Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Les bienfaits de l'entraînement à l'effort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Les bienfaits de l'entraînement à l'effort   Jeu 2 Fév - 16:14

Les bienfaits de l'entraînement à l'effort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La réhabilitation respiratoire est pour chaque malade souvent un parcours d'obstacles. Mais ses effets bénéfiques ne sont plus à démontrer. Il faut simplement bien s'y préparer

Chez l'insuffisant respiratoire, une grande partie du travail musculaire est accaparé par la respiration (lutte contre les résistances bronchiques, pariétales ou fibreuses du tissu pulmonaire, diminution de la surface d'échange). L'expiration, qui est passive chez le sujet sain, nécessite chez le malade un effort musculaire. En cas d'effort se manifeste rapidement une dette d'oxygène (captation insuffisante, consommation excessive par les muscles respiratoires) et le patient se retrouve dans la situation du montagnard en haute altitude, en plein effort et anhélant.
La dyspnée respiratoire étant très inconfortable, l'insuffisant respiratoire va limiter ou cesser tout effort, ce qui entraînera un certain nombre de dégradations. Car un muscle qui ne travaille plus s'atrophie, une articulation non sollicitée s'enraidit. Le système cardio-circulatoire perd ses possibilités d'adaptation (augmentation du débit cardiaque, distribution sélective du flux sanguin vers les masses musculaires intéressées et surtout va s'installer un déconditionnement psychologique à l'effort puisque celui-ci a sa « punition » : la dyspnée !
Mais avant d'exposer les bienfaits de la réhabilitation, rappelons ce qu'elle nécessite. Pour le patient c'est un travail de paysan, il lui faudra du temps, de la patience, de l'obstination, de la régularité. Un très vieux texte dit « ceux qui sèment dans les larmes moissonnent en chantant ».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La rencontre de deux désirs

Et maintenant venons en aux bienfaits. Le premier est subjectif : lorsqu’un programme de réhabilitation est proposé, cela veut dire que contre une maladie chronique existe une nouvelle possibilité. Celle-ci ne relève plus du domaine de la machine (oxygénothérapie = ventilation) ni du médicament (le médicament c'est bien, la façon de le donner c'est mieux), mais du domaine de la rencontre de deux désirs : celui de vivre et celui d'aider à vivre dans une relation faite de gestes, de paroles, de contact des mains (le kinésithérapeute). Le deuxième bienfait apparaît lorsque les séances ont la chance d'être réalisée en groupe, car alors se déclenche toute une dynamique. Etre ensemble et se soigner pour vivre, c'est se soutenir réciproquement en cas de fatigue ou de découragement. C'est s'échanger des « trucs » pour aider à la réalisation de nombreux gestes de la vie courante. C'est aussi sortir de l'isolement de la maladie et retrouver ou améliorer sa socialisation. C'est dans une mesure certaine récupérer le goût de l'effort car un groupe bien géré « tire vers le haut ».

Effets bénéfiques

Le troisième bienfait, qui a l'avantage d'être mesurable, est l'amélioration de l'état de santé ou plus justement de moindre maladie. Cette amélioration se manifeste par le biais de la correction des erreurs nutritionnelles, par l'amélioration du drainage bronchique efficace et économe d'énergie musculaire régulièrement fait, par l'inhalation correcte des aérosols de bronchodilatateurs, par la reprise d'un mode respiratoire adapté à la pathologie (modification du rythme ventilatoire, allongement du temps expiratoire avec freinage labial). Elle permet aussi une anticipation respiratoire à l'effort et l'adaptation de l'effort aux possibilités respiratoires et non le contraire, une remise douce et progressive de groupes musculaires abandonnés. Gagner sur un périmètre de marche, c'est retrouver le goût de sortir de chez soi de faire des « courses », de retrouver des amis (non fumeurs) et pourquoi pas un groupe de randonneurs sur un terrain et à un rythme adaptés.
Actuellement, il semble bien que la réhabilitation respiratoire a pour effet bénéfique une moindre fréquentation des services hospitaliers. La participation régulière à la réhabilitation respiratoire serait alors un marqueur. Encore faudrait-il qu'elle puisse être proposée plus largement et réalisée avec le minimum d'obstacles sur l'ensemble du territoire
Un petit rappel.
Pour fonctionner, un muscle a besoin de deux éléments : le glucose (carburant), qui est fourni par l’alimentation, stockée sous forme de réserve dans le muscle et le foie et largué selon les besoins, et l’oxygène, qui est capté par l’appareil respiratoire et distribué de manière sélective par le système cardio vasculaire. En cas d’effort musculaire, les appareils respiratoires et cardiaques s’adaptent de façon à assurer la fourniture nécessaire à l’effort et à éviter une dette d’oxygène longue à réparer


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Les bienfaits de l'entraînement à l'effort   Jeu 2 Fév - 16:16

Le traitement des diverses étapes de la spirale de la désadaptation ou le traitement à la fois de la maladie primaire et de la maladie secondaire ».

Les conditions du succès : rompre la spirale pour une meilleure qualité de vie...
La réhabilitation a pour objectif de ne pas se limiter à prendre en compte seulement les dimensions physiques mais aussi les dimensions sociales et psychologiques du malade. La réhabilitation est donc devenue un accompagnement multidisciplinaire qui appréhende le patient dans sa globalité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le succès d'un projet de réhabilitation ne peut donc s'envisager seulement par un traitement de la maladie primaire, mais implique de l'élargir aux pathologies secondaires mais réversible de la maladie. En particulier, la maladie musculaire (dont le déconditionnement et l’amyotrophie), la dénutrition et autres conséquences métaboliques, les atteintes psychiques ou psychiatriques.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Les bienfaits de l'entraînement à l'effort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Kiné réhabilitation respiratoire-
Sauter vers: