Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 les compléments alimentaires à l'origine de nombreuses hospitalisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: les compléments alimentaires à l'origine de nombreuses hospitalisations   Sam 17 Oct - 18:22

les compléments alimentaires à l'origine de nombreuses hospitalisations



De nombreuses hospitalisations outre-Atlantique

En dépit de la popularité des compléments alimentaires ("produits à base de plantes", "suppléments en vitamines et minéraux") aux Etats-Unis, les autorités sanitaires constatent que "les données nationales sur les effets indésirables sont limitées". Contrairement aux médicaments, la vente de ces produits n’est pas réglementée sur le territoire.
Afin de mieux cerner le problème, des chercheurs de l’agence du médicament étasunienne (FDA) et des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont analysé dix années de statistiques médicales (2004-2013) issues de 63 hôpitaux, afin d’extrapoler le nombre de visites et d’hospitalisations liées à la prise de ces produits.

Selon ces travaux, à l’échelle des Etats-Unis, entre 18.600 et 27.400 admissions annuelles sont liés à ces compléments, le taux d’hospitalisation étant de l’ordre de 10% (de 1.340 à 2.970). Près d’un tiers des patients sont âgés entre 20 et 34 ans.

Très populaires, les compléments destinés "à perdre du poids" ou "à donner de l'énergie" ont été responsables de 71,8% de ces visites aux Urgences. Ces patients se plaignaient de symptômes cardiovasculaires, dont des palpitations, des douleurs à la poitrine et une accélération du rythme cardiaque (tachycardie). Les 20-34 ans ont représenté 58% de ces cas, selon l'étude.

Selon cette étude, outre ces problèmes cardiovasculaires, la prise de certains compléments est à l’origine des réactions allergiques graves, des vomissements et des nausées, "liés à leur composition très variée", tant en termes de qualité et de quantité de substances actives (vitamines, minéraux, acides aminés, produits à base de plantes).

"Certains compléments contiennent des substances pouvant avoir de puissants effets dangereux sur l'organisme", alertent les experts de la FDA et de la CDC, déplorant que les fabricants ne soient pas contraints d'apposer des avertissements sur les étiquettes.

A noter que l'étude fédérale, qui ne s’est concentrée que sur les visites à l'hôpital et les hospitalisations, ne fournit aucune statistique sur la mortalité associée à la consommation de ces produits.

Et en France ?

En France, de telles statistiques d’hospitalisation liées à la prise de compléments alimentaires n’ont pas encore été compilées. Selon une synthèse de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), portant sur sa base de nutrivigilance, les compléments alimentaires sont aujourd’hui la première source de déclarations.
L'Agence précise que 76% des 1.500 signalements reçus entre 2010 et 2014 sont liés à la consommation de compléments alimentaires (24% sont dus "à des aliments enrichis ou des denrées destinées à une alimentation particulière". En matière de compléments alimentaires, "plus d’un tiers des cas exploitables concerne les compléments alimentaires minceurs, capillaires et hypocholestérolémiants. Par ailleurs, les principaux effets indésirables recensés sont d’ordre hépatique, digestif et allergique".

L'Anses estime qu'environ 11% de ces symptômes sont "vraisemblablement" ou très vraisemblablement" liés aux compléments. Aucune extrapolation du nombre de cas sur le territoire n’est proposée par l'Anses.

En France, 14,6% des hommes et 28,1% des femmes consommeraient "plus de trois fois par semaine" des compléments alimentaires (au premier rang desquels du magnésium et des vitamines B6 et C), selon une étude réalisée auprès de 79.786 Français, publiée fin octobre 2013 dans la revue British Journal of Nutrition. Ces suppléments sont consommés sans avis médical dans 45% des cas.

Le syndicat national des professionnels du secteur préconise aux consommateurs "de respecter les doses recommandées et ne pas consommer plusieurs [compléments] ayant les mêmes fonctions simultanément pour éviter les surdosages". Il insiste aussi sur le fait qu’en cas de maladie ou de traitement médicamenteux, "l’avis d'un professionnel de santé pour éviter d’éventuelles interactions" est indispensable. Elle invite également à ne pas consommer de produits "incompatibles avec son état physiologique" (allergie à une plante par exemple), à acheter des compléments alimentaires "uniquement sur les circuits de vente traditionnels [ou] sur des sites Internet français" pour éviter la consommation de produits frauduleux. Le syndicat souligne enfin que les CA "ne sont pas destinés à être pris sur la durée" ou "à se substituer à l’alimentation".
Fin 2013, la revue scientifique Annals of Internal Medicine, se référant à trois récentes études d’envergure, soulignait pour sa part que "la plupart des suppléments minéraux et vitaminiques ne présentent aucun avantage clair". "[Ils] pourraient même être nocifs chez les adultes bien nourris, et ne doivent pas être utilisés pour la prévention des maladies chroniques."

Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 
les compléments alimentaires à l'origine de nombreuses hospitalisations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments-
Sauter vers: