Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Jeu 5 Jan - 0:35

Apnée du sommeil


Traitement


Le meilleur traitement pour l’apnée du sommeil est la ventilation à pression positive continue (« C.P.A.P. »). La thérapie CPAP est le premier choix pour le traitement de tous les types d’apnée du sommeil, et c’est le seul traitement efficace pour l’apnée du sommeil sévère.

Si vous avez l'apnée du sommeil à un degré léger ou modéré, votre médecin pourrait vous recommander un des autres traitements ci–dessous, plutôt que la CPAP :


  • modification d’habitudes de vie : perdre du poids, éviter l’alcool et les somnifères
  • appareils dentaires
  • chirurgie, incluant l’amygdalectomie et l’UPPP

La ventilation à pression positive continue (C.P.A.P.)


La ventilation à pression positive continue (CPAP) est le meilleur traitement pour l’apnée obstructive du sommeil. Elle consiste à porter un masque spécial raccordé à un appareil CPAP (aussi appelé « générateur de débit »), qui pousse de l’air en continu dans votre nez et votre gorge (voies respiratoires). Le jet d’air crée une pression qui garde vos voies respiratoires ouvertes et les empêche de s’affaisser. Puisque vos voies respiratoires sont ouvertes toute la nuit, vous cessez d’avoir des épisodes d’apnée du sommeil (pauses dans la respiration).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le jet d’air de l'appareil CPAP crée une pression qui garde les voies respiratoires ouvertes et les empêchent de s’affaisser.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un masque C.P.A.P. est tenu en place par un bandeau ; le tube va du masque à l'unité C.P.A.P. L'unité C.P.A.P. est branchée dans la prise électrique et fournit un écoulement constant d'air au masque.


Pour commencer un traitement CPAP, vous devez avoir une ordonnance de votre médecin. Celle–ci indiquera le niveau de pression dont vous avez besoin. Votre médecin déterminera la pression qui vous convient, à l’aide des résultats de votre polysomnographie ou monitograge à domicile.

Les détaillants de fournitures médicales ne peuvent pas vous vendre d’appareil CPAP si vous n’avez pas d’ordonnance de médecin.

En savoir plus sur la CPAP


  • Comment la CPAP fonctionne–t–elle?
  • Conseils pour essayer et choisir un masque CPAP
  • Solutions à des problèmes courants liés à la CPAP
  • L’entretien de votre matériel CPAP
  • Foire aux questions (FAQ) sur le traitment CPAP

Autres traitements pour l’apnée du sommeil


La CPAP est le premier choix et le traitement le plus efficace pour l’apnée obstructive du sommeil. Il existe d’autres moyens; votre médecin pourrait vous prescrire certaines de ces choses, si vous avez une apnée du sommeil qui est légère ou modérée.

Modification d’habitudes de vie, pour traiter une légère apnée obstructive du sommeil


Certaines personnes qui ont une AOS légère peuvent réduire leurs symptômes en apportant certains changements; pour certaines personnes, ces changements suffiront à traiter leurs symptômes d’apnée du sommeil :

Perdez du poids. Les personnes qui font de l’embonpoint peuvent avoir plus de tissus autour du cou; ces tissus peuvent bloquer les voies respiratoires. En perdant du poids, vous pouvez réduire la quantité de tissus, ce qui permet à une plus grande quantité d’air d’entrer vers vos poumons. Une étude récente a démontré que les personnes qui réduisent leur poids de 10 % peuvent réduire 30 % de leurs symptômes d’apnée du sommeil1. Cliquez ici pour plus d’information sur la perte de poids pour améliorer l’apnée du sommeil.

Évitez l’alcool et les somnifères (médicaments pour dormir). L’alcool et les somnifères peuvent faire en sorte que les muscles de votre gorge soient trop détendus et bloquent vos voies respiratoires. Si vous évitez l’alcool et les somnifères, il se peut que vos voies respiratoires demeurent ouvertes.Cliquez ici pour plus d’information sur les effets de l'alcool et les médicaments sur l’apnée du sommeil.

Dormez sur le côté, plutôt que sur le dos. certaines personnes ne font de l’apnée du sommeil que lorsqu’elles dorment sur le dos. Vous pouvez vous habituer à dormir sur le côté, et éviter d’avoir des symptômes d’AOS. Un moyen pour vous empêcher de dormir sur le dos est de coudre une poche dans le dos de votre chemisier de pyjama; et de placer une balle de tennis dans cette poche. Si vous vous tournez sur le dos en dormant, la balle de tennis rendra cette position inconfortable et il se peut que vous vous replaciez sur le côté.

La modification d’habitudes n’est pas utile pour toutes les personnes qui ont l’apnée du sommeil; et il se peut qu’elle ne soit pas efficace en permanence. Soyez attentif à vos symptômes; s’ils reviennent, consultez votre médecin pour un autre type de traitement.

Appareils dentaires pour traiter l’apnée obstructive du sommeil


Si vous faites de l’apnée obstructive du sommeil à un degré léger ou modéré, il se peut que votre médecin vous prescrive un appareil dentaire (ou « appareil buccal », ou encore « plaque occlusale »). Cet appareil est moulé pour être placé sur vos dents, pour la nuit. Il maintient votre langue et votre mâchoire en position avancée, ce qui les empêche d’aller vers l’arrière et de bloquer vos voies respiratoires.

Il existe deux types d’appareil dentaire pour l’apnée obstructive du sommeil :


  • un appareil dentaire fixe, qui tient sur vos dents, et qui ne peut être ajusté;
  • un appareil dentaire qui tient lui aussi sur vos dents, mais qui peut être ajusté : le dentiste peut l’ajuster vers l’avant ou vers l’arrière, pour l’adapter selon la taille et la forme de votre bouche; le type ajustable est préférable au type fixe.

Pour obtenir un appareil dentaire et le faire ajuster, on s’adresse à un dentiste. Il existe plus de 80 modèles d’appareils dentaires sur le marché. Votre dentiste devrait travailler avec votre spécialiste du sommeil, afin de choisir le modèle qui est le plus susceptible de vous convenir.

Certaines personnes ont une douleur à la mâchoire et des problèmes temporaires de mastication, lorsqu’elles s’habituent à porter un appareil dentaire. Si votre appareil dentaire est inconfortable, parlez–en à votre dentiste. Il est important que votre appareil soit suffisamment confortable pour que vous le portiez à toutes les nuits.

Une fois que vous aurez commencé à utiliser un appareil dentaire, votre médecin vous prescrira un autre examen du sommeil, pour un suivi (une polysomnographie ou une nuit de monitorage à la maison). Cela permettra de vérifier si votre appareil dentaire vous permet d’éviter les symptômes d’apnée du sommeil.

Pour l’instant, il n’existe pas de tel appareil dentaire qui convient aux personnes qui portent un dentier.

Chirurgie pour l’apnée obstructive du sommeil


Si vous ne pouvez utiliser la thérapie CPAP, votre médecin pourrait vous suggérer une chirurgie pour traiter vos symptômes d’apnée obstructive du sommeil. La chirurgie pour l’apnée du sommeil n’est pas une intervention identique pour tout le monde. Pour que la chirurgie soit bénéfique, le médecin doit savoir exactement quelle partie de vos voies respiratoires se bloque. Un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge (otorhinolaryngologiste) peut vous examiner afin de constater où le problème se situe.

Il faut retenir que la chirurgie peut comporter des risques. Dans la plupart des cas, une intervention n’est pas réversible. Il peut arriver qu’une chirurgie aggrave les symptômes d’apnée du sommeil chez une personne. C’est pourquoi les médecins ne recommandent pas cette avenue pour la plupart des cas.

Voici tous les types d’interventions chirurgicales disponibles, pour les personnes qui ont l’apnée obstructive du sommeil :

Amygdalectomie (enlever les amygdales)
Si vous faites de l’apnée du sommeil parce que vos amygdales sont trop grosses, vous pouvez avoir une chirurgie pour les enlever. Comme toute chirurgie, cela peut entrainer des complications (problèmes).

Cette intervention est le traitement le plus répandu pour l’apnée obstructive du sommeil chez l’enfant.

Risques pour la santé si vous ne traites par votre apnée du sommeil


L’apnée du sommeil n’est pas seulement une « habitude » dérangeante : c’est une affection sérieuse, qui peut menacer la vie. Si vous ne vous en occupez pas, vous vous exposez à un risque plus important de maladies, d’accident et de décès prématuré.

Voici quelques–uns de vos risques, si votre apnée du sommeil n’est pas traitée :


  • Vous pouvez venir à faire de l’hypertension.
  • Votre risque de crise cardiaque ou d’accident cérébrovasculaire augmente.
  • Votre mémoire et votre concentration peuvent diminuer.
  • Vous avez un risque beaucoup plus élevé de causer un accident d’automobile..
  • Vous pouvez développer une irrégularité du rythme cardiaque (arythmie


Dernière édition par marie45310 le Dim 22 Juil - 1:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
plume62
Membre
Membre
avatar

Féminin Sagittaire Rat
Date de naissance : 05/12/1948
Age : 68
Localisation : Vendée
Humeur : suivant le temps

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Jeu 5 Jan - 11:09

bonjour très intéressant le sujet ,pour ma part j'ai un appareil que l'on appelle VNI mais c'est la meme chose je l'utilise toute les nuits depuis fin septembre avec 2 heures dans la journée , je dors nettement mieux.

bisous bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Jeu 5 Jan - 11:42

plume62 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] très intéressant le sujet ,pour ma part j'ai un appareil que l'on appelle VNI mais c'est la meme chose je l'utilise toute les nuits depuis fin septembre avec 2 heures dans la journée , je dors nettement mieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

je lisais qu il fallait un apareil dentaire expres !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Jeu 5 Jan - 21:43

pour l appareil dentaire en porte tu un plume?

Prothèse d'avancée mandibulaire
Il s'agit d'une double gouttière dentaire qui permet d'avancer la mâchoire inférieure pendant le sommeil. La langue est ainsi décollée de la paroi postérieure et libère le passage de l'air. Ce système est efficace mais présente des problèmes de tolérance à long terme, du fait de la déstabilisation de l'articulation temporo-mandibulaire. Cette prothèse est proposée en standard ( environ 90 euros en pharmacie). La première mise en place nécessite un chauffage dans l'eau afin d'obtenir un ramollissement partiel de la matière plastique pour obtenir une bonne adaptation à la denture. D'autres modèles sont réalisés sur mesure par les dentistes ou les stomatologistes. Ils sont alors parfaitement adaptés, mais leur prix (800 euros) est beaucoup plus élevé.

Il n'y a pas de prise en charge par la sécurité sociale pour ce type de prothèse.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Mer 15 Fév - 23:18

Pour les membres qui ont un apareil VNI , portez vous un apareil dentaire expres?
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Ven 25 Mai - 14:01

En complément des conseils d’hygiène de vie, les traitements "naturels"
Citation :
Syndrome d'apnée du sommeil

Plus de deux millions de personnes présenteraient aujourd'hui un Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil (SAOS). Il se caractérise par la survenue répétitive d’obstructions respiratoires complètes (apnées) ou partielles (hypopnées). Les examens calculeront le nombre d'obstructions par heure de sommeil (indice IAH) qui entraînent un arrêt du flux respiratoire pendant plus de 10 secondes. Ces troubles viennent perturber le sommeil induisant des réveils nocturnes et gênant la récupération.

Les symptômes évocateurs sont, en plus des arrêts respiratoires:
- un ronflement,
- des réveils nocturnes en haletant,
- une fatigue (surtout matinale),
- une somnolence pendant la journée,
- des urines fréquentes pendant la nuit,
- des maux de tête matinaux…


Les conséquences peuvent être graves : augmentation des problèmes cardiovasculaires (accidents vasculaires, infarctus, hypertension artérielle), des troubles du comportement (irritabilité, dépression, fatigue morale) et des accidents de la route suite aux problèmes de sommeil.

Les causes sont mal connues : problème anatomique de la gorge (luette allongée, grosse base de la langue, amygdales volumineuses, maxillaire inférieur en retrait), mais aussi d’hygiène de vie (surpoids, tabagisme, alcool en soirée).

En cas de doute sur un SAOR, il faut se diriger vers un spécialiste (ORL ou Pneumologue). Les examens consistent une polygraphie respiratoire (étude des paramètres respiratoires et de la saturation du sang en oxygène) ou une polysomnographie (enregistrement des paramètres du sommeil par ElectroEncéphalogramme EEG).

Lors que le SAOS est confirmé, il est impératif de commencer par une perte de surpoids, la reprise d’un exercice physique régulier, mais aussi un arrêt du tabac et de l’alcool. Ces mesures peuvent être suffisantes à elle seules à résoudre le problème.

Les traitements modernes consistent en une ventilation par pression positive continue (VPPC) grâce à un appareil compresseur relié à un masque que la personne doit appliquer sur sa bouche pendant toute la nuit. Autrement, selon les situations, une orthèse d’avancée de mandibule (pour avancer la mâchoire inférieure) ou une petite chirurgie ORL (amygdales, luette, déviation, voile du palais…) peuvent être indiqués.

En complément des conseils d’hygiène de vie, les traitements naturels consisteront en :
- l'homéopathie: Opium 15 CH à raison de 5 granules le soir au coucher qui agira sur le ronflement,
- la plante rosmarinus officinalis Teinture Mère : 50 à 100 gouttes le soir au coucher.
- le magnésium,
- les antioxydants (SOD, Glutathion, Elixir de Grenade)
- une détoxication (Chlorella)
Ils apporteront une aide précieuse.

Un soin ostéopathique (des vertèbres cervicales et des os du crâne) est également à préconiser systématiquement. car un problème ostéopathique est souvent à l’origine du SAOR.

Par ailleurs, tous les traitements visant à rééquilibrer le système neuro-végétatif seront très intéressants : nasothérapie, acupuncture, champs électromagnétiques pulsés...

Enfin, le bol d’air Jacquier et des séances d’EFT apportent également des réponses à ce problème qui n’est pas une fatalité.

Dr Luc Bodin


Citation :
L’apnée du sommeil est une pathologie très étudiée depuis une quinzaine d’années. Elle est souvent observée chez les personnes de plus de quarante ans, obèses et ronfleuses, présentant un sommeil lourd. Les pauses respiratoires durant le sommeil diminuent l’oxygénation de l’organisme, et un engourdissement cérébral au réveil est souvent présent. Plusieurs types de traitements sont proposés, de l’assistant à la ventilation jusqu’au dentier étudié pour avancer la langue vers l’avant.
 Le traitement homéopathique
Prendre 3 granules au coucher du remède le plus ressemblant jusqu’à amélioration :
 AMMONIUM CARBONICUM 7CH : à utiliser en cas d’obésité, de fatigue, de réveil en suffoquant la nuit pour reprendre sa respiration, de maux de tête au réveil.
 OPIUM 7CH : indiqué si le sujet est peu actif, présentant une
constipation chronique.
 GRINDELIA 9CH : préconisé en cas de réveil dans la nuit pour reprendre sa respiration, de glaires pulmonaires fréquentes, de respiration sifflante.
 KALIUM CARBONICUM 7CH : indiqué si le sujet est fatigué, facilement essoufflé, frileux, ayant beaucoup de flatulences digestives et des bâillements fréquents.
 LACHESIS 9CH : indiqué chez les sujets ayant trop chaud, se sentant oppressés au niveau de la gorge ou de la poitrine avec une excitation cérébrale dans la journée, une attirance pour l’alcool, le réveil la nuit et un besoin d’air frais.



Dernière édition par Didier le Mer 25 Juil - 21:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
yvon22
Membre
Membre
avatar

Masculin Gémeaux Cochon
Date de naissance : 21/06/1959
Age : 58
Localisation : callac bretagne
Humeur : on y va

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Lun 2 Juil - 11:14

Certaines personnes qui continuent d’être fatiguées pourraient se voir prescrire un médicament stimulant, appelé Modafanil (un stimulant est un médicament qui rend plus alerte et éveillé). Le Modafanil ne remplace pas le traitement CPAP. C’est un complément à la CPAP qui aide à réduire la somnolence diurne. En cas de problème, consultez toujours votre spécialis
te du sommeil
trouvet'on un produit equivalent dans les huiles essemtiels
merci
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Lun 2 Juil - 11:40

yvon22 a écrit:
Certaines personnes qui continuent d’être fatiguées pourraient se voir prescrire un médicament stimulant, appelé Modafanil (un stimulant est un médicament qui rend plus alerte et éveillé). Le Modafanil ne remplace pas le traitement CPAP. C’est un complément à la CPAP qui aide à réduire la somnolence diurne. En cas de problème, consultez toujours votre spécialis
te du sommeil
trouvet'on un produit equivalent dans les huiles essemtiels
merci
tu a l huile : Huile essentielle Gingembre Bio
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu a la menthe poivree

Lors de longs trajets, elle peut être utilisée pour stimuler l’attention du conducteur et lutter contre la fatigue. Vous aimez faire des voyages mais vous souffrez souvent du mal des transports (nausées)? La menthe poivrée est excellente pour réduire les maux d’estomac et stimuler la digestion.

Tpeux trouver tous ca sur le site que je tai envoyer
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
yvon22
Membre
Membre
avatar

Masculin Gémeaux Cochon
Date de naissance : 21/06/1959
Age : 58
Localisation : callac bretagne
Humeur : on y va

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Lun 2 Juil - 17:51

merci marie la réponse servira à d'autres
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Mar 3 Juil - 8:52

yvon22 a écrit:
Certaines personnes qui continuent d’être fatiguées pourraient se voir prescrire un médicament stimulant, appelé Modafanil (un stimulant est un médicament qui rend plus alerte et éveillé). Le Modafanil ne remplace pas le traitement CPAP. C’est un complément à la CPAP qui aide à réduire la somnolence diurne. En cas de problème, consultez toujours votre spécialis
te du sommeil
trouvet'on un produit equivalent dans les huiles essemtiels
merci
A mon avis, on peut replacer ce problème dans un contexte plus globale, dans ce cas, on ne traite pas, ce symptôme pour lui même.
C'est le cadre des approches "du terrain".

ce lien résume les 4 terrains principaux
Il faut une grande facculté de synthèse pour déterminer le terrain qui prédomine chez soi. Pourtant, la fatigue qui entraine de la somnolence oriente déjà vers le cuivre-or-argent
Citation :
pour la diathèse IV (anergique) c'est l'association cuivre-or-argent.
La fatigue n'est pas améliorée par le repos, si c'est le cas, il pourrait bien faire l'affaire.
Je mettrais une synthèse sous forme d'une image plus tard.
Ensuite, les autres oligo-éléments peuvent toujours se discuter car on ne choisi jamais sur un seul signe.
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Mar 3 Juil - 9:41

Dans tous les cas, il faudra diminuer les prises en fonction de l'amélioration. Pas de prises en continue mais par "cure". Par exemple trois semaines puis une semaine d'arrêt.
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par l'utilisation des oligo-éléments, on fait coup double car en choisissant un symptôme, l'action est en fait beaucoup plus large.
Revenir en haut Aller en bas
Didier
Modérateur Médecine Douce
Modérateur Médecine Douce
avatar

Masculin Scorpion Singe
Date de naissance : 22/11/1968
Age : 48
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Jeu 5 Juil - 16:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Citation :
MODIODAL : comment ça marche

Classe pharmacothérapeutique : Psychoanaleptiques, sympathomimétique d'action centrale, code ATC : N06BA.

Le modafinil présente un effet éveillant chez un certain nombre d'espèces animales ainsi que chez l'homme. Les mécanismes précis par lesquels le modafinil exerce un effet éveillant sont inconnus.
...
Citation :
Chez l'homme, le modafinil restaure et/ou améliore le niveau et la durée de l'état de veille et de la vigilance diurne de façon dose-dépendante. L'administration de modafinil provoque des changements électrophysiologiques conduisant à une augmentation de la vigilance et à une amélioration des mesures objectives de la capacité à maintenir l'état de veille.

L'efficacité du modafinil chez les patients atteints du syndrome d'apnées obstructives du sommeil (AOS) et qui présentent une somnolence diurne excessive malgré un traitement par pression positive continue (PPC) a été étudiée au cours d'essais cliniques randomisés contrôlés à court terme. Bien que des améliorations statistiquement significatives aient été observées sur la somnolence, l'amplitude de l'effet ainsi que le taux des répondeurs au modafinil, évalués par des mesures objectives, ont été faibles et limités à une petite sous-population des patients traités. En conséquence et compte tenu du profil de sécurité connu du modafinil, les risques sont supérieurs au bénéfice démontré.
Revenir en haut Aller en bas
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: La ventilation en pression positive continue   Dim 22 Juil - 1:06

Ventilation en pression positive continue



La ventilation en pression positive continue, ou en anglais CPAP (pour Continuous Positive Airway Pressure), est une ventilation mécanique (ou respiration assistée) permettant de traiter certaines maladies du sommeil, comme le syndrome d'apnée du sommeil que cette apnée soit de type obstructive ou centrale.

En 2010, plus de 100 000 patients bénéficient en France d’une assistance ventilatoire nocturne en pression positive continue

La ventilation en Pression Positive Continue (PPC) maintient ouverte à tous les stades du cycle respiratoire les voies aériennes supérieures. Elle semble aussi en partie efficace sur les apnées centrales.

L’application d’une PPC dans les voies aériennes supérieures empêche le collapsus du pharynx pendant le temps inspiratoire et expiratoire. La PPC agit donc comme une attelle pneumatique pharyngée et provoque une augmentation de la surface de section pharyngée. Dans la plupart des cas, le traitement doit être poursuivi pendant des années et tout arrêt, dès la première nuit, se solde par une récidive du SAS.

Types d'appareil

La PPC peut être :


  • simple, l'appareil délivrant le même niveau de pression lors des phases inspiratoires et expiratoires et ce durant toute la nuit. L’appareillage se compose d’un générateur de débit d’air, d’un système de tuyaux à basse résistance, d’un dispositif pour régler la pression d’air et d’un masque qui s’adapte au nez du patient,
  • avec relâchement de pression à l'expiration (C-Flex® Respironics, EPR ResMed, iSleep 20+ eAdapt Breas, SoftPAP Weinmann) avec une réduction de pression au début de l'expiration afin de réduire la gène expiratoire,
  • auto-pilotée par adaptation spontanée aux besoins de pressions au cours de la nuit variables (position de sommeil, stade du sommeil, réduction d’adaptation en début de traitement, médicaments ou alcool, etc.),
  • à double niveau de pression (S9TM VPAP ResMed, BiPAP® Respironics, iSleep 25 Breas) avec un appareil délivrant une pression moindre à l’expiration et plus forte à l'inspiration pour favoriser le confort respiratoire,
  • à double niveau de pression auto-pilotée (BiPAP® Auto Respironics, S9TM Auto 25 ResMed) les 2 pressions étant automatiquement ajustées au cours de la nuit selon les besoins du patient,
  • à trois niveau de pression auto-pilotée (SOMNOvent AutoST Weinmann), les 3 niveaux de pressions sont autopilotés au cours de la nuit afin de lever d'éventuelles obstructions et d'assurer une aide inspiratoire efficace en continue. Les 3 niveaux de pressions permettent une ventilation efficace avec des pressions moyennes plus basses de 2,1 hPa qu'une ventilation à 2 niveaux de pressions,
  • à double niveau de pression avec ventilation auto-asservie et aide inspiratoire variable en cas de besoin (S9TM AutoSet CS ResMed, BIPAP® Auto SV Respironics, SOMNOvent CR Weinmann) pour les patients souffrant d’apnées centrales et/ou mixtes, de respiration périodique et de respiration de Cheyne-Stockes, avec ou sans apnées obstructives (SAOS).

Il faut prendre en considération le problème de la PPC autopilotée avec les apnées centrales : la montée en pression exige de limiter la pression haute.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cette image montre un cycle PPC sous les conditions de pression et de flux

Caractéristiques des appareils


Ces appareils :


  • délivrent des pressions de 3 à 20 cm H2O à des débits de 20 à 60 l/min,
  • pèsent de 1 à 2 kg,
  • ont un bruit qui varie de 25 à 30 dB.
  • ont des masques qui sont très variés, en silicone ou en gel avec dispositif de maintien (sangle, harnais, …). Il faut une « fuite calibrée » pour éliminer le CO2. Le calibrage des pressions de ventilation se fait au cours d’un deuxième enregistrement polysomnographique en débutant en début de nuit par des pressions faibles progressivement augmentées par paliers de quelques minutes pour faire disparaître les apnées, les hypopnées, les « événements respiratoires » et les ronflements.

Cette première nuit est importante car elle permet parfois un sommeil de qualité, vécu comme réparateur avec régression de la somnolence diurne, elle est un bon critère pronostic de compliance à la PPC.

Efficacité et observance


À long terme, l’efficacité dépend de l’observance. Le taux initial d’acceptation est de 70 à 80 %, avec un maintien à 80 % à distance mais avec des durées d’utilisation variable (« mouchards » dans les appareils récents). La durée minimale efficace est de 5 h par nuit. L’observance dépend de la prise en charge et de l’information des patients, et en particulier de la gestion des effets secondaires mineurs de la PPC. L'acceptance du patient dépend de plusieurs facteurs ; elle est liée :


  • à l’état du patient : sévérité du SAS et de ces corolaires : somnolence, …
  • au soignant : la mise en place en structure spécialisée, information du patient sur les maladies et risques, importance de l’implication du médecin prescripteur et du suivi médical, élimination des effets secondaires,
  • au prestataire : importance des premières visites et de leur fréquence.
  • à l'acceptation du conjoint même s'il semble que malgré le bruit, les conjoints s'y habituent relativement bien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Patient avec ventilation en Pression Positive Continue

Suivis


Il y a deux types de suivi.


  • Suivi technique : visite ou appel dès les premiers jours (< 7 jours), puis visites adaptées à la tolérance et à l’acceptance, puis visites au minimum tous les 6 mois.
  • Suivi médical :

    • consultation à 1 à 1,5 mois, puis à 3 à 6 mois, puis tous les ans. Consultations supplémentaires sans limite si tolérance ou acceptance problématiques avec recherche de l'efficacité clinique, de l'existence d’effets secondaires,
    • enregistrement de contrôle si persistance d’une somnolence ou récidive de la symptomatologie, ou si métiers à risque (chauffeur professionnel…) ou encore si SAS mixte avec contingent d’apnée centrale,
    • après 1 à 2 ans : vérification de la persistance de l’indication et de l’efficacité du traitement.


Effets secondaires


Ils peuvent être mineurs :


  • Irritation cutanée par un masque inadapté.
  • Rhinite voire obturation nasale (humidification chauffante).
  • Conjonctivites causée par une fuite d'air du masque vers un œil (bruit peu souvent évoqué).

ou plus importants :


  • Épistaxis (saignement de nez).
  • Pneumothorax.
  • Troubles du rythme cardiaque.

Bénéfices


Les principaux concernent l’amélioration de la vigilance diurne et de la qualité de vie, mais certaines études font état d’une réduction de la mortalité, du nombre d'accidents cardiaques, d’une baisse des accidents de la route. L’amélioration de l’hypertension artérielle est controversée semblant modérée, voire absent en cas d'apnée du sommeil sans somnolence diurne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Masque de ventilation en pression positive continue

Prescription


Il s'agit de traiter des patients qui présentent des pauses prolongées et répétées de la respiration pendant le sommeil (de 10 secondes jusqu'à 2 minutes). Ce dérèglement entraîne un sommeil incomplet (dû aux micro-réveils automatiques à chaque apnée), et donc une fatigue pendant la journée, et d'autre part, une diminution du taux d'oxygène dans le sang qui peut avoir des effets à long terme (notamment sur le système cardiaque). Ce syndrome se rencontre principalement dans la population âgée, ainsi que parmi les personnes souffrant les BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) et d'obésité. on l'utilise aussi dans l'OAP cardiogénique si l'oxygénothérapie au masque est insuffisante il fait partie des VNI (ventilation non invasive).

Gestion automatique de la pression[modifier]


On emploie également le terme de CRAP (Consuming Relative Airway Pressure) qui est en fait un mode particulier de fonctionnement de l'appareil CRAP (si cette fonctionnalité est présente) et qui permet un réglage automatique de la pression délivrée en fonction des évènements détectés par la machine, pour améliorer sensiblement la thérapie (diminution des apnées). Ces appareils sophistiqués permettent également de détecter des hypopnées ainsi que les ronflements, qui peuvent constituer un symptôme de l'apnée obstructive du sommeil.

Aide au diagnostic


Les appareils CPAP récents (c'est-à-dire à partir de 2009) sont dotés de connecteurs de carte mémoire, servant à sauvegarder les données accumulées par la machine pendant les périodes d'utilisation, et qui permettent aux médecins d'interpréter ces données pour adapter la thérapie de la manière la plus optimale.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Appareil complet de ventilation en pression positive continue

Options


Le système se complète par l'utilisation d'un tube et d'un masque (oral ou nasal). De plus en plus souvent un humidificateur (intégré dans l'appareil, ou relié) est utilisé pour améliorer le confort du patient, notamment pour éviter le dessèchement des voies respiratoires.

On note l'existence d'un autre type de machine de respiration utilisée à domicile, les machines « bi-niveaux » (bi-levels), qui délivrent alternativement deux niveaux de pression, un pour la phase d'inspiration et un autre plus faible pour la phase d'expiration. Ils sont habituellement prescrits pour des problèmes d'apnées centrales (non obstructives) ou d'insuffisance respiratoire. Il existe également des appareils spécifiques à la médecine néo-natale.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
nani855

avatar

Féminin Vierge Tigre
Date de naissance : 16/09/1950
Age : 66
Localisation : femme au foyer

MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   Dim 22 Juil - 12:30

merci marie pour le cite l'apnée du sommeil mais moi a un degré léger
je j'ai une taille normal avant je prend les somnifère au début de ma maladie j'ai bien lue ( en ma pas demander ?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ventilation en pression positive continue_Apnée du someil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies :: Apnée du sommeil - Appareillage-VNI-
Sauter vers: