Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf-Nadége
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Agresseurs du souffle.: le canabis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Agresseurs du souffle.: le canabis   Ven 27 Avr - 23:34

Agresseurs du souffle


Le cannabis, une véritable drogue

« Mais ce n’est pas dangereux le cannabis ». Combien de fois entend-on cette phrase ? Trop souvent en tout cas. Le cannabis reste une drogue et les dangers liés à une consommation régulière sont réels.


Vous avez dit cannabis ?

Le cannabis est une plante. Son principe actif est le Tétrahydrocannabinol (THC) inscrit sur la liste des stupéfiants. Le THC perturbe le Système Nerveux Central.

On trouve le cannabis sous trois formes :

-L’herbe (marijuana, beuh…) : feuilles, tiges et fleurs séchés qui se fument généralement mélangés à du tabac, roulés en cigarette souvent de forme conique, nommés joints ou pétards.

-La résine (haschich, shit…) : obtenue à partir des sommités fleuries de la plante ; elle se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production. Elle se fume mélangée à du tabac (joint). Le haschich peut être coupé avec du henné, du cigare, de la colle, de la graisse de chèvre, de la paraffine ou d’autres substances plus ou moins toxiques. Soulignons que la concentration en THC est 10 fois supérieure dans la résine actuelle que dans la marijuana de 1970.

-L’huile : préparation plus concentrée en principes actifs, consommée le plus souvent avec une pipe. Sa toxicité est très élevée : elle peut contenir jusqu’à 60% de THC. Son usage est peu fréquent en France.


Des dangers immédiats

Le cannabis provoque une dilatation des vaisseaux sanguins, une augmentation de l’appétit, une accélération du rythme du pouls, une diminution de la sécrétion salivaire, parfois des nausées, autant de réactions dont l’importance varie selon la personne, la quantité consommée et la concentration du produit. Les composés mélangés peuvent également provoquer des troubles qui s’ajoutent à ceux du cannabis lui-même.
En outre, la consommation de cannabis entraîne fatigue, toux, affaiblissement des défenses immunitaires. Tout comme une démotivation et une apathie.
Le cannabis modifie en les diminuant les capacités de mémoire immédiate et de concentration chez les consommateurs. La perception visuelle, la vigilance et les réflexes sont également modifiés : des effets dangereux en particulier si l’on conduit un véhicule. Le cannabis multiplie en effet par 2, 5 les risques d’accident de la route, par 6 s’il est associé à l’alcool. C’est, après la vitesse, la première cause de décès par accident de la route chez les moins de 30 ans. Des traces de THC sont retrouvés dans 16% des accidents de la route mortels.

La dépendance psychique peut apparaître au-delà de deux joints par semaine. Elle est surtout liée au mal-être préexistant. Le THC ayant les caractéristiques d’un tranquillisant, les consommateurs réguliers risquent de devenir dépendants du bénéfice qu’ils en tirent, à savoir la baisse de l’anxiété. L’usage régulier peut se transformer en habitude de vie : alors seuls comptent la recherche de cannabis, de lieux et d’occasions de fumer.
Autre danger du cannabis, la fréquentation des réseaux délictueux, voire criminels. Beaucoup de jeunes sont obligés de revendre du cannabis pour financer leur propre consommation. S’exposant ainsi à de sérieux ennuis avec leurs fournisseurs qui n’hésitent pas à recourir à la violence pour régler leurs affaires.


Les risques à long terme

C’est tout d’abord la survenue des mêmes pathologies que celles causées par le tabac : bronchite chronique, asthme, cancers (du poumon en particulier). Ceux-ci apparaissent chez les fumeurs quotidiens dès 30 ans, dix ans plus tôt que chez les consommateurs de tabac. Un joint contient en effet quatre à cinq fois plus de goudron et de produits toxiques qu’une cigarette.
Très souvent, échec scolaire et désocialisation touchent les fumeurs réguliers.
La consommation de cannabis peut aussi entraîner un certain nombre de troubles de la santé mentale comme l’anxiété, la panique et peut même favoriser la dépression. Pire encore, l’usage du cannabis est susceptible de révéler ou aggraver les manifestations d’une schizophrénie, maladie mentale grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
mustang67
Sevrage Tabac
Sevrage Tabac
avatar

Masculin Sagittaire Serpent
Date de naissance : 10/12/1977
Age : 39
Localisation : alsace
Humeur : la vie et belle :) un sourire ne coute rien ^^

MessageSujet: Re: Agresseurs du souffle.: le canabis   Dim 29 Avr - 1:30

bonjour dire que j'ai fumée cette saloperie pendant 15 ans a croire que ca m'avait anéstésié le cerveaux :arrow: le probleme marie c'est que la consomation de cannabis et devenu d'une banalité affolante je dit cela par éxpèrience de consomateur trouver du cannabis chez moi c'est comme allez acheter c'est cigarette au tabac et il y a de plus en plus de jeunes en bas age qui en consomme mais ca ne choque personne et on laisse faire :roll: .

Exemple chez moi il y a des jeunes (entre 15 et 20 ans) qui fument des pétards en bas devant les gamins de 4ans tous le monde passe a coté et personne ne dit rien meme la police ne fait pas son boulot apres faut pas s'étonnait que les gamins prennent éxemple.
Une fois que je serait servré totalement j'ai aucune idée du temps qu'il faut? moi ca fait 4 mois et demi que j'ai plus touché un pétard dieu merci.je suis pret a informé les jeunes des danger du cannabis par n'importe quelle moyen j'ai pas encore trouver comment procédé mais je trouverai bien une solution j'ai bien trouver le moyen de fumée pendant 15 ans.J'attend un an pour etre sur que je suis totalement sevré et je vais étudié la question.

La plupart de mes amis sont fumeurs donc depuis que j'ai arreté j'ai perdu 95% de mes amis mais je ne regrette rien le pire c'est que j'ai attendu d'avoir de l'emphyseme avant d'arreter de fumer poutant au fond de moi je savais que je devait arreter.Quesqu'on peut etre bete des fois a croire que ca n'arrive qu'aux autres.

🐰 a vous et ne touché jamais a cette saloperie :arrow: :arrow:
Revenir en haut Aller en bas
 
Agresseurs du souffle.: le canabis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies-
Sauter vers: