Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Le “bon” cholestérol n’existe pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 21 Mai - 0:56

Le “bon” cholestérol n’existe pas

Il est classiquement expliqué à tout patient chez qui le cholestérol est dosé, qu’il existe un “bon” cholestérol, le cholestérol HDL et un “mauvais” cholestérol, le cholestérol LDL. Aujourd’hui une nouvelle étude, qui fait en réalité suite à plusieurs autres passées plus inaperçues, contredit la croyance de l’existence d’un “bon” cholestérol ; le “bon” cholestérol n’existerait pas.

Le mauvais cholestérol, le cholestérol LDL, est appelé ainsi parce que, lorsqu’il est trop élevé, il accroît le risque cardiovasculaire. Des médicaments ont été mis au point pour l’abaisser, les statines : il est prouvé que la baisse du cholestérol LDL quelles provoquent réduit, chez certains patients, le risque cardiovasculaire.

Le “bon” cholestérol, le cholestérol HDL, était appelé ainsi puisque l’on croyait qu’en l’augmentant, ce même risque cardiovasculaire s’abaisserait également. : C’est donc cette croyance qui se révèle fausse selon une étude publiée dans la revue anglaise The Lancet.

Cette étude révèle qu’une augmentation de ce cholestérol HDL ne procure aucune protection supplémentaire. Certaines personnes obtiennent du fait de certains gènes particuliers, un HDL cholestérol plus élevé que la moyenne. Les scientifiques de l’étude Procardis ont mené deux études génétiques afin d’identifier si les possesseurs de ces gènes possédaient effectivement une protection supplémentaire contre la survenue d’un infarctus du myocarde. La première étude a regroupé 20 études totalisant 20 913 personnes ayant fait un infarctus et 95 407 cas contrôles. La seconde, 12 482 personnes ayant fait un infarctus et 41 331 cas contrôles.

Les personnes porteuses de l’allèle LIPG 396Ser, environ 2,6% de la population étudiée, avaient effectivement un HDL cholestérol plus élevé de 0,14 mmol/L, mais des niveaux identiques des autres lipides. D’une telle augmentation du cholestérol HDL, était attendu une réduction de 13% du risque d’infarctus. En effet, des études épidémiologiques avaient montré qu’un accroissement du HDL cholestérol (1 déviation standard) conférait une réduction de 38% du risque d’infarctus du myocarde. Pourtant, cette réduction du risque d’infarctus n’est pas confirmée par cette étude génétique, scientifiquement plus convaincante. Dans le même temps, les auteurs confirment le risque existant avec le cholestérol LDL.

Ce résultat, s’il est décevant pour la lutte contre les maladies cardiovasculaires, l’est aussi pour plusieurs laboratoires pharmaceutiques qui développent actuellement des médicaments destinés à augmenter le HDL cholestérol, tout comme pour les patients qui sont poussés par leurs médecins, à l’aide de régimes particuliers, à augmenter leur HDL cholestérol. Il sera de même plus complexe de justifier la prescription de niacine, un médicament déjà commercialisé et utilisé justement pour accroître le cholestérol HDL.

“Cette histoire nous explique qu’en ce qui concerne le cholestérol HDL, nous devons considérer sérieusement de retourner à notre tableau noir, en l’occurrence dans nos laboratoires” expliquait le Dr. Michael Lauer, directeur d’un puissant institut américain (National Heart, Lung and Blood Institute) dans un interview au New York Times ; ”Nous devons encourager la science à déterminer où se situe l’intérêt du cholestérol HDL”.

D’autres comme Steven Nissen de l’université de Cleveland, qui a conduit des études visant à élever le HDL cholestérol, reste confiant, imaginant qu’il reste possible que certaines molécules de HDL puissent être protectrices.

En conclusion, pour les auteurs, si certains mécanismes génétiques sont capables d’augmenter le cholestérol HDL dans le plasma, cette augmentation ne semble pas protéger de la survenue d’un infarctus du myocarde, remettant en question le concept de l’intérêt d’une augmentation artificielle du HDL pour réduire le risque cardiovasculaire. Ces résultats corroborent une étude publiée en 2011 dans le New England Journal of Medicine et ayant montré que la prise de Niacine en complément des statines n’apportait aucune réduction supplémentaire du risque cardiovasculaire malgré une augmentation significative du HDL cholestérol
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 21 Mai - 1:04

Quelques aliments simples permettent de réduire le cholestérol LDL





Adapter son alimentation lorsqu’une anomalie biologique est détectée est une attitude préconisée dans certains cas. Par exemple, lorsque qu’un cholestérol est élevé inclure dans son alimentation des aliments reconnus comme pouvant aider à abaisser le cholestérol a montré des études cliniques de courte durée, une efficacité comparable à une statine, le médicament prescrit pour abaisser le cholestérol. Ainsi, il semble donc que les conseils alimentaires classiques ne soient pas très efficaces, alors que l’inclusion dans l’alimentation d’aliments ayant des propriétés antiocholestérolémiantes puisse apporter un avantage aux patients.

A ce jour, aucune étude n’avait comparé sur le long terme, une alimentation incluant des aliments conseillés en cas d’hypercholestérolémie, avec un régime classique. C’est ce qu’ont fait des scientifiques Canadiens sur une durée de 6 mois chez plus de 300 patients ayant un LDL cholestérol élevé. L’étude est publié dans la revue médicale américaine JAMA.

Trois groupes de patients ont été formés. Le premier groupe bénéficiait de conseils diététiques classiques ayant pour objectif, grâce à une alimentation plutôt végétarienne, de maintenir stable le poids des participants. Le second groupe bénéficiait d’une formation et d’un ouvrage permettant de choisir des aliments aux propriétés hypolipémiantes.
Les participants ajoutaient ainsi pour tout apport alimentaire de 1000 kcal :
- 0,94 gramme de stérols végétaux grâce à une margarine enrichie,
- 9,8 grammes de fibres visqueuses (psyllium, avoine…),
- 22,5 grammes de protéines de soja (lait de soja, tofu,viande de soja),
- 22,5 grammes de noix ,
- en plus, apporter d’autres aliments tels que pois, flagolets, lentilles était conseillé.

Un troisième groupe constituait le groupe contrôle sans intervention particulière. Aucun participant ne prenait de médicament abaissant le cholestérol.

Alors que le régime classique n’a entraîné réduction de -3% du taux de LDL-cholestérol, le régime incorporant les aliments aux propriétés hypolipémiantes a entrainé une réduction de plus de 13 % (0,24 à 0,26 g/L) du cholestérol LDL, environ la moitié de ce que permet d’obtenir un traitement médicamenteux par statine, un médicament non dépourvu de risque d’effets secondaires. Et plus les patients étaient adhérents aux conseils nutritionnels, plus importante était la baisse de LDL cholestérol.

Cette baisse de LDL cholestérol de 13%, maintenue plus longtemps, se traduirait par une réduction de 10,8% du risque de survenue d’un accident cardiovasculaire à 10 ans, quand le bénéfice obtenu par une statine est une réduction de 20% du risque.

Cette étude confirme donc l’intérêt d’une alimentation adaptée afin de réduire le risque cardiovasculaire lié à une hypercholestérolémie : dans ce cadre, les noix, les protéines de soja, les stérols de plantes, et les fibres visqueuses, confirment l’intérêt de leur recommandation. Les noix apportent une baisse de 2% du cholestérol LDL, baisse de 2% également pourles protéines de soja, de 5% pour les stérols végétaux et de 4% pour les noix, soit au total 13% de réduction.

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Alicia
Membre
Membre
avatar

Féminin Scorpion Cheval
Date de naissance : 08/11/1954
Age : 62
Localisation : TOURS
Humeur : heureuse de me sentir en paix

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 21 Mai - 23:03

Eh ! Oh ! Marie ! on va pas avoir en plus du cholestérol ! Zut alors je trouve qu'on est pas mal servis ! moi je vote contre ! Marie c'est toi notre "guide file"alors tu te débrouilles pour nous obtenir une dérogation !

j'te fais confiance - bisous -
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 12:36

Reportage Suisse Cholesterol et statines
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 13:25

CA craint quand on vois ca moi je prends LIPANTYL 145MG
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Daniel76
Membre
Membre
avatar

Masculin Poissons Serpent
Date de naissance : 18/03/1941
Age : 76
Localisation : Normandie
Humeur : Grognon

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 13:26

Didier a écrit:
Reportage Suisse Cholesterol et statines
Salut Didier,

Le même en couleur. :x

Cholestérol

Si je devais refaire ma vie je voudrais être délégué d'un labo ou mieux :

"BUSINESS ANALYST*
Description du poste
Dans le cadre de son développement, notre client, laboratoire pharmaceutique international, recherche pour sa filiale française un(e) Business Analyst*.​

Poste à pourvoir immédiatement.​

En étroite collaboration avec le Directeur Financier de la zone Europe du Sud, vous êtes le garant de la qualité des prévisions budgétaires et du suivi des réalisations de la région.​

A ce titre, vos principales missions sont les suivantes :
- La consolidation et l'élaboration du budget de la zone Europe du Sud ;
- Les révisions budgétaires trimestrielles;
- La revue hebdomadaire des ventes et les extrapolations mensuelles de la région ;
- La validation des clôtures mensuelles pour le siège Europe du Sud ;
- La participation à la préparation des reportings (là ça jette)aux normes US GAAP et à la planification mensuelle, ainsi que l'analyse des données relatives aux ventes et aux dépenses ; ( je fournis la calculette standard ou scientifique)
- L'analyse des écarts entre les états réels et prévisionnels et la formulation d'actions correctives en cas de besoin ;
- La proposition et la mise en place de pratiques, procédures et principes financiers au sein des directions financières Europe du Sud ;
- L'optimisation des process de remontée des données chiffrées, en lien avec les équipes internationales (DSI, SSC, Business planning) ;
- La préparation de synthèses, rapports, supports de présentation pour la Direction ;
- La production d'analyses ponctuelles en fonction des besoins ;
- L'intermédiation entre les Directions financières de chaque filiale et la Direction financière du périmètre ; (
Vous êtes également impliqué(e) dans la mise en place ou l'évolution des outils de reporting et tableaux de bord.​
- reporting assurance qualité ( c'est pas prévu dans l'offre d'emploi )
- faire du vent ( je sais faire mais pas dans l'offre d'emploi)

Cette description prend en compte les principales responsabilités ; elle n'est pas limitative.​ ( je prends tout en compte)


Profil recherché :

Vous justifiez idéalement d'une formation supérieure en gestion /​ finance de type école de commerce ou équivalent universitaire et bénéficiez d'au moins 5 années d'expérience dans des fonctions similaires au sein d'un groupe industriel pharmaceutique de dimension internationale.​ (41 ans 1/2 dans l'industrie c'est bon )

La maîtrise des normes US GAAP est requise et la connaissance des outils ORACLE et HYPERION serait appréciée.​ (ça s'est bon je connais et même merise)

Un anglais courant est indispensable.​ La maîtrise d'une 3e langue sera un atout supplémentaire.​ ( langue verte couramment et sans accent )

Vous êtes doté(e) de réelles qualités relationnelles.​ Curiosité, flexibilité, dynamisme, réactivité, rigueur, esprit d'analyse, de synthèse et force de proposition seront vos atouts pour réussir dans cette fonction.​ "
Je vais postuler ........................................:zzq:

Y a de la tune à se faire.
:ytr:


Dernière édition par Daniel76 le Lun 4 Juin - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 13:39

Désolé Marie, désolé pour ceux qui prennent des statines, surtout n'arrêter votre traitement, c'est dit. Quand à savoir s'il faut le poursuivre, le médecin est normalement le chef d'orchestre.
LIPANTYL est peut-être d'une autre catégorie?
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 13:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
article très difficile mais si c'est effectivement une escroquerie, on voit au moins qu'on a développé énormément de molécules. C'est quand même ahurissant que l'industrie pharmaceutique ne financera jamais une étude médocs/hygiène de vie car elle sait que cela ne sera pas en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   Lun 4 Juin - 14:02

Didier a écrit:
Désolé Marie, désolé pour ceux qui prennent des statines, surtout n'arrêter votre traitement, c'est dit. Quand à savoir s'il faut le poursuivre, le médecin est normalement le chef d'orchestre.
LIPANTYL est peut-être d'une autre catégorie?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le “bon” cholestérol n’existe pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le “bon” cholestérol n’existe pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: