Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Quinte de toux, essoufflement ou exacerbation : les bons réflexes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Quinte de toux, essoufflement ou exacerbation : les bons réflexes   Sam 20 Oct - 15:43

Manipulation


Quinte de toux, essoufflement ou exacerbation : les bons réflexes

Une quinte de toux, un fort essoufflement peuvent être
très stressant pour lui comme pour vous. Comment réagir rapidement
pour que la situation n'empire pas ? Quelques
conseils.












Votre sang froid et vos réflexes sont capitaux pour calmer votre
proche quand il est pris de toux violente ou manque brusquement
d'air. Il peut s'agir d'une crise ponctuelle ou, plus grave, d'une
exacerbation de BPCO dont il faut savoir reconnaître les signes au
plus vite.





En cas de quinte de toux ou d'essoufflement


Après un effort ou s'il rencontre un environnement pollué, votre
proche peut avoir le souffle coupé ou beaucoup tousser. Cette
situation lui donne la sensation de se noyer et le fait paniquer.
Ce n'est pas le moment de perdre votre sang froid :


- Si son médecin
lui a prescrit un bronchodilatateur à action rapide, votre proche
doit toujours l'avoir sur lui et l'utiliser dans ce genre de
situation.


- S'il est
essoufflé, aidez-le à s'allonger sur le dos, les bras écartés et
les paumes à plats : cette position permet une meilleure
ventilation.


- S'il tousse,
veillez à ce qu'il reste debout ou assis car la position allongée
favorise la toux.


- Vous pouvez
l'encourager à faire des exercices de relaxation bien qu'il puisse
ne pas y être réceptif. Dans ce cas n'insistez pas, cela peut
l'agacer et empirer son état.


Sauf sur conseil de son médecin, n'augmentez pas dans ces
situations le débit d'oxygène de son appareil
d'oxygénothérapie : cela peut-être dangereux pour sa santé. Si
votre proche ne parvient pas à reprendre son souffle malgré les
traitements, appelez les urgences.





En cas d'exacerbations de BPCO


Les symptômes peuvent subitement s'accentuer suite à une
infection virale ou a un contact prolongé avec des polluants
atmosphériques. Ce sont les exacerbations de BPCO qui, détectées
trop tard, peuvent conduire votre proche à l'hospitalisation
d'urgence et faire progresser irréversiblement la
maladie :


- Ne laissez
jamais un rhume s'installer. Veillez à l'attitude de votre proche
pour en détecter les premiers symptômes : un nez bouché, une
gorge irritée... et consultez son médecin pour éviter
l'exacerbation.


- Si votre
proche est plus essoufflé, crache et tousse plus que d'habitude,
s'il a de la fièvre, que ses crachats deviennent purulents et qu'il
se sent très fatigué : il peut déjà souffrir d'exacerbation
qui peut rapidement s'aggraver. Dans ce cas appelez sans tarder son
médecin. S'il a du mal à parler, à marcher et si ses ongles et
lèvres deviennent bleus, appelez les urgences.








Sources :


- Alain Murez,
Président de la Fédération Française des Associations et Amicales
de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires (AFFAIR),
présidents de l'association Ça Manque Pas d'Air.


- Docteur Anne
Prud'Homme, chef de service pneumologie du Centre Hospitalier de
Bigorre à Tarbes


- Mieux vivre
avec une BPCO, Comité National contre les Maladies
Respiratoires.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
Quinte de toux, essoufflement ou exacerbation : les bons réflexes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: