Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
Bonjour et bienvenue sur le forum
Il existe un post de présentation pour vous et libre à vous ensuite de poster dans les différentes catégories qui vous intéressent. :)
http://bpcopneumologie.forumgratuit.org/post?f=3&mode=newtopic
A bientôt
marie45310


Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac

Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Adieu Gnourf
Pour Marc,Thier,Elkendie,Domy -Soizic-Gladys-Plume-Jean-marie-La vache qui tache-Gnourf
Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.

Partagez | 
 

 Grippe : un grand pas vers le vaccin universel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marie45310
Admin fondatrice
Admin fondatrice
avatar

Féminin Poissons Cheval
Date de naissance : 05/03/1954
Age : 63
Localisation : Patay(loiret)
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: Grippe : un grand pas vers le vaccin universel   Jeu 30 Mai - 14:38

Grippe : un grand pas vers le vaccin universel
Mots clés : vaccin, GRIPPE
Par figaro iconAlice Flores - le 24/05/2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des chercheurs américains ont testé chez le furet un nouveau genre de vaccin. En protégeant contre plusieurs souches virales, il permettrait d'espacer les vaccinations.

Finie la vaccination annuelle contre la grippe! Des chercheurs américains du National Institute of Allergy and Infectious Disease de Bethesda, aux États-Unis, viennent de tester chez le furet un vaccin, qui en une seule injection immuniserait contre plusieurs souches du virus de l'influenza. L'étude a été publiée jeudi dans la célèbre revue scientifique Nature .

Alors que les vaccins traditionnels utilisent des virus entiers inactivés et doivent donc être mis à jour chaque année en fonction des souches responsables des épidémies, les scientifiques ont concentré leurs recherches sur l'élément du virus qui est la principale cible des anticorps: l'hémagglutinine. Cette protéine, présente à la surface du virus de la grippe permet sa fixation sur les cellules de l'organisme. Il en existe seize sous-types, qui correspondent aux différents «H» des noms de grippe, comme «H1N1» ou «H5N1».

L'équipe de Masaru Kanekiyo a utilisé une méthode innovante, beaucoup plus rapide que celle traditionnelle qui consiste à multiplier des virus dans des œufs de poule. «Nous avons créé une nouvelle molécule qui n'a jamais été faite avant», explique Gary Nabel, devenu directeur scientifique chez Sanofi et co-auteur de l'étude. Cette sorte de demi-virus est un assemblage d'hémagglutinines de la souche H1N1 de 1997, sur un cœur de ferritine, une protéine naturelle de l'organisme qui a la propriété de former des sphères.

«L'avantage principal de cette technique est d'espacer les hémagglutinines de manière beaucoup plus importante que sur les particules virales, explique Sylvie van der Werf, responsable du Centre national de référence (CNR) des virus de la grippe à l'Institut Pasteur. Cela permet d'induire des anticorps contre la tige de l'hémagglutinine, une région stable et habituellement peu accessible chez les virus». Ces anticorps, appelés «anticorps neutralisants à large spectre» sont particulièrement efficaces, car ils peuvent lutter contre plusieurs variants de virus grippaux.

«C'est une technique très élégante, analyse Bruno Lina, responsable du laboratoire associé au Centre national de référence des virus de la grippe aux Hospices civils de Lyon. Cette nouvelle façon d'immuniser et de présenter l'antigène pourrait améliorer considérablement les vaccins actuels».
Un nouveau vaccin dix fois plus efficace

Pour le moment, l'étude s'est concentrée sur le furet, un animal qui peut être infecté par les mêmes virus et présenter les mêmes symptômes que l'homme. À partir d'une seule injection, le vaccin a immunisé les animaux contre différentes souches de grippe. En étudiant différents paramètres, comme la charge virale après infection par exemple, les chercheurs ont montré que ce vaccin était jusqu'à dix fois plus efficace que d'autres vaccins annuels. Alors que l'hémagglutinine utilisée était celle de la grippe de 1999, les animaux ont été protégés contre la souche de 2007, ce qui suggère que le vaccin pourrait protéger contre de futures souches de grippe, dont les mutations ne sont pas encore connues.

«L'obstacle principal pour créer un vaccin universel est d'arriver à induire des anticorps neutralisants à large spectre, déclare Sylvie van der Werf. Cette étude montre que c'est possible!». «Ce n'est pas la solution finale, mais c'est une voie à approfondir qui permettrait de protéger contre plusieurs souches de grippe, et ainsi d'espacer les vaccinations» ajoute Bruno Lina. Des essais cliniques doivent maintenant être effectués chez l'homme pour s'assurer de son innocuité et de son efficacité. «Cela pourrait prendre deux à cinq ans avant d'avoir un vaccin» précise Gary Nabell
Revenir en haut Aller en bas
http://mescaniches.blog4ever.com/blog/index-110318.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grippe : un grand pas vers le vaccin universel   Jeu 30 Mai - 15:28

ça ce serait bien, plus besoin de se faire piquer tous les ans!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Grippe : un grand pas vers le vaccin universel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum BPCO, Emphysème, Maladies Respiratoires, Sevrage Tabac :: AFFECTIONS RESPIRATOIRES - BPCO - EMPHYSEME :: Documentations Maladies :: BPCO : Maladie - Infection-
Sauter vers: