sa température augmente et déclenche différents mécanismes.

Le but ? Favoriser la thermorégulation de l’organisme. Mais cela n’est pas toujours évident, car pour se refroidir, le corps dépense beaucoup d’énergie !

Sa première réaction est de suer, car lorsque la transpiration s’évapore, l’organisme se rafraîchit. Il est alors possible de perdre 1 litre d’eau par heure, et dans le même temps, des sels minéraux pourtant essentiels au fonctionnement des organes.

Mais ce n’est pas tout : la respiration s’accélère, et à chaque expiration, une partie de la chaleur est évacuée. De la même façon, les veines se dilatent, toujours pour favoriser l’évacuation de la chaleur.

Résultats : ces différentes réactions fatiguent le corps et le mettent à mal. L’excès de transpiration peut ainsi entraîner une déshydratation, d’où l’intérêt de consommer beaucoup d’eau en période de canicule.

Pour éviter le coup de chaleur, il y a d’autres réflexes à avoir : Santé Publique France recommande de rester au frais, d’humidifier sa peau régulièrement, de manger en quantité suffisante, d’éviter les efforts physiques ou encore de ne pas consommer d’alcool.

Vous pensez avoir attrapé un coup de chaud ? Etendez-vous dans un endroit frais et aéré, déshabillez vous, buvez de l’eau, puis prenez une douche fraîche si cela est possible. N’hésitez pas à appeler les secours si les symptômes persistent.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
BPCO ET CHALEUR : COMMENT SE PROTÉGER ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: