Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Vaccin Anti-Grippe 2017
Aujourd'hui à 12:31 par marie45310

» Thérapie seule(e) à domicile
Hier à 21:14 par Nadia7

» L’exposition aux désinfectants en cause dans la BPCO ?
Ven 13 Oct - 23:51 par missliberte

» Avé Claudius
Ven 13 Oct - 20:17 par Claudius

» Cuivre Or Argent
Ven 13 Oct - 13:21 par Monique

» Ostéopathie
Ven 13 Oct - 10:34 par marie45310

» Qu'est ce que la Propolis?
Mer 11 Oct - 12:15 par marie45310

» Réhabilitation avec son chien
Lun 9 Oct - 20:13 par marsu

» Respiration : 2 exercices pour détendre le diaphragme
Dim 8 Oct - 19:01 par Ptizoizo95

» Emphysème : l’efficacité des dispositifs intrabronchiques se précise
Jeu 5 Oct - 21:13 par marsu

» Chirurgie de réduction de volume pulmonaire
Lun 2 Oct - 15:37 par maya78

» BPCO
Lun 2 Oct - 12:10 par marie45310

»  Fanny et le bus
Ven 22 Sep - 20:09 par marie45310

» L'asthme favoriserait l'apnée du sommeil
Mer 20 Sep - 9:38 par marie45310

» Les apnées du sommeil abîment le cerveau
Mer 20 Sep - 9:34 par marie45310

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 10 progres en 10 ANS… pour la BPCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: 10 progres en 10 ANS… pour la BPCO   Jeu 3 Mai - 18:16



Il y a 10 ans…
On ne parlait pas de l’entité B.P.C.O. ! Peut-être n’avait-on pas pris la mesure de sa gravité . Mais en une décade, pneumologues, chercheurs, généralistes et malades ont fait progresser la connaissance de la maladie et sa prise en charge sur tous les fronts, en terme de prévention et de soins des patients.
Focus sur 10 progrès majeurs obtenus contre la BPCO en 10 ans

Une généralisation de la mesure du souffle -
La mesure du souffle a fait sortir la
BPCO du subjectif, de l’impalpable. Le déficit respiratoire lié à cette obstruction des bronches se mesure par un examen : l’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR), qui permet le diagnostic, la prise de conscience des malades et le suivi de la BPCO.[

Une meilleure connaissance des causes -
La recherche des causes est à la base de toute prévention. L’ennemi N° 1, le responsable de 90 % des BPCO, a été identifié : le tabac
Des expositions professionnelles à des substances toxiques ont été aussi mises en cause. De là est née la prévention contre la BPCO : lutte antitabac et respect des consignes au travail.


Une accélération de la lutte anti-tabac - Loi Evin en 1992, plan anti-cancer en 2002,application du décret en 2007... Les pouvoirs publics ont accéléré la lutte contre le tabac. Et tout ce qui va contre le tabac va contre ce fléau qu’est la BPCO.
Une prise de conscience : les femmes aussi menacées que les hommes

L’archétype du patient BPCO était jadis un homme autour de 60 ans, toussant, crachant…Mais la montée du tabagisme féminin a augmenté le nombre de femmes victimes de cette maladie. On compte aujourd’hui 40 % de femmes, d’où une vigilance des médecins et des actions de prévention bien ciblées sur cette « nouvelle » population à risque.

Une mise en garde aux jeunes qui fument d’aujourd’hui -
Les jeunes qui fument
actuellement de plus en plus tôt risquent d’être les patients atteints de BPCO de demain. Un constat qui incite à une lutte anti-tabac féroce, dont l’enjeu est majeur : protéger les jeunes de ce fléau respiratoire.

Une amélioration de la prise en charge thérapeutique -
En une décade, de grands progrès ont été accomplis dans la prise en charge de la BPCO, non seulement sur le planc pharmacologique, mais aussi par la prise de conscience de l’intérêt majeur de la réhabilitation respiratoire, prise en charge globale incluant l’éducation thérapeutique et le réentraînement à l’exercice.
Un objectif nouveau : la qualité de vie -
Il ne s’agit plus seulement de limiter
l’insuffisance respiratoire, de traiter les complications. La demande des patients est de pouvoir bien vivre malgré leur maladie. La qualité de vie est devenue un objectif à part entière.

Un développement de la réhabilitation respiratoire
La réhabilitation respiratoire a fait ses preuves. Elle améliore la tolérance à l’effort et, en corollaire, la qualité de vie des patients
Une meilleure prise en compte des exacerbations - Les exacerbations sont reconnues comme éléments majeurs de la vie des malades, aggravant la BPCO. D’où
les efforts pour les traiter le plus tôt possible, afin de minimiser leur retentissement.

Une prise en compte des comorbidités -
Elles sont mieux connues et mieux prises en compte. La prise en charge devient globale, incluant non seulement le traitement ]l’obstruction bronchique et la réhabilitation, mais aussi un soutien psychosocial et la prise en compte d’autres pathologies souvent associées (psychologiques, cardiovasculaires,métaboliques et nutritionnelles, osseuses…).

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: 10 progres en 10 ANS… pour la BPCO   Jeu 3 Mai - 18:53



CE QU’IL RESTE A FAIRE


Le nombre important de décès, les souffrances des malades et les menaces qui planent sur les
jeunes montrent qu’il reste du chemin à faire pour lutter contre la BPCO

Diagnostiquer la maladie plus précocement.
Le message Tousser, cracher, ce n’est pas normal n’est pas encore assez ancré dans l’esprit du grand public qui minimise les symptomes,('éééééééééééé" temporise au lieu de consulter et perd ainsi un temps précieux. A ce jour, plus des
deux tiers des 3,5 millions de personnes atteintes de BPCO ignorent encore leur maladie.
L’essoufflement est souvent négligé, non exprimé. Aux médecins de poser des questions simples,
sur la vie quotidienne, pour pouvoir démasquer ce handicap.
Un tiers des BPCO est aujourd’hui diagnostiqué lors d’une hospitalisation provoquée par une exarcerbation sévère de la maladie.

La mesure du souffle doit être réalisée dès l’âge de 40 ans, en cas d’exposition au risque
(tabagisme ou profession à risque), en cas de toux avec ou sans expectoration et en cas
de dyspnée (essoufflement).



Renforcer encore la lutte contre le tabac.
Le bilan reste aujourd’hui inquiétant. Les ventes de tabac et de cigarettes repartent à la hausse, en particulier chez les femmes et les jeunes. Un
tiers des femmes adultes fume tous les jours en France et
les jeunes, qui associent facilement
cigarette et cannabis, cumulent ces deux facteurs de risque majeurs

Favoriser et généraliser
la réhabilitation respiratoire en centre ou en milieu hospitalier, dont
l’efficacité sur l’activité quotidienne, le handicap et la qualité de vie n’est plus à démontrer.
Pourtant, les structures manquent cruellement, seule une minorité de malades a accès à cette prise en charge.

Améliorer la réhabilitation à domicile pour maintenir les acquis
des programmes en centre ou en milieu hospitalier. Certes, des prises en charge se développent, relayées par des
encouragements à continuer une activité. Mais ce n’est pas assez, par manque de structures,
manque de réseaux et absence de reconnaissance de l’acte de réhabilitation. La France doit rattraper son retard en termes de réhabilitation respiratoire.

Augmenter le travail en réseau
entre pneumologue, généraliste, kinésithérapeute,
psychologue, associations de patients, tous unis autour du malade. Ce réseau garantit
l’observance du traitement, une meilleure anticipation des exacerbations et un entraînement à l éxercice régulier.

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
10 progres en 10 ANS… pour la BPCO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: