Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 La pneumopathie et l’homéopathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Mar 28 Mar - 21:28

Bonjour à tous, allez je continue à partager mon expérience

Citation :
Plus un individu sera sensible, plus il aura besoin de dynamisations basses. Ainsi, quelqu’un de dépressif ne supportera pas forcément une 30 CH d’emblée.  De même il est impossible de guérir une pneumopathie par une 9 CH, en général une 200 K est le minimum requis dans nos contrées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

j'ai sûrement fait beaucoup de bêtises mais au moins j'ai compris à travers cela que donner le bon médicament ne suffit pas encore faut-il savoir le répéter à bon escient et correctement.
J’étais arrivé à 30 ch mais je pense vu les résultats et les essais que je dois revenir à 15 ch et monte tout doucement jusqu’à 30 puis 200k c’est à ce palier que normalement je devrais aller réellement mieux.
Je trouve très difficile de comprendre ce qu’il se passe vraiment, il faut une rigueur que je n’ai pas forcément toujours quelque fois il m’arrive de vouloir aller trop vite.


C’est quand même surprenant quand je pense au début j’étais tout content après 4 jours sans Symbicort. Maintenant deux mois après, ça me paraît normal.


Je reconnais que j’ai eu besoin d’Airomir pour passer à un meilleur niveau respiratoire, cela m’a permis de me rendre compte que je patauge complètement dans la progression.
Cela m’a donné du répit.

Je continuerai cantharis tant qu’il fonctionnera.. je pense qu’au bout de 3 mois cela deviendra significatif pour le moment je ne suis sûr de rien puisque je n’arrive pas a réalisé que je respire encore on dit tellement il y a rien dedans c'est de la foutaise exetera

Ma compagne qui ne peux pas voir l'homéopathie en peinture commence à me demander si je n’ai pas pris de Symbicort je lui réponds à chaque fois non, seulement du airomir. Elle m’a dit qu’elle avait remarqué que  airomir d’habitude ne suffisait pas que je revenais toujours au symbicort

le mois de mars n'a pas été 100 % homéopathie
voici les exceptions.
Samedi 4 mars 2017
Beaucoup de dyspnée dans la matinée. J’ai réfléchi je pense qu’il faut passer à 30 ch rapidement. J’ai du mal à établir une stratégie je procède essai et erreur.
J’ai pris 5 comprimés sur la journée de Pranarom gorge pour antidoter les prises multiples homéopathie au cas où ce soit cela qui rende le tableau plus sévère aujourd’hui je pense que je vais prendre une seule prise par jour dans une quantité assez élevé. On verra si ça a réussi à nettoyer cet épisode commencer il y a près d’une semaine ?

Ce serait tellement plus simple et rapide de prendre du Symbicort. rire

dans les moments de découragement j'écoute ce genre de truc ce qui m'aide à persévérer parce que je pense que sur le long terme on est gagnant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Samedi 18 mars

J’ai pris vite fait du cantharis 30CH 4 secousses de la bouteille 2 gouttes de la potion et j’ai pris une cuillère à café du verre.
Je me suis senti très encombré toute la soirée et j’ai répété plusieurs fois le cantharis 30 ch. Je n’ai pas senti que ça changeait grand-chose.
Je suis complètement paumé dans la posologie et je craignais d’en avoir trop pris donc j’ai pris Pranarôm gorge en espérant mieux expectorer et surtout antidoter.


Vendredi 24 mars 2017
Airomir
C’est pas le top le matin au réveil vers 15h j’ai pris une bouffée d’Airomir pour me soulager un peu afin que je puisse faire ce que j’avais à faire plus facilement je peinais rien qu’à mettre la vaisselle dans le lave-vaisselle


Dimanche 26 mars 2017
22 H airomir pomme de terre ?

Ce que je retiens c'est que au niveau mental et émotionnel il y a une amélioration que je n'ai jamais pu obtenir par d'autres moyens.
Deuxièmement, je constate que la gamme Pranarom peut rendre service dans certains cas.
Troisièment c'est très difficile de se débrouiller seul.
Revenir en haut Aller en bas
missliberte
Membre
Membre
avatar

Féminin Verseau Rat
Date de naissance : 27/01/1961
Age : 56
Localisation : Colomiers

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Mar 28 Mar - 22:09

Merci Didier de partager ton expérience
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Mar 28 Mar - 22:43

C'est avec grand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Mer 10 Mai - 14:03

Bonjour à tous je viens vous donner des nouvelles.
La belle histoire s'est terminée par du Symbicort le 23 avril.
Je n'ai pas encore gagné sur tous les plans mais je suis satisfait. Je lui dois un équilibre émotionnel jamais atteint avant l'utilisation des centesimales. Voir mon témoignage sur le lien.
Après un Skype, il a décidé de passer à 60 CH.
Je vais bientôt reprendre prudemment avec une 60 ch introuvable en France elle vient d'Autriche je viens de la recevoir ce matin.
À plus
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Didier le Jeu 11 Mai - 7:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Mer 10 Mai - 15:13

Citation :
Tant que je suis sous l'influence de cantharis je vais bien. Le retour des symptômes est à mettre sur le compte de l' antidotage du café (pas encore réussi à m'en passer complètement sur une période longue) et surtout de la reprise du symbicort qui ramène avec lui le cortège anxiété, agitation, morosité, dépression, idées presque d'en finir, illusion d'être délaissé, d'être malheureux.


Le bon côté des choses à l’arrêt du Symbicort j’ai demandé à changer le médecin m’a refilé INCRUSE  au cas où,  j'aurais moins de symptômes sur le plan psychique avec celui-là

La traduction est pourrie
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Explication

pour voir si je pouvais trouver des éléments allant dans mon sens et corroborant mon ressenti j’ai tapé sur Google
Symbicort et dépression ? comme d’habitude en français tout est nickel circulez y a rien à voir à part que c’est un symptôme rare sur la notice. ( je dis ça pour ceux qui seraient traités pour dépression étant donné que le Symbicort est de prescription très fréquentes.)   Depuis 2001,  je n'avais jamais osé en parler avec un médecin.  Cela dit,  il ne croit pas à cette possibilité quand on est cartésien le Symbicort ne va que dans les bronches un point c'est tout. Je me moque un petit peu

Mais en anglais il y a plusieurs témoignages qui ressemblent comme deux gouttes d’eau au mien.

Ça sent aussi le prochain remède aurum Metallicum dont j’ai plusieurs symptômes.  Isolément ils ne veulent rien dire et ne signifient  rien mais encore une fois comme le corps réagit comme une totalité cette totalité devient signifiante à partir d'un moment je cumule pas mal de choses...

Comment est-ce que je l'ai trouvé ?
eh bien tout simplement je me suis retrouvé avec un écoulement sans comprendre ni pourquoi ni comment.  Donc j'ai essayé de trouver en tapant blanc d'oeuf

NEZ / ÉCOULEMENT /     ALBUMINEUX, comme du blanc d'oeuf
aur hippoz iod nat-m nat-s
je tente donc une recherche sur le premier qui est en rouge et je m'aperçois que j'ai aussi le symptôme ci-dessous (récent celui-là)

Sclérotique rouge ; brûlures, piqûres, tiraillements et démangeaisons au niveau du canthus interne.
et ainsi de suite étant donné que je ne connais pas tous les aspects de ce remède en cherchant dans une matière médicale j'ai trouvé quelques éléments intéressants.

Je continue de toute façon cantharis toutefois il est très probable qu'aurum soit le prochain sur la liste, tel l' archéologue, on procède couche par couche.

Décolle difficilement ses mucosités.
Coryza, écoulement épais, comme du blanc d’oeuf ; éternuements fréquents.
Mucosités situées profondément dans la gorge, pas facilement colportées.

[ 27] Toux. (Aurum metallicum)
Crachats épais, jaunes, en s’éveillant le matin.
Toux, la nuit, par manque de souffle.


Ce sentiment d’abandon prend souvent cette forme caractéristique à Aurum de croire que ses amis ou ses proches n’ont plus d’affection ou de considération pour lui.
C’est l’un des remèdes les plus seuls et isolés, combinant une grande sensibilité avec la peur du rejet.
Aurum est l’un des quatre grands remèdes à ressentir avec intensité le sentiment d’abandon. Les autres sont Argentum Nitricum, Pulsatilla et Psorinum.
Les colères d’Aurum sont spectaculaires (lorsqu’elles s’extériorisent enfin). Violentes, parfois accompagnées de tremblements.
C’est aussi un remède de colère violente envers des personnes absentes.
Revenir en haut Aller en bas
malo21
Membre
Membre
avatar

Féminin Taureau Cheval
Date de naissance : 19/05/1966
Age : 51
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Ven 12 Mai - 20:05

Passionnant de te lire Didier. l'automne dernier j'ai dû changer d'homeo la mienne étant en retraite, le courant est bien passé et je n'ai pas eu de problème orl de tout l'hiver. bon depuis avril comment certains le savent c'est le bordel! toux grasse tenace....longues discussion avec mon généraliste et mon homéo sur le thème mon corps dit non à la clope et ma tête ne suit pas. après la perte de mon père que je continue à mal vivre, impossible de perdre la clope qui me fait du mal et qui m'empêche de faire plein de choses, je ne comprends rien moi même. bref pour en revenir au sujet, l'homeo m'a donné un traitement pour printemps été et essayer de stopper la toux:
après ma visite, j'ai dû prendre phosphorus 9ch x 10 puis 3h après en 30CH fois 10: pas de super effet mais phosphorus semble calmer les quintes (j'en ai pris avant dentiste cette semaine et ça a été)
matin et soir je prends or, myrrhe,encens (si si)
le soir: la même composition que la dernière fois
le matin: de le pyrite de fer
et 2 doses demain et le 25.06 de nux vomica 30ch.
mon médecin m'a enlevé symbicort pour seretide, j'ai passé 15 jours sans les 2, je trouve que ça ne me fait rien niveau toux. ni mieux ni pire. j'ai quand même commencé sérétide ce matin...
pas de problème de souffle à l'horizon, pas d'essoufflement et la dernière auscultation n'était pas mauvaise. mais je touche et crache la nuit comme le jour sans avoir les bronches sans cesse prises non plus. pardonne moi didier d'avoir un peu (beaucoup) squatté ton post. je vous bise.
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   Sam 13 Mai - 11:05

Merci Malo, je te poste une réponse bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pneumopathie et l’homéopathie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pneumopathie et l’homéopathie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Phytothérapie - Homéopathie - Médecine naturelle-Médecine parallèle-
Sauter vers: