Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Mer 16 Mai - 14:37

Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable


Paris, France — « Lorsqu'on pense allergie aux animaux de compagnie, c'est le chat qui vient en premier à l'esprit. Mais l'imagination des familles en matière d'animaux de compagnie est fertile et un grand nombre d'entre eux peuvent être à l'origine de manifestations aiguës chez les atopiques », explique le Dr Stéphane Guez (Bordeaux) à l'occasion d'une session sur les allergies aux animaux du 7e Congrès Francophone d'Allergologie. [[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]]

« Ces manifestations peuvent aussi concerner le personnel de laboratoire en contacts avec certains animaux d'élevage domestiques utilisés pour les besoins de la science ou du développement des produits cosmétiques ».

Chien : la race influe sur les allergènes


En France, en 2010, un foyer sur deux possédait un animal de compagnie et dans 22,4 % des cas, il s'agissait d'un chien. En cas de manifestations allergiques que ce soit chez l'adulte ou l'enfant, on recherche avant tout un contact avec un chat, mais chiens et chats possèdent des allergènes communs. En Europe, plus de 26 % de la population est sensibilisée au chat. Pour le chien, ce pourcentage se situe entre 26 % dans les villes du nord et 13 % dans les villes du sud.

Le profil protéique des extraits de poils et de peau varie selon les races de chiens et les allergènes qu'ils produisent sont donc assez variables. Tous les allergènes du chien n'ont pas encore été identifiés, on en connaît actuellement une dizaine dont Can f 1, l'allergène majeur présent dans la salive et déposé sur les poils par léchage.

« Mais la présence d'un chien n'est pas un facteur déterminant à la présence de l'allergène Can f1. Aux Etats-Unis, il est retrouvé sur 100 % des canapés, même en l'absence de chien à domicile car il est facilement transporté sur les habits. La race de chien peut influer sur le degré de présence de Can f1 puisque le labrador n'en produit quasiment pas à l'inverse du caniche. Le lavage de l'animal au moins deux fois par semaine diminue la quantité d'allergènes présents sur le pelage et la peau. Aspirer l'habitat avec un filtre HEPA permet de faire baisser le taux de Can f1 sans l'éliminer », précise le Dr Guez.



Cheval : allergie possible même sans contact direct


En Europe, les tests d'allergie au cheval ne sont pas pratiqués de façon systématique. Pourtant, on estime que près de 5 % des Italiens y sont allergiques et que ce taux passe à 23 % chez les enfants asthmatiques en Suède.

Le contact direct avec des chevaux majore le risque de sensibilisation de l'allergie chez les atopiques, mais il n'est pas indispensable puisque la moitié des patients qui réagissent aux allergènes de cheval n'a jamais eu de contact avec eux. Il semblerait qu'il existe des réactions croisées avec les allergènes de chiens, chats et lapins pour une grande majorité de ces allergiques.

Aujourd'hui, 16 protéines allergisantes ont été détectées sur la peau et les poils des chevaux. Leur concentration diminue à 50 mètres des animaux et devient quasiment nulle à 250 mètres. La sensibilisation se fait donc par contact indirect avec des vêtements ayant été en contacts avec les animaux.

L'éloignement de la source est la principale mesure qui peut être proposée, mais un contact indirect avec des vêtements contaminés reste toujours possible.

Lapin : surtout chez l'animal de laboratoire


En tant qu'animal de laboratoire, le lapin est à l'origine de réactions allergiques chez 30 % des personnes qui les manipulent. Il n'existe encore que peu de données avec les lapins-animaux de compagnie.

Leurs allergènes sont présents dans la salive, les urines et sur la fourrure.

Cobaye : l'éviction est efficace


La présence de cobaye comme animal de compagnie peut être à l'origine de rhinite, de conjonctivite, d'asthme, d'urticaire ou d'eczéma. Chez la moitié des personnes sensibilisées au cobaye, l'éviction de ce seul allergène permet de guérir des symptômes respiratoires près de deux tiers des patients.

Près d'une dizaine d'allergènes ont été recensés dans les urines, la salive, les poils et les pellicules de cobaye.

Chinchilla : 2 allergènes répertoriés


Les deux allergènes présents sur la fourrure et dans les urines de chinchillas peuvent être à l'origine d'urticaires de contact, de rhinite ou d'asthme.

Souris : sensibilisations professionnelles possibles


Les souris de laboratoires sont des souris albinos qui peuvent être à l'origine de sensibilisations professionnelles susceptibles de s'associer à des symptômes allergiques : asthme, rhinite ou conjonctivite [[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]].

Aux Etats-Unis, 18 % des enfants asthmatiques de milieux urbains défavorisés présenteraient des tests cutanés positifs aux poils de souris, mais dans ce cas, les souris sauvages seraient plutôt l'origine de cette sensibilité. Il est aussi possible que cette sensibilité soit d'origine croisée avec d'autres animaux domestiques.

Deux principaux allergènes sont en cause : l'un est présent sur les poils et dans les urines, l'autre sur les poils et les pellicules.

Rat : le risque augmente avec le nombre d'animaux de laboratoire manipulés


Les rats albinos de laboratoires sont à l'origine de rhino-conjonctivite, d'asthme ou d'urticaire de contact chez un quart du personnel qui les manipule et ce risque est très nettement majoré lorsque le nombre de rats manipulés quotidiennement est supérieur à 50.

Avec les rats domestiques, les cas d'allergie semblent plus rares.

Les allergènes - au nombre d'une dizaine - sont présents sur les poils et à très forte dose dans les urines.

Hamster : rhino-conjonctivite ou asthme


Animal de compagnie ou de laboratoire, le hamster peut être à l'origine de rhino-conjonctivite ou d'asthme après contact avec les trois allergènes contenus dans les urines, les poils et la salive.

Gerbille : asthme dans un contexte d'exposition professionnelle


Actuellement, seul des cas d'asthme ont été décrits dans un contexte d'exposition professionnelle
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
revenir
Sevrage Tabac
Sevrage Tabac
avatar

Masculin Bélier Chat
Date de naissance : 29/03/1963
Age : 54
Localisation : saint louis

MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Mer 16 Mai - 18:39

J'ai appris la semaine dernière que j'étais allergique au pollen de tout les arbres pratiquement et même aux noisettes ,je savais que j'étais allergique aux acariens et à la poussière mais pas au pollen .Le mois prochain on va me faire des tests pour les produits industriels j'ai, pas fini d'être surpris!
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Jeu 17 Mai - 9:32

revenir a écrit:
J'ai appris la semaine dernière que j'étais allergique au pollen de tout les arbres pratiquement et même aux noisettes ,je savais que j'étais allergique aux acariens et à la poussière mais pas au pollen .Le mois prochain on va me faire des tests pour les produits industriels j'ai, pas fini d'être surpris!

Et bien, tu n aura s plus qua te renfermé chez toi je plaisante, non ce n est pas marrant
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Jeu 17 Mai - 10:30

revenir a écrit:
J'ai appris la semaine dernière que j'étais allergique au pollen de tout les arbres pratiquement et même aux noisettes ,je savais que j'étais allergique aux acariens et à la poussière mais pas au pollen .Le mois prochain on va me faire des tests pour les produits industriels j'ai, pas fini d'être surpris!
Malheureusement, la lecture de sites d'allergologie ne met pas en confiance..le nombre de substances incriminées tant à augmenter ou alors une allergie en entraine une autre?
Tu les collectionnes et encore en général, ils ne testent que les choses fréquentes. ça te fais une bonne carte de visite chez l'allergologue!!!
Je me dis que parfois, il vaut mieux de ne pas le savoir, être si précis ne change pas les problèmes, que ce soit bouleau ou platane, cyprès...c'est au minimum anti-histaminiques quelques soit l'allergène en cause et parfois désensibilisation pourtant peu indiquée au delà de 2 ou 3 allergènes.
L'allergologie aura, dans les années à venir, beaucoup de travail pour prendre en charge les personnes.
En écrivant, je pense à un sigle NAET
Je connais pas du tout, je suis tombé dessus à partir du site d'un homéopathe Suisse qui pratique NAET
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Didier le Jeu 17 Mai - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gnourf
Membre
Membre
avatar

Féminin Poissons Tigre
Date de naissance : 20/03/1962
Age : 55
Localisation : essonne
Humeur : beau fixe

MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Jeu 17 Mai - 12:26

ce qui serait intéressant, en parlant d'allergies, c'est de savoir quel est le degré et quels sont les désagréments?


Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 49
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    Jeu 17 Mai - 12:38

c'est sur qu'il y a des degrés dans la gêne occasionnée, qu'on peut pas tout traiter, on en sortirait pas. J'ai été en contact avec la maman d'un gamin (allergies alimentaires en majorité). Son récit des mesures d'éviction, de la recherche des rares produits que sa peau pouvait supporter, des chocs anaphylactiques à la moindre erreur ou écart, des séjours en urgence à hôpital..ça faisait froid dans le dos...cas extrêmement grave (car sa vie était en danger) et j'espère assez rare.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable    

Revenir en haut Aller en bas
 
Allergies animales : le chat est loin d'être l'unique coupable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: