Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires,Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires,Sevrage Tabac


 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
tuberculose bronches bronchique fanfan glad dilatation marie greffe cancer tabac romy GACKIERE réhabilitation nadège pulmonaire pneumopathie asthme pour MARC propolis bpco homéopathie emphyseme oxygene spiriva respiratoire
Derniers sujets
» coucou de juillet
Aujourd'hui à 17:21 par Alicia

» GENE RESPIRATOIRE CHRONIQUE
Hier à 0:44 par marie45310

» Emphysème panlobulaire (EPL) :
Mar 22 Juil - 9:38 par groseille

» Des ressorts pour l’emphysème pulmonaire homogène ?
Mer 16 Juil - 16:46 par Glad

» le nouveau concentratreur portable d'oxygene
Mer 16 Juil - 10:59 par JAK

» Vers un stationnement gratuit et illimité pour les handicapés
Mar 15 Juil - 20:12 par marie45310

» Les personnes handicapées............
Mar 15 Juil - 11:14 par marie45310

» PYOSTACINE (pristinamycine) : prochaines ruptures de stock
Lun 14 Juil - 8:27 par soizic33110

» Rôle des bactéries dans les exacerbations de la BPCO
Ven 11 Juil - 17:14 par marie45310

» BRONCHO PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE B.P.C.O
Ven 11 Juil - 0:58 par marie45310

» L'homéopathie Classique
Mar 8 Juil - 12:42 par Didier

» Vous avez été hospitalisé aux CLARINES à RIOM es MONTAGNE -Cantal- .
Lun 7 Juil - 13:17 par marie45310

» BPCO : comment améliorer la vie du patient ?
Dim 6 Juil - 16:54 par ulla85

» Pétition : Prime de Noel pour les handicapés
Dim 6 Juil - 16:39 par Glad

» Allez, on se motive ! un peu d'exercice !
Dim 6 Juil - 9:55 par Nadège

Livre D'or
Pour Marc
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.
Juillet 2014
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Partagez | 
 

 Les extracteurs ou concentrateurs d'oxygène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice


Féminin Poissons Cheval
Date de naissance: 05/03/1954
Age: 60
Localisation: Patay(loiret)
Humeur: Je vais bien

MessageSujet: Les extracteurs ou concentrateurs d'oxygène   Mer 18 Jan - 21:46

Les extracteurs ou concentrateurs d'oxygène

Principes et description du matériel


Ces appareils se présentent sous forme d'un petit meuble sur roulettes et pèsent 20 à 30 Kg. Ils sont branchés sur le réseau électrique normal.

Quelle que soit leur marque, tous les appareils ont le même principe de fonctionnement. A partir de l'air ambiant : l'oxygène est séparé de l'azote, il existe encore 3 % d’argon parfaitement inoffensif.

L'air ambiant est comprimé grâce à un moteur électrique. Il passe ensuite dans un cylindre étanche contenant une matière spéciale : la " zéolithe " qui a la propriété de retenir l'azote et de laisser passer l'oxygène. L'ensemble cylindre et zéolithe est appelé tamis.

Dans les extracteurs, il y a généralement deux tamis. Quand le premier "travaille", le second est nettoyé, et vice versa. A la sortie de l'appareil, le gaz est très enrichi en oxygène. La teneur en oxygène est supérieur à 95 % pour des débits de 2.5 l/min.


Les avantages de l’extracteur



  • C’est une source permanente d’oxygène à domicile.
  • L’utilisation est facile. Il n’y a que le débit à régler sur un cadran. Ce réglage est parfois inutile s’il y a utilisation d’une " buse précalibrée ", pour la sortie de l’O2.
  • L’encombrement est moindre que les bouteilles d’oxygène.
  • Le déplacement est facile à l’intérieur de l’appartement grâce aux roulettes de l’appareil.
  • L’extracteur dispense des contraintes de livraison des bouteilles et de leur stockage.

Les inconvénients de l’extracteur



  • Il est encore assez bruyant : toutefois, vous pouvez l’éloigner et le mettre dans une pièce voisine.
  • Cet appareil est branché au réseau électrique d’où possibilité d’arrêt suite aux pannes de courant.
  • Encombrement relativement important pour le transport. Un extracteur peut néanmoins se mettre assez facilement dans une voiture, debout ou couché.

Installation à domicile


Le Technicien de votre Association Régionale a essayé de trouver avec vous la place "idéale" pour votre extracteur.
Toutefois, il vous est possible de le déplacer grâce aux roulettes pour trouver un meilleur endroit en fonction de vos activités quotidiennes.

L'emplacement de votre extracteur doit cependant répondre à plusieurs impératifs :


  • La prise de courant électrique doit être en bon état. Suivant le modèle de votre extracteur, une prise de terre sera ou non nécessaire.
  • L'appareil ne doit pas être enfermé dans un réduit (placard, armoire...).
  • La pièce dans laquelle se trouve l'appareil doit être aérée et non humide. Evitez la salle de bain et les endroits empoussiérés (garages).
  • Ne couvrez pas l'extracteur.
  • Laissez les orifices d'entrée d'air (cf. schéma) dégagés. Vous ne devez pas coller l'appareil contre un mur, et faites attention aux rideaux et nappes.

Attention ! N'utilisez pas l'extracteur comme table de nuit ou comme petit meuble pour y déposer des fleurs !

Conseils d'utilisation


Mettre l'appareil en route 10 minutes avant de "se brancher" afin d'obtenir une bonne stabilisation de la concentration d'02
Vérifier le débit d'oxygène affiché sur le débilitre, si votre appareil n'est pas muni d'un système de buse précalibrée.


Entretien


Garder toujours propre et sec le filtre placé à l'entrée de l'appareil : pensez à dépoussiérer l'extracteur régulièrement surtout s'il se trouve éloigné de l'endroit où vous vous tenez habituellement. Le filtre mousse d'entrée d'air doit être nettoyé au moins une fois par semaine. Après démontage du filtre, comme vous l'a montré le technicien, dépoussiérez le filtre en le secouant ou en passant l'aspirateur. Rincez-le à l'eau claire sans savon. Faites-le parfaitement sécher avant de le remettre en place.

Incidents


Vous appuyez sur le bouton marche/arrêt, l’extracteur ne démarre pas


  • Vérifiez qu’il n’y a pas de coupure de courant.
  • Vérifiez que l'appareil est bien branché.
  • Vérifiez qu'il y a du courant dans la prise avec un autre appareil (moulin à café, lampe...).
  • Vérifiez le disjoncteur de l'appareil.

    Si la panne persiste, téléphonez à votre Association. En attendant, utilisez le matériel de secours s'il vous a été prescrit.

L'extracteur est en fonctionnement et s'arrête subitement et/ou se met à sonner :


  • Eteignez et rallumez l'appareil tout de suite après.
  • Si la panne se reproduit après avoir effectué les vérifications ci-dessus, regardez si :

    • le tuyau d'O2 n'est pas plié, coincé... le filtre à poussière n'est pas encrassé


Attention !

Pour les extracteurs munis d'un débilitre


  • Il peut arriver qu'à la suite d'une mauvaise manipulation, le débilitre ait été ouvert au maximum et que vous ne voyez plus la bille. En fait, elle est coincée vers le haut. tournez le bouton du débilitre de plusieurs tours dans le sens des aiguilles d'une montre en laissant l'extracteur en marche. Si la bille ne descend pas, appelez votre Association.
  • Si la bille est à 0 (vers le bas) et que le bouton de réglage ne fait pas bouger la bille, débranchez le tuyau. Si la bille monte, vérifiez que le tuyau n'est pas coincé ou que les lunettes ou la sonde ne sont pas obstruées.

    Si la panne persiste, appelez votre Association. En attendant, utilisez le matériel de secours s'il vous a été prescrit.

Pour les extracteurs munis d'un humidificateur (barboteur)


  • Si vous ne sentez plus l'O2 arriver :

    • Vérifiez que le diffuseur n'est pas bouché
    • Vérifiez que le couvercle du bocal est bien vissé
    • Vérifiez que la soupape (si elle existe) ne fuit pas.


Attention !


  • L'oxygène qui sort du tuyau est pratiquement pur : vous ou votre entourage ne devez pas fumer.
  • Vous ne devez pas installer l'extracteur à proximité d'une flamme, attention aux projections de braises si vous avez une cheminée.

Si vous avez une grande longueur de tuyau, faites attention :


  • De ne pas le coincer dans une porte, sous un pied de table, sous un lit.
  • De ne pas marcher dessus.
  • Vérifiez que vos animaux domestiques ne mordillent pas le tuyau.
N'OUVREZ JAMAIS L'EXTRACTEUR, SEUL LE TECHNICIEN PEUT LE FAIRE.


C - L'O2 Liquide


Comme son nom l'indique, l'oxygène peut être aussi stocké sous forme liquide à très basse température (-185°C). Les récipients utilisés sont à double parois (type bouteilles Thermos).

Quelle que soit la marque du matériel utilisé, le dispositif d'oxygène liquide se compose toujours :


  1. d'un réservoir fixe d'oxygène qui est installé et reste au domicile du patient. Il est régulièrement rempli par des distributeurs agréés selon la consommation d'oxygène de l'intéressé. Il ne doit jamais être emporté par le patient.
  2. d'un réservoir portable dont la capacité d'oxygène liquide varie de 0.5 l à 1.2 l suivant les modèles. Il est rempli par le patient lui-même à partir de son réservoir fixe. Il facilite la déambulation car il peut être porté en bandoulière par le patient ou son accompagnant ou bien être disposé sur un caddie.

Les avantages de l'oxygène liquide :



  • facilite l'autonomie par le stockage de grande quantité d'oxygène (1 litre d'oxygène liquide = 850 litres d'oxygène gazeux) et par le remplissage par le patient lui-même des sources portables pouvant assurer 6 à 7 heures d'autonomie.
  • absence de bruit.

Les inconvénients de l'oxygène liquide :



  • nécessité du remplissage de la source fixe par un distributeur agréé équipé spécialement pour cela suivant la consommation du patient (au moins une fois par semaine)
  • évaporation de l'oxygène lorsque la source d'oxygène n'est pas en fonctionnement
  • perte d'oxygène lors du remplissage du matériel portable, remplissage qui peut paraître difficile à certains
  • le poids du matériel portable qui peut être compensé par la mise sur un caddie ou dans un sac en bandoulière.


3. Les différentes méthodes d'administration de l'O2


A - Pendant la ventilation


L'oxygène est nécessaire pour les malades dont la PaO2 ne se normalise pas sous ventilation artificielle, lorsqu'ils sont ventilés en air ambiant. Il faut alors ajouter un à plusieurs litres d'oxygène par minute au débit d'air fourni par le respirateur.

B - En dehors de la ventilation


L'oxygène sera habituellement prescrit aux patients dont la PaO2 est de à 55 mmHg ou inférieur au repos, ou dont la PaO2 diminue de façon importante à l'effort.

4. Les règles de sécurités


Recommandations et rappels pour l'utilisation de l'oxygène


L'oxygène est sans danger lorsqu'il est correctement utilisé ;


  • Ne placez jamais le réservoir près d'une source de chaleur (cheminée, radiateur, chauffe eau...) ;
  • Ne fumez jamais dans la pièce où se trouvent les réservoirs d'oxygène et pendant leur utilisation ;
  • Ne graissez jamais une partie quelconque de l'installation (risque d'explosion) ;
  • N’utilisez d'outils pour monter ou démonter bouteilles, manodétendeurs... ;
  • N'utilisez jamais sur vous même un corps gras (vaseline dans le nez, huile) ;
  • Si vous utilisez l'oxygène liquide, ne touchez jamais les parties froides ou givrées : il y a risque de gélures ;
  • Ne transportez jamais le réservoir fixe d'oxygène liquide en dehors de votre domicile. Il doit se trouver ainsi que le réservoir portable dans un local bien ventilé et en position verticale. En cas de fuites importantes et continues, ouvrez la fenêtre, si possible placez le réservoir juste devant cette fenêtre au dehors, éteignez toutes les flammes vives (mégots, veilleuses de chauffe-eau...) et appelez le service technique ;
  • Ne portez jamais le réservoir portable sous un vêtement.
  • Si vous l'utilisez dans votre voiture, attachez le. Surtout ne fumez pas ainsi que les autres passagers et n'oubliez pas d'aérer la voiture. Pensez à éviter la proximité de chiffons gras ;
  • Il est conseillé d'avoir un extincteur dans la pièce la plus fréquentée par l'utilisateur d'oxygène.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
 

Les extracteurs ou concentrateurs d'oxygène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires,Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Soins - Conseils - Santé - Médicaments :: Oxygénothérapie-